Tout savoir sur l’Huile Essentielle de Menthe poivrée

Tout savoir sur l’Huile Essentielle de Menthe poivrée

Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique nous parle de l’Huile Essentielle de Menthe poivrée. Le consommateur aime généralement son goût et son odeur et elle est omniprésente dans l’alimentation, la cosmétique et même le domaine pharmaceutique. Envie d’en savoir plus ?

Cette plante aromatique qui se développe de manière envahissante sous les climats plutôt frais et humides se trouve partout dans le monde : en Inde, en France, aux USA, en Angleterre, ... Régions qui ont su en tirer un grand profit pour leur santé car elle reste une incontournable de la trousse d’urgence familiale. Cette lamiacée est un hybride né du mariage de la menthe aquatique et de la menthe verte.

L’Huile Essentielle de Menthe poivrée

Description

Ses semences sont stériles mais la menthe poivrée ne semble pas en avoir besoin pour envahir son environnement. En effet, elle se reproduit par ses stolons, des tiges basses qui prennent racine lorsqu’elles touchent le sol. Elle possède des tiges quadrangulaires violacées et des feuilles vertes pourpres. Ses feuilles sont ovales et aigues et leurs bords sont en dents de scie. Les fleurs sont roses et disposées en de petits épis courts. 

La menthe poivrée a une préférence pour les terrains frais, humides, riches en humes et argilo-calcaire. Ce que l’on capte instantanément en froissant une feuille ou en humant une huile essentielle est la fraicheur caractéristique du menthol (alcool terpénique) dont la concentration atteint régulièrement 50% mais qui peut même atteindre 80-85% dans une autre huile essentielle de menthe : la menthe des champs. En tisane, la menthe poivrée est souveraine pour tous les problèmes digestifs en prévention sur un terrain prédisposé du patient. En situation aigue, rappelons-nous ce vieux remède de nos grands-parents : l’alcool de menthe Ricqles ! De l’huile essentielle de menthe poivrée dans une solution hydroalcoolique dont la prise de 4-5 gouttes sur un sucre en bouche (voie sublinguale) corrigerait tous les excès des repas copieux, trop gras et trop arrosés !

Nous n’avons rien inventé car le savoir aromatique est ancestral et la technologie analytique couplée à la pharmacologie est venue valider ces connaissances vieilles comme le monde et aujourd’hui nous en comprenons les mécanismes d’action pharmacologiques. Au niveau de la biochimie, la composition de l’huile essentielle de menthe poivrée montre une prédominance franche de 2 molécules : le menthol et la menthone. Un alcool associé à une cétone explique les nombreuses propriétés thérapeutiques de cette HECT toujours inscrite dans les pharmacopées actuelles… parce qu’elle le vaut bien. 

Activité thérapeutique

C'est l’Huile Essentielle du tube digestif par son action stomachique, cholagogue et cholérétique, anti-inflammatoire et antispasmodique. Elle est souveraine sur tous les types de nausées à l’exception de celles de la grossesse qui ne peuvent en bénéficier, sur l’hyper ou l’hypo acidité gastrique, sur les lourdeurs digestives, sur la colite et le colon spastique, etc… En un mot, elle est de très bonne compagnie car tout le monde sait que rien ne va si le tube digestif n’est pas en bonne condition. 

Une autre propriété remarquable est l’action « glaçon », cet effet réfrigérant, antalgique, anesthésiant. Pour toutes les douleurs aigues, vives, provoquées par des traumas et des chocs mais aussi les douleurs neuropathiques : zona, herpès, névralgie, migraines, céphalées, jambes sans repos, etc. Pour la souffrance intestinale, son action anti-inflammatoire et antispasmodique permet à la menthe poivrée d’être en première ligue pour les protocoles de soin des colites, colon irritable.

Un intérêt supplémentaire se marque dans l’usage de cette huile essentielle pour stimuler le mental, maintenir l’éveil, favoriser la concentration, combattre la somnolence. Sa présence aux côtés d’un conducteur au long cours, d’un étudiant en blocus, d’un salarié surchargé se justifie pleinement. La méthode d’olfactothérapie et/ou l’usage sublingual de deux gouttes de menthe poivrée selon le besoin sera l’administration la plus pertinente pour sa rapidité d’action.

A l’évocation de toutes ses propriétés aussi diverses que variées, nous comprenons aisément la place prépondérante que cette star fraiche et séductrice recevra dans notre arsenal aromatique.  Une chose est certaine : elle n’a pas usurpé le succès que les acteurs en santé naturelle lui ont octroyé.

Indications thérapeutiques de l’Huile Essentielle de Menthe poivrée

Colon spastique – côlon irritable 

6 gouttes dans une mie de pain ou de riz cuit, 3 fois par jour, ¼ heure avant le repas, 3 semaines sur 4, pendant 3-6 mois et 10-15 gouttes de cette synergie en application abdominale, 2-3 fois par jour. 

Névralgie faciale

3-4 gouttes sur le trajet nerveux sensible à répéter à volonté selon le besoin. 

Hyper-hypo acidité gastrique

4 à 5 gouttes en bouche ou sur un sucre de canne ou un peu de miel, de yaourt, de compote, 2 à 3 fois par jour, 1/4h avant le repas, 3 semaines sur 4, pendant 3 mois. 

Hypertension artérielle

4 à 6 gouttes en bouche ou sur un sucre de canne ou un peu de miel, de yaourt, de compote, 2 à 3 fois par jour, ¼ d’heure avant le repas, 3 semaines sur 4, pendant 3 à 6 mois.

La Menthe poivrée longtemps considérée comme hypertensive possède davantage de données scientifiques où elle est anti-hypertensive ! Voyons l’activité des huiles essentielles sous un autre angle. Elles sont souvent adaptogènes, autrement dit une huile essentielle peut agir en calmant ou en stimulant un organe ou une formation perturbée. Elles harmonisent, elles rééquilibrent, elles régulent, elles ramènent à la norme. Ainsi travaille l’huile essentielle de Menthe poivrée. 

Nausées de tous types

(Hors nausées de grossesse)

2 gouttes pures en bouche ou sur un sucre de canne, un peu de miel, de yaourt, ou encore, d’Huile Végétale. A prendre à chaque nausée avec un maximum de 10 prises par jour.

Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.

DOORGAAN MET LEZEN

Tout savoir sur l'essence de Pamplemousse

Aujourd’hui Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique nous parle de l’Essence de Pamplemousse. Nous connaissons tous ce fruit d’été mais connaissons-nous vraiment les bienfaits de l’essence de Pamplemousse sur notre santé ?  L' essence de Pamplemousse Description S’il faut un fruit, un agrume plus précisément qui cadre parfaitement avec les mois d’été c’est bien le pamplemousse. De grande taille très reconnaissable, il est de couleur jaune au goût plus amer ou de couleur rose au goût plus doux. L’acidité reste la caractéristique de ces agrumes grandement appréciés des consommateurs à travers le monde entier.  Petite précision botanique: le Pamplemousse tel que nous l’appelons n’est pas botaniquement correct. En effet, il s’agit plutôt d’un hybride entre Citrus maxima (le pamplemousse vrai) et le Citrus sinensis (l’oranger doux), cet hybride porte le nom de Citrus x paradisi. Cet arbuste exige un excellent ensoleillement et l’état de Floride (USA) en est devenu le premier producteur au monde. Le fruit atteint 10 à 15 cm de diamètre et dépasse souvent le demi kilo. Son écorce (péricarpe) est plutôt mince en comparaison avec celle du vrai Pamplemousse. La chair très juteuse tire son amertume d’un hétéroside flavonoique.   D’un point de vue biochimique, l’essence de pamplemousse obtenue par expression mécanique à froid des zestes du fruit montre une grande similitude avec les autres essences des fruits de la famille des Citrus. Le Limonène est la molécule terpène majoritairement présente et se trouve associée à un très faible pourcentage de molécules hautement actives : les furocoumarines qui confèrent à cette essence une phototoxicité cutanée se marquant par une rougeur ou, plus sévère, une hyperpigmentation cutanée si la peau est exposée durablement au soleil. Activité thérapeutique Son action pharmacologique est fortement dirigée vers le tube hépato-digestif. Elle y a une action tonique digestive et une action sur le métabolisme des lipides (graisses) aussi bien par voie orale que par voie locale.  Elle est très utile en diffusion atmosphérique pour assainir l’air. Sur le tissu nerveux, le pamplemousse apporte une action polarisante (comme le citron) et le tonifie. Son essence montre un intérêt pour traiter les mycoses en synergie avec d’autres huiles essentielles. Tout comme l’essence de citron, le pamplemousse permet de «blanchir» ou atténuer les taches cutanées, en dehors de toute exposition au soleil.  S’il fallait nommer les principales utilisations thérapeutiques, nous citerions toutes les surcharges alimentaires digestives, la paresse hépato digestive, la nausée, les vomissements de tout ordre mais aussi la boulimie sucrée. L’essence de Pamplemousse est intéressante pour favoriser la concentration et la cognition auprès des seniors, tout autre patient convalescent et entre autres, la maladie d’Alzheimer. En application locale et en synergie avec d’autres huiles essentielles aux activités similaires, le pamplemousse favorise le métabolisme des graisses cutanées et permet d’affiner la silhouette, d’agir sur les amas adipeux avec ou sans état cellulitique.  Pour les indications thérapeutiques énoncés, nous comprenons d’autant mieux l’intérêt porté à cette matière aromatique en période estivale.  En effet, l’essence de Pamplemousse est particulièrement reconnue en lien avec l’apparence corporelle ainsi que les excès de table et de boisson. Mais encore … Alors que, médicalement, le Pamplemousse provoque des interactions médicamenteuses avérés, il faut souligner qu’il s’agit uniquement du jus de fruit de pamplemousse et nullement de l’essence de son zeste. Rappelons que TOUTE activité est le fait de molécule naturelle (biochimie) et qu’un extrait tel un jus de la chair du fruit ne contient pas du tout les mêmes molécules qu’un autre extrait tel qu’une essence exprimée du zeste de ce même fruit. La logique est évidente mais souvent le monde médical fait un malheureux amalgame entre les différents extraits provenant d’une même plante.    En conclusion, l’essence de pamplemousse n’engendre aucune interaction avec quelque médicament que ce soit. Indications thérapeutiques de l’essence de Pamplemousse Lourdeur et paresse hépato-digestive  Essence Pamplemousse (zeste) (Citrus paradisi): 4 ml HECT Menthe Poivrée (Mentha x Piperita): 2 ml HECT Gingembre (Zingiber officinale): 2 ml HECT Mélisse Officinale (Melissa officinalis): 1 ml Huile Végétale Noyau d’Abricot: 6 ml 5 gouttes en bouche 2 à 3 fois par jour avant les repas pendant 3-4 semaines. Concentration et cognition  Essence Pamplemousse (zeste) (Citrus paradisi): 4 ml HECT Romarin CT verbénone (Rosmarinus off CT Verbénone): 2 ml HECT Menthe des champs (Mentha arvensis): 1 ml Huile végétale Noyau d’abricot: 3 ml 3 gouttes en bouche et 3 gouttes sur la face interne d’un poignet puis masser les poignets l’un sur l’autre pour ensuite joindre les mains en cathédrale et respirer profondément (répéter 3x successivement). A renouveler 3x par jour pendant 3 à 4 semaines.    Boulimie sucrée Essence Pamplemousse (zeste) (Citrus paradisi): 2 ml HECT Litsée citronnée (Litsea citrata): 0,8 ml HECT Cannelle de Ceylan (écorce) (Cinnamomum verum): 0,2 ml Huile végétale Noyau d’abricot: 7 ml 3 gouttes en bouche et 3 gouttes sur la face interne d’un poignet puis masser les poignets l’un sur l’autre puis joindre les mains en cathédrale et respirer profondément, 3 fois successivement. A renouveler à chaque pulsion vers une sucrerie. Remarque: ce protocole pour cette addiction couvre d’excellents résultats pour autant que le/la patient(e) montre une détermination et une réelle volonté à vouloir se couper de sa dépendance orale alimentaire. Affiner la silhouette Essence Pamplemousse (zeste) (Citrus paradisi): 5 ml HECT Lavandin super (Lavandula hybrida clone super): 3 ml HECT Immortelle (Helichrusum italicum): 2 ml HECT Cèdre de l’atlas (Cedrus atlantica): 5 ml Huile végétale Tournesol ou Pépin de raisin : 35 ml  2 applications locales toujours sur les zones cutanées concernées (en dehors de toute exposition solaire prolongée) ou 1 application le soir si exposition solaire en journée.    Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.

Tout savoir sur l’Huile Essentielle de Lavande Aspic

Alors que quelques vacances s’annoncent enfin, il est temps de préparer sa trousse d’urgence familiale pour les petits bobos qui gâcheraient votre séjour tant mérité. Les Huiles Essentielles figurent en excellente position dans cet arsenal thérapeutique très performant. L’une d’elles sera l’huile essentielle de Lavande aspic que certains surnomment « le SAMU », c’est en effet l’huile essentielle de deux urgences (au minimum) dont les résultats ébranlent à ce point l’esprit cartésien qu’il en viendra à dire que si ce n’est pas du miracle, c’est de la magie, rien que ça ! L’Huile Essentielle de Lavande Aspic Description La Lavande aspic est aussi appelé la lavande male par opposition à la lavande femelle (la Lavande vraie ou officinale, dont l’union naturelle des deux types de lavande donnera l’hybride naturel nommé Lavandin. La Lavande aspic apprécie la douceur des zone méridionales tels que les garrigues, les coteaux arides et calcaires surtout s’ils sont proches de la mer. C’est que la Lavande aspic craint le froid, raison pour laquelle au-dessus de 800 mètres d’altitude elle cèdera sa place à la Lavande vraie. Elle pousse en touffes allongées. La tige portant la sommité fleurie de 60 à 80 cm est ramifiée (à l’allure d’une fourche à 3 branches). Son inflorescence en épis terminaux fleurit en fin d’été. Discrète la Lavande aspic se fond merveilleusement bien dans son biotope rocheux. Activité thérapeutique Sa composition biochimique montre un bel équilibre moléculaire lui offrant de multiples possibilités d’interventions diverses et variées. Aussi nous y trouvons le 1.8 cinéole (eucalyptol) de la famille des oxydes terpéniques à une concentration de 30% suffisamment pour l’action anti catarrhale, expectorante mise à profit dans les sinusites, otites, rhume, grippe, bronchites... Nous y trouvons 30 à 35% d’alcools terpéniques aux vertus anti-infectieuses à large spectre pour soulager les infections des voies respiratoires mais surtout les affections dermatologiques : mycoses, herpès, zona, plaies infectées, brulures, piqûres, etc. Le camphre est en dessous de 10% et ne doit pas effrayer celui qui rejetterait les molécules cétones. En effet, toute huile essentielle dont les cétones ne dépassent pas 10% est considérée comme sûre d’emploi pour tous types de patients. Profitons plutôt des bienfaits mucolytiques, cicatrisants, antalgiques de cette molécule de référence en biochimie aromatique. Nous ne pouvons pas passer sous silence l’activité hors norme de la Lavande aspic pour juguler les risques de morsures d’animaux venimeux (guêpe, abeille, serpent, méduse). Son action est exceptionnelle et le résultat est garanti à la condition d’agir immédiatement avec des applications répétées toutes les 2-3 minutes pendant une demi-heure et à l’état pur (non dilué). Et tout cela sans que la biochimie ne parvienne à expliquer scientifiquement ces guérisons remarquables. Probablement qu’un esprit ouvert dira que c’est une question de totum moléculaire. Le même raisonnement peut être tenu pour son action antidouleur remarquable. En effet, le linalol est anti-nociceptif et le camphre l’est également. En d’autres termes, ces molécules vont se fixer sur certains récepteurs de la douleur disséminés au niveau cutané, musculaire, viscéral … Puis elles vont les stimuler à un point tel qu’on obtiendra une désensibilisation de ces récepteurs. Dès cet instant, le patient ne perçoit plus, ne ressent plus la douleur. Mécanisme antalgique encore renforcé par la présence de terpène lui aussi anti-douleur. Nous comprenons très bien le caractère indispensable de sa présence tout proche pour agir sur des symptômes traumatiques accidentels. Pour son action avérée dans 100% de son usage, elle fait partie du trio gagnant des Huiles Essentielles de tout voyageur ou de toute situation exposée à des risques divers. En évoquant son emploi, on pourrait souligner cette évidence car tout est dit dans sa dénomination française et latine. En effet, qu’est-ce qu’un aspic ? Une vipère, bien entendu ! Ce serpent vivant dans la même rocaille que celle ou se trouve la Lavande aspic. De vieux grimoires révèlent ainsi que tout provençal se baladant dans la garrigue devait s’il venait à être mordu par ce serpent, cueillir les fleurs de cette lavande sauvage et la frictionner à l’état frais sur l’endroit de la morsure afin d’en libérer l’essence qui neutraliserait le venin animal. Indications thérapeutiques de l’Huile Essentielle de Lavande aspic Coups de soleil et autres brûlures superficielles En premier lieu, toujours refroidir le tissu cutané exposé au risque de brûlure en le plaçant sous une eau courante (du robinet par exemple pendant 5-10 minutes) puis après séchage appliquer de 5 minutes en 5 minutes pendant une demi-heure le nombre de gouttes d’huile essentielle pure de Lavande aspic suffisant pour couvrir la zone cutanée lésée. Par la suite, 3 applications par jour du mélange suivant : Huile essentielle Lavande aspic : 2 ml ; Huile Essentielle Lavandin super 2 ml ; Huile Essentielle Tanaisie annuelle 1 ml ; Huile essentielle Menthe poivrée 1 ml ; Huile végétale Calophylle : 4 ml ; Gel aloe vera ou Beurre de karité : 40 gr. Bronchites, sinusites, otites Huile essentielle Lavande aspic : 2 ml ; Huile essentielle Ravintsara : 3 ml ;  Huile essentielle Thym CT thujanol : 3 ml ; Huile essentielle Giroflier : 2 ml ; Huile végétale Noyau d’abricot : 15 ml. Otites: 2-3 gouttes en massage péri auriculaire et/ou sur une mèche de coton à placer dans le conduit de l’oreille et jusqu’à 3 fois par jour, pendant 5 jours.  Sinusites: 2-3 gouttes en massage sur le front ou en regard de l’infection, 4-6 fois par jour pendant 5-7 jours et/ou 8 gouttes sur l’eau bouillante d’un inhalateur, 2 fois par jour pendant 5 jours.  Bronchites: 15-20 gouttes sur le thorax ou le haut du dos 6 fois par jour pendant 10-15 jours.  Et par voie orale, Origan + en capsules à raison de 2 capsules 3-4 fois par jour pendant les repas, pendant une semaine.  Piqûres, morsure de tous types (moustique, taon, guêpe, méduse) Huile essentielle Lavande aspic : 2 ml ; Huile essentielle Menthe poivrée : 1 ml ; Huile essentielle Tanaisie annuelle : 1 ml ; Huile végétale Millepertuis : 10 ml. 4-6 applications locales sur l’affection 4-6 fois par jour pendant 3 jours (maximum). Plaies infectées Huile essentielle Lavande aspic : 2 ml ; Huile essentielle Giroflier : 1 ml ; Huile essentielle Tea-tree : 1 ml ; Huile essentielle Lemongrass : 1 ml ; Huile végétale Millepertuis : 5 ml ; Beurre de Karité : 50 g. 2 applications locales par jour sur la plaie pendant une semaine.  L’utilisation de l’Huile Essentielle de Lavande Aspic dans la vie quotidienne  Lutte contre les poux  L'Huile Essentielle de Lavande aspic peut être une solution efficace pour combattre les poux, sans recourir à des produits chimiques irritants ou potentiellement dangereux. Grâce à ses propriétés antiseptiques et insecticides, elle élimine les poux en agissant directement sur leur cycle de vie.  Pour prévenir les poux, il vous suffit d'ajouter deux gouttes d'huile essentielle de lavande aspic dans votre dose de shampoing habituel. Ensuite, utilisez une brosse imprégnée, elle aussi, de deux gouttes d'huile essentielle et coiffez vous délicatement. Cette méthode, à la fois parfumée et efficace, contribue à repousser les poux et à maintenir vos cheveux sains.. Gestion du stress, troubles du sommeil, anxiété  La Lavande vraie est une huile essentielle dont la consommation régulière peut véritablement contribuer à réduire le stress, l'anxiété et à améliorer la qualité du sommeil. Ses propriétés relaxantes et apaisantes soulagent les tensions nerveuses et favorisent une profonde relaxation. Pour bénéficier des bienfaits thérapeutiques de cette huile essentielle contre le stress et l'anxiété, il suffit d'ajouter quelques gouttes dans un diffuseur ou de les diluer dans une huile végétale pour un massage apaisant avant le coucher. Cette méthode vous permettra de vous détendre et de retrouver un équilibre intérieur. Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.