Tout savoir sur l’essence de Mandarine

Tout savoir sur l’essence de Mandarine

Aujourd’hui, Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique nous parle de l’essence de Mandarinier. A la seule évocation du nom de Mandarine, le consommateur, l’enfant ont le sourire aux lèvres et l’eau à la bouche tant elle symbolise la gourmandise savoureuse, juteuse, fraiche et sucrée.

Associée aux plaisirs des sens et au bonheur ou la joie, elle est offerte en présent lors des fêtes de fin d’année et tout le monde s’en régale. Si elle porte le nom de « mandarine », c’est en rappel de son origine chinoise et le suzerain en offraient à leur maitre et seigneur en cadeau des récoltes sur leurs terres. Le maitre des lieux n’était autre que le mandarin... Ainsi derrière chaque plante se cache une histoire des ancêtres associée à celle des plantes dont ils ont pu tirer grand avantage tant pour s’alimenter que pour se soigner ou pour en magnifier leur beauté.

L'huile essentielle de Mandarine

Description

Bien que le mandarinier puisse fournir différents types d’extraits aromatiques selon l’organe prélevé (feuilles, fleurs, fruits), c’est l’essence exprimée mécaniquement et à froid des zestes du fruit qui est la référence très utilisée pour des usages divers et variés.

Comme tous les citrus, le mandarinier aime le soleil et la chaleur qu’il va concentrer dans son fruit. Peu d’exigence quant au soleil pourvu qu’il soit à l’abris du gel et que la terre soit correctement drainée. De Chine, il a ensuite conquis d’autres espaces et aujourd’hui il est cultivé dans de nombreuses régions du monde au climat méditerranéen. La biochimie de son essence est très similaire à toutes les autres essences du fruit de la famille botanique des Rutacés, nous livrant avec bonheur tous les agrumes qui ornent nos tables au quotidien.

L’essence de zeste de mandarine affiche une concentration largement majoritaire de limonène (terpène) associée à un ester très actif malgré sa faible présence : anthranilate de méthyle. Nous y voyons aussi un faible pourcentage de furocoumarines qui en limitent certaines utilisations par leur action photo toxique (photosensibilisation après exposition solaire cutanée). Cependant, c’est bien la seule restriction que nous y verrons car cette essence peut s’appliquer dès les premiers de jours de vie du nourrisson jusqu’au dernier.

Elle possède une parfaite innocuité qui lui offre un emploi possible par toutes les voies d’administration de l’organisme. Comme toutes les essences de zeste de fruit des Citrus, le patient ne pourra pas s’en appliquer sur la peau avant une exposition au soleil prolongée (plus d’une demi-heure) sous peine de provoquer un risque de photosensibilisation qui peut se traduire par une rougeur, une démangeaison, voire une hyperpigmentation cutanée. Pour éviter cet inconvénient évitons l’application avant un bain de soleil et gardons un laps de temps de 6h pour s’exposer durablement. Le risque est uniquement cutané car aux doses thérapeutiques, la quantité absorbée par la voie orale est largement insuffisante pour provoquer cet effet photosensibilisant. L’activité anti coagulatrice des furocoumarines n’est nullement un problème lors d’une administration orale car ici encore, les doses thérapeutiques classiquement mises en œuvre sont trop faibles pour perturber les traitements des patients sous anticoagulants. Voila des mises au point rassurantes qui ouvrent l’utilisation de cette sympathique essence de Mandarine.

Activité thérapeutique

S’il fallait nommer la principale utilisation de cette essence, nul doute que nous mettrions en évidence son intérêt majeur sur le système nerveux central ou elle apporte harmonie et équilibre. Elle est calmante, apaisante, reposante, bienfaisante et sa fragrance est unanimement appréciée. Il en existe des vertes, des jaunes, des oranges et des rouges car la couleur et l’odeur dépendrait de la maturité du fruit avant son expression. La biochimie en revanche reste quasiment constante et identique quelque soit la couleur de l’essence.

La diffusion atmosphérique peut en faire un large emploi pour créer la détente des participants lors d’une réunion, le calme dans une classe d’enfants trop agités, l’apaisement avant le sommeil de bébé et d’autres membres de la famille.

La mandarine est synonyme d’accueil, de bienvenue, de joie et bien-être chez tous et pour tous. L’action la plus intense sera par le massage d’une huile dont la composition rassemblerait la Lavande vraie et la Mandarine. Il faut savoir que l’accord olfactif est aisé entre lavande, lavandin et essences d’agrumes. Sur la peau, au travers de la peau, la mandarine inspire la gourmandise de la vie et l’enfance joyeuse. Pour agir sur tous les symptômes divers et variés dont l’origine est une souffrance morale, cette essence apporte l’insouciance, le réconfort. L’essayer c’est l’adopter ! Stress, contrariété auront trouvé leur solution.

Comme toutes les essences d’agrumes, il n’en reste pas moins vrai qu’elles sont aussi stomachiques, eupeptiques, digestives et même légèrement laxatives. Les émotions souvent rattachées aux tripes et la mandarine apportera divers bienfaits sur le tube digestif ‘nerveux’.

En conclusion, cette essence est une indispensable de la trousse familiale. Elle est intéressante pour soulager les troubles digestifs, pour apaiser des personnes stressées, ou encore pour créer une ambiance chaleureuse.

Indications thérapeutiques de l’essence de Mandarine

Coliques du nourrisson

  • Essence de Mandarine (Citrus reticulata) : 2 ml ;
  • HECT Camomille noble (Chamaemelum nobile) : 1 ml ;
  • HECT Fenouil doux (Foeniculum vulgare ssp dulce) : 2 ml ;
  • Huile végétale Noyau d’abricot : 5 ml.

5 à 6 gouttes sur le ventre de bébé 30 minutes avant le repas ou au moment du symptôme, maximum 3 fois par jour.

Ambiance cool et relax 

  • Essence de Mandarine (Citrus reticulata) : 7 ml ; 
  • HECT Lavandin grosse (Lavandula hybrida clone grosso) : 2 ml ;
  • HECT Ylang-ylang (Cananga odorata) : 1 ml.

6 à 8 gouttes sur l’eau d’un diffuseur ultrasonique pour une demi-heure à 1h de diffusion, répétée 2 fois par jour selon les besoins, en cas de stress prolongé ou de difficulté d’endormissement. 

Nervosité, agitation, excitation

  • Essence de Mandarine (Citrus reticulata) : 4 ml ;
  • HECT Camomille Noble (Chamaemelum nobile) : 1ml ;
  • HECT Marjolaine des jardins (Origanum majorana) : 1 ml ;
  • Huile végétale Noyau d’abricot : 4 ml.

3 à 4 gouttes sur le plexus solaire et/ou sur chaque voute plantaire et/ou sur la face interne d’un poignet pour la méthode olfaction et/ou 10 à 15 gouttes sur les zones paravertébrales pour un massage relaxant partant de la nuque vers le bas du dos, autant de fois que besoin. 

Joie de vivre, bonne humeur 

3 gouttes sur le plexus solaire au lever et 3 gouttes sur la face interne des poignets pour la méthode « olfacto », 3 fois par jour mais rien n’empêche la prise en bouche de 3 gouttes sur un peu de miel, sucre, 2 fois par jour. 

Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.

 

DOORGAAN MET LEZEN

Tout savoir sur la Camomille noble

Dominique Baudoux, fondateur de Pranarōm aromathérapie scientifique nous parle de l’Huile Essentielle de Camomille noble. Connaissez-vous les bienfaits de cette huile précieuse sur votre santé ? La rentrée est bien installée et après des mois de confinement, de travail à distance, de changements d’habitudes de vie familiale, il est temps de retrouver petit à petit une vie normale. Oui mais voilà, il y a un monde d’avant COVID et un monde d’après. Cependant, une chose est certaine tout changement quel qu’il soit créé des interrogations ou des attentes, des joies, des craintes, des opportunités ou des risques, … Face à ces incertitudes, nul doute qu’un nombre important de salariés pourraient malmener leur équilibre nerveux, troubles de leurs émotions, bousculer un certain art de vivre qu’ils avaient adopté. Rester en harmonie, en équilibre psycho-affectif ou tout simplement rester soi n’est pas une évidence pour chacun de nous, c’est là ou certaines huiles essentielles agiront au plus profond de vous pour faciliter la transition, autoriser l’évolution et prendre, au besoin, de la hauteur dans un retour à un quotidien normalisé  La Camomille noble, également appelée « romaine », est l’Huile Essentielle de circonstance dans ces situations. Pour bénéficier de ce qualificatif «noble», c’est qu’elle a dû convaincre de nombreuses cultures aussi anciennes que l’Egypte, la Grèce d’Asclépiade, la Rome de Galien et nos druides gaulois qui la considéraient comme une plante sacrée, parfait miroir végétal du soleil. Elle illumine, elle est radieuse, elle est réconfortante. Forte et douce à la fois. Magie ou miracle à moins qu’elle ne Activité thérapeutique Lorsque nous regardons la biochimie aromatique de l’huile essentielle de Camomille noble, nous voyons immédiatement la place prépondérante de la classe des esters terpéniques et de sa molécule majoritaire : l’angélate d’isobutyle toujours proche de 40%. La nature même de cette molécule lui donne une puissance très élevée pour ses activités calmantes, sédatives, hypnotiques, somnifères et dès lors elle possède un intérêt majeur pour tous les troubles nerveux du comportement, des émotions, des peurs, du sommeil ainsi que pour toutes les dystonies nerveuses ou autrement dit tout symptôme dont nous verrions à son origine un trouble nerveux : eczéma nerveux, asthme nerveux, spasmes nerveux, troubles de la digestion, situations de blocage mental et physiologique,…  L’angélate d’isobutyle est aussi un superbe antispasmodique: douleurs spastiques, coliques du nourrisson et autres spasmes digestifs, douleurs de règles, etc. Excellente anti-inflammatoire et antalgique très efficace (pré anesthésiante), cette molécule voit son action s’étendre à la dermatologie pour tous les prurits et démangeaisons, pour toutes les rougeurs et irritations, pour toutes les personnes avec les nerfs à fleur de peau : eczéma, psoriasis, herpès, zona, etc.  La camomille noble assure et rassure ! Elle offre la capacité de se détacher, de relativiser, de dédramatiser. Apportant le calme, la détente, la sérénité et l’harmonie, son message positif rappel que la vie prend le dessus sur toutes les souffrances. Elle est particulièrement dédiée aux enfants et bébés, aux adultes et à toute personne dont l’hypersensibilité est un fardeau au quotidien. Mais son contenu moléculaire met en exergue la présence de cétones, heureusement à des concentrations non toxiques, surtout si la camomille noble est en synergie avec d’autres HECT comme c’est presque toujours le cas. La molécule cétonique apporte une action hépatovésiculaire très utile (cholagogue cholérétique) en cas de calculs vésiculaires. Elle est aussi myorelaxante et à ce titre, très efficace sur les crampes et les contractures musculaires. Elle est enfin antiparasitaire et nous l’utiliserons pour toutes les verminoses intestinales de la petite enfance. Elle se doit d’être présente dans toutes les Aromathèques familiales même si son prix est plus élevé que les autres huiles essentielles classiques. Aucun être vivant n’échappera à la souffrance morale et aux chocs émotionnels, raison pour laquelle elle sera une parfaite compagne.  Si elle ne devait pas vous séduire vous pouvez porter votre choix sur la lavande vraie (moins puissante) ou sur l’angélique (équivalente ou même plus puissante).  Cette huile essentielle de Camomille noble à l’avantage de n’avoir aucune toxicité. Cette parfaite innocuité l’autorise dans des multiples usages chez le bébé tout comme chez le senior.  Indications thérapeutiques de la Camomille noble Chocs et trauma psycho-émotionnels HECT Camomille noble : 2 ml ; HECT Mélisse officinale : 1 ml ; HECT Encens : 2 ml ; HV Noyau d’abricot : 5 ml. 4 gouttes sur le plexus solaire et/ou sur chaque voute plantaire et/ou sur la face interne des poignets pour procéder à la méthode d’olfactothérapie et/ou10 à 15 gouttes dans le dos pour un massage paravertébral partant de la nuque pour descendre vers le bas du dos, 2 à 3 fois par jour si besoin.    Addiction de tous ordres Peu importe la nature de l’addiction (tabagisme, boulimie, drogues, alcoolisme), le sujet est le trouble comportemental initié par un mal-être, une souffrance morale et l’addiction est devenu un rempart. Cette dépendance exige un travail sur soi et la volonté incontournable dans le succès espéré. HECT Camomille noble : 2 ml ; HV Noyau d’abricot : 3 ml. 4  gouttes sur la face interne des poignets pour procéder à la méthode d’olfactothérapie autant de fois que le nombre de pulsions du patient pour sa dépendance.      Asthme nerveux HECT Camomille noble : 2 ml ; HECT Anis étoilé : 3 ml ; HECT Eucalyptus citronné : 1 ml ; HECT Copahu : 2 ml ; HECT Khella : 2 ml ; HV Noyau d’abricot : 5 ml. 15 à 20 gouttes sur le thorax ou le haut du dos et 6-8 gouttes dans un peu de miel, de yaourt, de compote.Protocole à répéter toutes les 30 minutes, pendant 2h puis 3 -4 fois par jour selon l’évolution des symptômes.  Eczéma nerveux HECT Camomille noble : 1 ml ; HECT Thym vulgaire CT Linalol : 1 ml ; HECT Ciste ladanifère : 0,5 ml ; HECT Tanaisie annuelle : 0,5 ml ; HV Calendula : 12 ml. 2-3 applications locales par jour jusqu’à amélioration sensible mais la méthode d’olfactothérapie complétera judicieusement l’usage topique car elle agira au départ du symptôme cutané pour éviter sa manifestation. Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.

Tout savoir sur l'essence de Pamplemousse

Aujourd’hui Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique nous parle de l’Essence de Pamplemousse. Nous connaissons tous ce fruit d’été mais connaissons-nous vraiment les bienfaits de l’essence de Pamplemousse sur notre santé ?  L' essence de Pamplemousse Description S’il faut un fruit, un agrume plus précisément qui cadre parfaitement avec les mois d’été c’est bien le pamplemousse. De grande taille très reconnaissable, il est de couleur jaune au goût plus amer ou de couleur rose au goût plus doux. L’acidité reste la caractéristique de ces agrumes grandement appréciés des consommateurs à travers le monde entier.  Petite précision botanique: le Pamplemousse tel que nous l’appelons n’est pas botaniquement correct. En effet, il s’agit plutôt d’un hybride entre Citrus maxima (le pamplemousse vrai) et le Citrus sinensis (l’oranger doux), cet hybride porte le nom de Citrus x paradisi. Cet arbuste exige un excellent ensoleillement et l’état de Floride (USA) en est devenu le premier producteur au monde. Le fruit atteint 10 à 15 cm de diamètre et dépasse souvent le demi kilo. Son écorce (péricarpe) est plutôt mince en comparaison avec celle du vrai Pamplemousse. La chair très juteuse tire son amertume d’un hétéroside flavonoique.   D’un point de vue biochimique, l’essence de pamplemousse obtenue par expression mécanique à froid des zestes du fruit montre une grande similitude avec les autres essences des fruits de la famille des Citrus. Le Limonène est la molécule terpène majoritairement présente et se trouve associée à un très faible pourcentage de molécules hautement actives : les furocoumarines qui confèrent à cette essence une phototoxicité cutanée se marquant par une rougeur ou, plus sévère, une hyperpigmentation cutanée si la peau est exposée durablement au soleil. Activité thérapeutique Son action pharmacologique est fortement dirigée vers le tube hépato-digestif. Elle y a une action tonique digestive et une action sur le métabolisme des lipides (graisses) aussi bien par voie orale que par voie locale.  Elle est très utile en diffusion atmosphérique pour assainir l’air. Sur le tissu nerveux, le pamplemousse apporte une action polarisante (comme le citron) et le tonifie. Son essence montre un intérêt pour traiter les mycoses en synergie avec d’autres huiles essentielles. Tout comme l’essence de citron, le pamplemousse permet de «blanchir» ou atténuer les taches cutanées, en dehors de toute exposition au soleil.  S’il fallait nommer les principales utilisations thérapeutiques, nous citerions toutes les surcharges alimentaires digestives, la paresse hépato digestive, la nausée, les vomissements de tout ordre mais aussi la boulimie sucrée. L’essence de Pamplemousse est intéressante pour favoriser la concentration et la cognition auprès des seniors, tout autre patient convalescent et entre autres, la maladie d’Alzheimer. En application locale et en synergie avec d’autres huiles essentielles aux activités similaires, le pamplemousse favorise le métabolisme des graisses cutanées et permet d’affiner la silhouette, d’agir sur les amas adipeux avec ou sans état cellulitique.  Pour les indications thérapeutiques énoncés, nous comprenons d’autant mieux l’intérêt porté à cette matière aromatique en période estivale.  En effet, l’essence de Pamplemousse est particulièrement reconnue en lien avec l’apparence corporelle ainsi que les excès de table et de boisson. Mais encore … Alors que, médicalement, le Pamplemousse provoque des interactions médicamenteuses avérés, il faut souligner qu’il s’agit uniquement du jus de fruit de pamplemousse et nullement de l’essence de son zeste. Rappelons que TOUTE activité est le fait de molécule naturelle (biochimie) et qu’un extrait tel un jus de la chair du fruit ne contient pas du tout les mêmes molécules qu’un autre extrait tel qu’une essence exprimée du zeste de ce même fruit. La logique est évidente mais souvent le monde médical fait un malheureux amalgame entre les différents extraits provenant d’une même plante.    En conclusion, l’essence de pamplemousse n’engendre aucune interaction avec quelque médicament que ce soit. Indications thérapeutiques de l’essence de Pamplemousse Lourdeur et paresse hépato-digestive  Essence Pamplemousse (zeste) (Citrus paradisi): 4 ml HECT Menthe Poivrée (Mentha x Piperita): 2 ml HECT Gingembre (Zingiber officinale): 2 ml HECT Mélisse Officinale (Melissa officinalis): 1 ml Huile Végétale Noyau d’Abricot: 6 ml 5 gouttes en bouche 2 à 3 fois par jour avant les repas pendant 3-4 semaines. Concentration et cognition  Essence Pamplemousse (zeste) (Citrus paradisi): 4 ml HECT Romarin CT verbénone (Rosmarinus off CT Verbénone): 2 ml HECT Menthe des champs (Mentha arvensis): 1 ml Huile végétale Noyau d’abricot: 3 ml 3 gouttes en bouche et 3 gouttes sur la face interne d’un poignet puis masser les poignets l’un sur l’autre pour ensuite joindre les mains en cathédrale et respirer profondément (répéter 3x successivement). A renouveler 3x par jour pendant 3 à 4 semaines.    Boulimie sucrée Essence Pamplemousse (zeste) (Citrus paradisi): 2 ml HECT Litsée citronnée (Litsea citrata): 0,8 ml HECT Cannelle de Ceylan (écorce) (Cinnamomum verum): 0,2 ml Huile végétale Noyau d’abricot: 7 ml 3 gouttes en bouche et 3 gouttes sur la face interne d’un poignet puis masser les poignets l’un sur l’autre puis joindre les mains en cathédrale et respirer profondément, 3 fois successivement. A renouveler à chaque pulsion vers une sucrerie. Remarque: ce protocole pour cette addiction couvre d’excellents résultats pour autant que le/la patient(e) montre une détermination et une réelle volonté à vouloir se couper de sa dépendance orale alimentaire. Affiner la silhouette Essence Pamplemousse (zeste) (Citrus paradisi): 5 ml HECT Lavandin super (Lavandula hybrida clone super): 3 ml HECT Immortelle (Helichrusum italicum): 2 ml HECT Cèdre de l’atlas (Cedrus atlantica): 5 ml Huile végétale Tournesol ou Pépin de raisin : 35 ml  2 applications locales toujours sur les zones cutanées concernées (en dehors de toute exposition solaire prolongée) ou 1 application le soir si exposition solaire en journée.    Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.