NOS CONSEILS D'EXPERTS

NOS ARTICLES LES PLUS LUS

6 Huiles Essentielles indispensables au printemps

Ahhh ça sent le printemps et ça nous donne la pêche ! Le printemps c’est la saison du redémarrage, de la renaissance, de l’énergie qui monte. Cette dynamique est aussi valable pour la nature que pour l’homme. Avec le soleil qui repointe le bout de son nez, c’est l’occasion de sortir et de pratiquer du sport mais aussi de faire des balades, des randonnées ou même un pique-nique ! Ces activités peuvent cependant occasionner de petits désagréments… En savoir plus sur notre sélection d’Huiles Essentielles idéales au printemps ? Rendez-vous dans cet article. Huile Essentielle de Lavande aspic pour tout ce qui pique C’est le printemps et c’est donc l’occasion de faire un petit pique-nique ou de profiter enfin de son jardin ou d’une petite balade en plein air ! Seulement voilà les insectes, les abeilles, les guêpes sont aussi de sortie et une piqûre est vite arrivée… Pas de panique ! Si c’est le cas, l’Huile Essentielle de Lavande aspic est une excellente antitoxique. Elle possède de belles propriétés antalgiques et calmantes grâce au linalol qu’elle contient. Elle est également cicatrisante, en bref c’est une « must-have » à avoir dans son sac à main. Utilisation de la Lavande aspic Déposez 1 goutte de lavande aspic pure sur la piqûre toutes les 15 min. pendant 2 heures. Tout savoir sur l’Huile Essentielle de Lavande aspic Huile Essentielle (essence) d’Orange douce, la positivante Cette Huile Essentielle calmante permet de donner un coup de pouce aux envies de changements qui arrivent souvent avec le printemps. Elle a le pouvoir d’éclaircir les idées et de procurer de la bonne humeur ! Rééquilibrante nerveuse et antidépressive, elle rechargera vos batteries et vous permettra de commencer cette nouvelle saison de la meilleure des manières. Utilisation de l'Essence d'orange En diffusion atmosphérique, éventuellement en mélange avec d'autres huiles essentielles ou en mélange dans votre préparation huileuse. Venir appliquer sur le plexus solaire, la face interne des poignets en massage. L’huile essentielle d’orange douce est photosensibilisante, elle ne peut donc pas s’utiliser en application cutanée avant une exposition au soleil, et sans avoir été diluée préalablement. Huile Essentielle (essence) de Citron, la détoxifiante Le printemps est le moment idéal pour redonner une seconde jeunesse à nos cellules. La cure détox vise à aider à l’épuration des liquides en drainant et en éliminant les toxines grâce aux organes spécifiques que sont le foie, l’intestin, la peau, les reins et les poumons. Elle pourrait ainsi aider à soulager les états de fatigue et de nervosité, les problèmes de peau ou encore l’insomnie. Pour ce faire, pensez à l’essence de Citron grande tonique digestive et dépurative qui activera toutes les fonctions digestives et hépatiques d’où découle une véritable détoxification.  Utilisation ?  Prenez 2 gouttes d’essence de citron sur ¼ de morceau de sucre ou un support neutre le matin à jeun pendant 21 jours. La cure DÉTOX au naturel L’essence de Citron est photosensibilisante, elle ne peut donc pas s’utiliser en application cutanée avant une exposition au soleil et sans avoir été diluée préalablement. Huile Essentielle d'Anis étoilé (badiane), l’anti-allergique Chaque printemps, des milliers de personnes développent des symptômes d’allergie de saison. C’est le fameux rhume des foins. Il est souvent associé à d’autres maux comme l’asthme, l’anxiété, la toux, les céphalées ou encore le prurit oculaire. L'huile Essentielle d'Anis étoilé est traditionnellement utilisée pour ses bénéfices sur le système digestif et pour faire face aux problèmes intestinaux (ex : crampes d’estomac, d’intestin). Elle est aussi conseillée comme anti-allergique ! C’est étonnant et en même temps, le génie de la nature nous donne tout ce dont on a besoin. Des études ont démontré que la molécule d’anéthole contenue dans l’anis étoilé et le fenouil avait la même efficacité antiallergique que la molécule de methychavicol contenue dans l’huile essentielle d’Estragon. Donc si vous n’avez plus d’estragon, vous pouvez le remplacer parfaitement par l’anis étoilé. Utilisation de l'Huile Essentielle d'Anis étoilé Prévention allergie: 1 à 2 gouttes d’anis étoilé dans un support le matin à jeun. (5 jours/7) Traitement de l’allergie, de l’asthme allergique: 2 gouttes d’huile essentielle d’anis étoilé 2 à 3 fois par jour. Le temps nécessaire pour calmer la crise d’allergie. Pour faciliter la prise et éviter le goût en bouche, optez pour nos perles d’huile essentielle : 1 perle = 1 goutte à avaler avec un peu d’eau.  Traiter les allergies naturellement Déconseillée aux bébé et enfants de moins de 12 ans. Ne pas utiliser pendant la grossesse et ne pas consommer plus de 14 jours.  Huile Essentielle d’Eucalyptus citronné, l’anti-inflammatoire Ça y est le printemps approche et avec lui sont aussi revenus les oiseaux qui gazouillent, les petites vestes légères et… la motivation pour se mettre au sport ! Car on est d’accord c’est nettement plus encourageant de se mettre au du sport quand le soleil brille et que la saison du bikini approche… Qui dit sport, dit courbatures, raideurs, hématomes, tensions et pour y faire face les huiles essentielles peuvent être vos alliées ! Nous pensons alors à la Gaulthérie couchée, le Romarin à camphre ou encore l’Immortelle mais aussi à l’Eucalyptus Citronné.  Riche en citronellal, l'Huile Essentielle d'Eucalyptus citronné est notre pompier de l’inflammation ! En effet, elle calme rapidement toute inflammation peu importe son origine. Elle sera très efficace pour toutes les inflammations tendineuses, musculaires et ligamentaires, mais également sur les piqûres de moustiques (c’est également une répulsive).  Utilisation ?  En voie cutanée, 3 à 4 gouttes d’huile essentielle diluée dans minimum 3-4 gouttes d’huile végétale d’Arnica par exemple et appliquer sur les zones sollicitées 1 à 2 fois par jour. Comment utiliser les huiles essentielles pour le sport ? Déconseillée aux bébé et enfants de moins de 6 ans et durant la grossesse. Huile Essentielle d’Epinette noire pour un maximum de vitalité Lorsque l’ensoleillement augmente avec l’arrivée du printemps, le changement d’heure approche. Programmé fin mars, à l’intersaison, il correspond à la “perte” d’une heure de sommeil le matin. Le rythme biologique est ainsi perturbé et l’organisme peut ressentir une certaine fatigue qu’il convient d’atténuer par des solutions naturelles avant que celle-ci ne s’installe durablement. Les Japonais ont réalisé une étude étonnante prouvant que le simple fait de séjourner en forêt, et de respirer des composés présents naturellement dans l'air tels que les pinènes ou le limonène permettait de diminuer le niveau de stress et d'améliorer l'immunité. A défaut de pouvoir séjourner 2 jours par mois en forêt, l'huile essentielle d'épinette noire nous apporte en partie les bienfaits des molécules naturellement présentes en forêt. Cela n'est finalement pas si surprenant, l'huile essentielle d'épinette fait en effet partie des huiles essentielles de pins. Ces dernières, ainsi que leur composés principaux, les pinènes, ont montré des propriétés immunostimulantes. Elles sont de plus considérées comme des huiles adaptogènes, c'est à dire qu'elles permettent de rendre l'individu plus résistant au stress, ou du moins, elles l'aident à s'adapter au stress. Sur le plan énergétique, elle est considérée comme positivante et source de vitalité et d'énergie. Sur le plan psycho-émotionnel, on lui attribue des propriétés revigorantes. Elle permet de stimuler le corps et l'esprit. Elle redonne de l'entrain pour dépasser ses propres limites. Utilisation ?  2 gouttes à masser avec une huile végétale de Noisette sur chaque zone surrénale (au-dessus des reins) ou mettre 2 gouttes dans votre gel douche. Le matin ou le midi, ne pas utiliser le soir.  Déconseillée aux bébé et enfants de moins de 6 ans et durant la grossesse. 

Par Pranarôm International

Allergies : des solutions naturelles sans accoutumance
Allergies : des solutions naturelles sans accoutumance

Chaque printemps, des milliers de personnes développent des symptômes d’allergie de saison. C’est le fameux rhume des foins. Il est souvent associé à d’autres maux comme l’asthme, l’anxiété, la toux, les céphalées ou encore le prurit oculaire. On remarque également de plus en plus d’individus touchés par des allergies tant respiratoires que cutanées. Attribuées bien souvent à notre environnement pollué ou aux acariens, elles ont un impact pouvant être particulièrement désagréable au quotidien. Un effet immédiat  Le spray nasal Allergoforce Les huiles essentielles de Tanaisie, Matricaire, Camomille noble et Poivre noir sont reconnues depuis longtemps pour leurs vertus assainissantes, rafraîchissantes et adoucissantes. En solution nasale hypertonique, elles offrent une sensation de fraîcheur immédiate. Le dispositif médical Allergoforce décongestionne et purifie le nez. Il élimine ainsi le mucus, source de contamination bactérienne tout en évitant le dessèchement de la muqueuse. Formule La formule de ALLERGOFORCE spray nasal contient plusieurs Huiles Essentielles qui lui confèrent des propriétés intéressantes : Les sesquiterpènes présents dans les huiles essentielles de Poivre noir, de Katrafay, de Tanaisie, de Camomille allemande et du Lédon du Groenland sont réputés pour leurs propriétés antiallergiques. Le pourcentage élevé de monoterpènes dans l’Huile Essentielle de Sapin baumier lui confère une action balsamique qui apaise les muqueuses irritées et enflammées. Les monoterpènes, que l’on retrouve dans les huiles essentielles de Sapin baumier et du Lédon du Groenland, permettent par leur action décongestionnante de libérer les voies nasales. Le chamazulène présent dans l’huile essentielle de Tanaisie et de Camomille allemande permet d’inhiber l’histamine, un neuromédiateur largement impliqué dans les phénomènes allergiques et inflammatoires. L’oxyde de bisabolol, qui compose à 50%  l’huile essentielle de Camomille allemande, est utilisé depuis des siècles pour ses vertus anti-inflammatoires, antifongiques, apaisantes et antipyrétiques. Également présent dans l’huile essentielle de Tanaisie, l’oxyde de bisabolol et son action anti-prurigineuse permet d’agir sur les sensations de « chatouillements » et de démangeaisons nasales. Utilisation Le spray nasal Allergoforce peut s’utiliser jusqu’à 5 fois par jour en cas d’écoulement nasal, de chatouillements et/ou de larmoiements. Dès 12 ans, on compte 1 à 4 pulvérisations par narine à chaque utilisation. Pour les enfants de 6 à 12 ans, 1 à 2 pulvérisations par narine suffisent 1 à 5 fois par jour. Pour les petits, de 3 à 6 ans, 1 seule pulvérisation par narine est recommandée. Grâce à cette formulation, Pranarôm a pu limiter la présence de molécules hormonales, irritantes et toxiques. Ce qui fait d’Allergoforce  le premier  spray nasal antiallergique qui convient aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants dès l’âge de 3 ans (sauf enfants avec antécédents de convulsions fébriles). En prévention Le spray antiacariens Allergoforce On ne peut bien entendu pas influencer le cycle des saisons ni empêcher les pollens de se déplacer. En revanche, l’allergie aux acariens est la cause numéro première d’asthme bronchique dans le monde. Les parasites présents dans les literies, tapis, peluches ou rideaux, engendrent des maux divers. Rhinites allergiques, difficulté à respirer, nez qui coule, toux, voire une irritation de la gorge et des yeux. Or, certaines huiles essentielles présente dans le spray antiacariens Allergoforce démontrent déjà une efficacité après 8h. Les nombreuses actions d’Allergoforce sont dues à la combinaison de plusieurs huiles essentielles. Cannelle, Menthe poivrée, Orange douce, Lemongrass, Niaouli et Citronnelle de Madagascar. Utilisation  Vaporisez les supports sensibles à la contamination (matelas, couette, oreillers, peluches, tapis, rideaux) à 30 cm de distance pendant quelques secondes. Ensuite, aérez 1 heure après l’application du spray et aspirez 8 heures après les supports concernés. Répétez la vaporisation 1 fois par semaine si besoin ou 1 fois par mois en entretien. Le spray Allergoforce anti-acariens permet de traiter des surfaces de 15m² avec une durée d’action  de 1 à 2 mois. Enfin, le flacon spray sans gaz propulseur est utilisable la tête en bas et permet une application optimale. Et ce, même sur les surfaces les moins accessibles. Femmes enceintes et allaitantes évitez la manipulation. Des tests réalisés en laboratoire indépendant ont démontré une réduction totale de la population des parasites. Et ce, grâce à la double action curative et préventive, clairement prouvée sur les Dermatophagoïdes pteronyssinus. Qui sont par ailleurs la principale espèce responsable des allergies respiratoires. CURATIF : aucun acarien n’a survécu dans les 8 heures après pulvérisation et aucune récupération ultérieure n’a été constatée ! PREVENTIF : une mortalité totale des acariens en moins de 24 heures. Et ce, après mise en contact sur des supports traités 10 jours auparavant ! Formule L’Huile Essentielle de Cannelle extraite de la feuille, très riche en eugénol, possède des actions antiparasitaires, antiseptiques et anti-infectieuses importantes. Le cinnamaldéhyde ainsi que les autres molécules de l’huile essentielle d’écorce de Cannelle de Chine lui octroient des propriétés antiseptiques, antibactériennes et anti-infectieuses. En outre, nous savons que le cinnamaldéhyde et l’eugénol inhibent la production d’une enzyme essentielle des bactéries et/ou causent des dommages à la paroi cellulaire de celles-ci. L’huile essentielle de Menthe poivrée principalement composée de menthol et de menthone se révèle d’une efficacité redoutable envers les germes microbiens et les acariens. Le géranial, le néral et les autres molécules présentes dans l’huile essentielle de Lemongrass lui confèrent une action antibactérienne très intéressante. Elle possède également une action antiparasitaire, antiseptique et anti-infectieuse. L’essence d’Orange douce se compose de limonène. Reconnue pour son activité assainissante mais aussi et surtout pour son parfum hespéridé très agréable. Quant aux monoterpènes présents dans l’huile essentielle de Niaouli, ils lui confèrent des actions antiseptiques, antiparasitaires et anti-infectieuses. Le limonène et les p-menthadienols présents dans l’huile essentielle de Citronnelle de Madagascar (Ahibéro), sont notamment responsables de son activité anti-infectieuse et anti-microbienne. Références - Revue Française d’Allergologie, Volume 48, n° 5, pages 382-389 (septembre 2008)- « Composition and Antimicrobial Activity of Cymbopogon giganteus (Hochst.) Chiov. Essential Flower, Leaf and Stem Oils from Cameroon » J. Essent. Oil Res., 19, 485–489 (July/August 2007).

Par Shopify API

Traiter les allergies naturellement
Traiter les allergies naturellement

Chaque printemps, des milliers de personnes développent des symptômes d’allergie de saison. C’est le fameux rhume des foins. Il est souvent associé à d’autres maux comme l’asthme, l’anxiété, la toux, les céphalées ou encore le prurit oculaire. On remarque également de plus en plus d’individus touchés par des allergies tant respiratoires que cutanées. Attribuées bien souvent à notre environnement pollué, aux acariens ou encore aux pollens, elles ont un impact pouvant être particulièrement désagréable au quotidien. Découvrez dans cet article comment traiter les allergies naturellement. Qu’est-ce qu’une allergie ? Une allergie est une réaction immunitaire exacerbée suite au contact de l’organisme (soit externe, soit interne) avec une substance reconnue comme ‘ennemie’ par notre corps. Une réaction rapide de défense et de protection se met alors en place pour tâcher de circoncire l’agresseur communément appelé allergène. Lors d’une réaction allergique, la fixation des anticorps sur les mastocytes va provoquer leur dégranulation et libérer une substance appelée « histamine ». Cette substance constitue le « messager » et se trouve alors dans tout l’organisme. Les allergies peuvent être respiratoires, cutanées et d’origines diverses (animaux, médicaments, etc). Elles se manifestent généralement par la rhinite allergique, avec nez bouché, démangeaisons, nez qui coule, éternuements fréquents, perte d’odorat. En cutanée, elles se manifestent généralement par des démangeaisons ou des rougeurs, voir de l’urticaire ou de l’eczéma. L’OMS, qui a classé les allergies au sixième t-rang des problèmes de santé publique constate en effet qu'elles sont non seulement de plus en plus fréquentes, mais aussi, toujours plus aigües. Les facteurs de risque Les personnes les plus à risque de développer des réactions allergiques sont les personnes ayant des défenses immunitaires plus faibles. Cela peut-être génétique, mais pas nécessairement car tout le monde a un moment donné peut faire une réaction allergique. Ce qui intervient, c’est d’abord le « terrain » et donc le système immunitaire mais aussi l’état de santé, la qualité de vie ou encore l’alimentation. D'autres facteurs extérieurs peuvent également intervenir comme la modification de l'environnement et de nos modes de vie, l'urbanisation croissante, la pollution, etc. Ceux-ci favoriseraient la progression de l'allergie.  Le foie un facteur clé dans les allergies Dans notre corps, le foie est l’organe par lequel tout ce qui rentre est filtré. Il a un système de défense que sont les macrophages qui « mangent » l’allergène. Si le foie est déficient (à cause d’une maladie ou d’une surcharge de toxines), il ne sait pas faire ce premier « filtre barrière ». Dans ce cas, le foie laisse les allergènes dans le sang, ce qui provoque la réaction de dégranulation des mastocytes et libère l’histamine et la sérotonine . De là, une réaction dite allergique apparait, ce qui est une sorte de réponse inflammatoire à l’envahissement du corps. Pour aider le foie, une détox est parfois nécessaire.  Quelques gestes à adopter en cas d’allergies saisonnières :  Se doucher, se laver les cheveux, se laver les mains et changer de vêtements fréquemment ; Eviter d’ouvrir les fenêtres pendant la journée ; Ne pas faire sécher le linge dehors ; Rouler fenêtres fermées en voiture ; Faire le ménage plus régulièrement. DES SOLUTIONS NATURELLES AVEC ALLERGOFORCE Chez Pranarôm, nous avons développé des solutions naturelles afin de faire face aux allergies qui sont de plus en plus récurrentes dans notre société. Les CAPSULES CONFORT YEUX / NEZ ALLERGOFORCE Ces capsules vont apporter une triple action face aux allergies, principalement respiratoires, à savoir : Le contrôle de la réaction inflammatoire et œdémateuse, cette action va se faire au moyen des huiles essentielles de Matricaire, Gingembre et Menthe poivrée. Le drainage hépato-rénal et excrétion des allergènes au moyen des huiles essentielles de Gingembre, Menthe Poivrée, Fenouil et Citron. Le contrôle direct et indirect de la congestion respiratoire et des manifestations cliniques : décongestion respiratoire, action antitussive au moyen des huiles essentielles de Pin Sylvestre et Menthe Poivrée Il est intéressant de savoir que contrairement aux traitements habituels, ces capsules 100% BIO ne provoquent pas d’effet secondaire (ex : somnolence). De plus, la prise des capsules ALLERGOFORCE est aussi adaptée pour les allergies de type « cutanées ». Dans ce cas, on l'utilisera en accompagnement d’une pommade ou d’un gel à appliquer localement sur la zone touchée. Conseils d’utilisation (ceci n’est pas un traitement préventif mais bien curatif) 12-18 ans : 1 capsule par jour, durant la période sensible. Adultes : 2 capsules par jour, tout au long de la période sensible pendant 14 jours d’affilée. Renouveler cette cure si besoin en respectant une pause de 5 jours entre les cures. Un effet immédiat : le spray nasal Allergoforce Les Huiles Essentielles de Tanaisie, Matricaire, Camomille noble et Poivre noir sont reconnues depuis longtemps pour leurs propriétés anti inflammatoires et anti allergiques. Cette solution nasale hypertonique, dégage rapidement et soulage les désagréments que sont les éternuements, le nez bouché, le nez qui chatouille et les larmoiements des yeux… En résumé, le dispositif médical Allergoforce décongestionne le nez et neutralise localement la réaction allergique. La formule : La formule de ALLERGOFORCE spray nasal contient plusieurs huiles essentielles qui lui confèrent des propriétés intéressantes: Les sesquiterpènes présents dans les huiles essentielles de Poivre noir, de Katrafay, de Tanaisie, de Camomille allemande et du Lédon du Groenland sont réputés pour leurs propriétés antiallergiques. Le pourcentage élevé de monoterpènes dans l’huile essentielle de Sapin baumier lui confère une action balsamique qui apaise les muqueuses irritées et enflammées. Les monoterpènes, que l’on retrouve dans les huiles essentielles de Sapin baumier et du Lédon du Groenland, permettent par leur action décongestionnante de libérer les voies nasales. Le chamazulène présent dans l’huile essentielle de Tanaisie et de Camomille allemande permet d’inhiber l’histamine, ce neuromédiateur largement impliqué dans les phénomènes allergiques et inflammatoires. L’oxyde de bisabolol, qui compose à 50% l’huile essentielle de Camomille allemande, est utilisé depuis des siècles pour ses vertus anti-inflammatoires, antifongiques, apaisantes et antipyrétiques. Également présent dans l’huile essentielle de Tanaisie, l’oxyde de bisabolol et son action anti-prurigineuse permet d’agir sur les sensations de « chatouillements » et de démangeaisons nasales Ce spray est le premier spray nasal antiallergique qui convient aux femmes enceintes et allaitantes. Ainsi qu’aux enfants dès l’âge de 3 ans (sauf enfants avec antécédents de convulsions fébriles). Conseils d’utilisation  Pulvérisation dans le nez : Adultes, jeunes gens (>12 ans), femmes enceintes et allaitantes : Après s’être mouché, pratiquer 1 à 4 pulvérisations dans chaque narine. 1 à 5 fois par jour. Enfants de 6 à 12 ans : Après s’être mouché, pratiquer 1 à 2 pulvérisations dans chaque narine. 1 à 5 fois par jour.  Enfants de 3 à 6 ans : Après s’être mouché, 1 pulvérisation par narine, 1 à 5 fois par jour.

Par Shopify API

Allergie et rhinite allergique : se préparer à l'arrivée des pollens

L' Estragon en prévention des allergies De plus en plus d'individus accueillent l'arrivée du printemps avec une crainte: celle du retour des pollens et donc des rhinites allergiques. Allergie = nez qui coule, éternuements intempestifs et yeux rougis... des symptômes bien désagréables pour les douces journées qui s'annoncent. On parle souvent de l'huile essentielle d'estragon dans la littérature comme une anti-allergique... L'huile essentielle d'estragon (artemisia dracunculus) contient des molécules aux propriétés anti-spasmodiques (des phénols méthyl-éther) en grande quantité. C'est ce qui lui confère son action courante décrite dans les livres d'aromathérapie : atténuer les inconforts digestifs ou les douleurs prémenstruelles. On le sait moins mais l'estragon intervient aussi dans la prévention des épisodes allergiques de saison. Il agirait à la fois comme un agent préventif "de terrain" sur les sujets allergiques (pollens, poussière, asthme allergique) et comme un anti-histaminique. Il est entendu que la prise d'estragon n'est pas aussi rapidement efficace que celle d'un médicament comme le ZYRTEC mais il semblerait que les expériences empiriques de bon nombre de patients lui attribuent une action préventive efficace et passent des printemps et des étés sans soucis. Ainsi , il est intéressant de prendre en prévention de l'arrivée des épisodes d'allergie 2  gouttes d'huile essentielle HECT d'estragon sur une mie de pain ou dans une cuillère à café d'huile d'olive, et ce, deux fois par jour trois semaines avant l'arrivée des pollens (conseil issu du cours d'aromathérapie scientifique et médicale de D. Baudoux, éd. NARD 2008).

Par Pranarôm International

NOS PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES

L’Huile essentielle d’Eucalyptus radié : un trésor venu d’Australie
L’Huile essentielle d’Eucalyptus radié : un trésor venu d’Australie

Les aborigènes utilisent les feuilles d’eucalyptus depuis des temps immémoriaux directement sur leurs plaies pour les panser. Ils avaient déjà compris le grand pouvoir antiviral et stimulant immunitaire de l’Eucalyptus radié. L’Huile essentielle possède bien sûr ces vertus, mais se révèle surtout très utile en cas de grippe, bronchite et autre maladie hivernale. L'huile essentielle d'Eucalyptus radié Eucalyptus Radiata ssp radiata ou officinal  Partie distillée : Feuille  Molécules : 1,8 cinéole, alpha terpinéol  Des propriétés anti catarrhales et expectorantes extraordinaires Grâce à sa grande quantité de cinéole mieux connu sous le nom d’eucalyptol, l’huile essentielle d’Eucalyptus radié possède des vertus anticatarrhales et antivirales et stimulantes des défenses naturelles. Elle est également utilisée comme antitussif. Elle est douce pour la peau et les voies respiratoires, ce qui en fait une alliée parfaite pour toute la famille pour l’hiver que ce soit en application cutanée, orale ou encore en diffusion. On l’utilisera à raison de 30% dans un mélange diffusion avec d’autres huiles essentielles afin qu’elle convienne aussi bien au bébé, qu’à la femme enceinte ou allaitante ou encore aux patients à risque. Précautions  L’huile essentielle d’Eucalyptus radié reste déconseillée les 3 premiers mois de la grossesse et ne peut être ingérée par les enfants. La diffusion Les huiles essentielles qui se marient bien avec l'huile essentielle d'Eucalyptus radié en diffusion :  L'huile essentielle de Bois de rose L'huile essentielle de Palmarosa L'huile essentielle de Cannelle de Chine L'huile essentielle de Lemongrass L'huile essentielle de Litsée citronnée L'huile essentielle de Eucalyptus mentholé L'huile essentielle de Menthe des champs L'huile essentielle de Menthe Poivrée L'huile essentielle de Pin Sylvestre L'huile essentielle de Pin Maritime Essence de Citron Essence d’Orange Une aromathérapie préventive Grâce à sa grande tolérance cutanée, l’huile essentielle d’Eucalyptus radié peut aussi être utilisée en prévention contre les virus en appliquant 3 à 4 gouttes 1 x par jour le matin, sur le thorax et le dos. On peut même la diluer à 30% dans une huile végétale pour les bébés à partir de 3 mois et appliquer 3 à 4 gouttes du mélange aux mêmes endroits. Quelques synergies Contre la toux sèche 2 ml d'huile essentielle de Cyprès de Provence  3 ml d'huile essentielle d'Eucalyptus radié  Mettre 2 gouttes de cette synergie, 3 fois par jour dans une cuillère de miel. Un vrai remède contre les toux sèches pour les adultes et enfants de plus de 12 ans.  Contre les otites 2 ml d'huile essentielle d'Eucalyptus radié 2 ml d'huile essentielle d'Eucalyptus citronné 1 ml d'huile essentielle de Thym saturéoïde Mélanger le tout dans 5 d'huile végétale de Millepertuis et appliquer 4 à 6 fois par jour autour de l'oreille*.  Rhume, refroidissement, grippe 4 ml d'huile essentielle de Ravintsara 3 ml d'huile essentielle d'Eucalyptus radié 3 ml d'huile essentielle de Tea tree Diffuser 20 à 30 minutes par heure dans les pièces à risque*.  *En respectant scrupuleusement les doses proposées, ces synergies sont utilisables par toute la famille.  Sources  L’Aromathérapie. Se Soigner par les huiles essentielles. Dominique Baudoux Editions Amyris Guide Pratique d’Aromathérapie. La Diffusion par Dominique Baudoux Essences de femmes. A chacune son huile essentielle. Dominique Baudoux Soliflor L’Huile Essentielle à tous les étages. Dominique Baudoux. Soliflor

Arrêter de fumer à l'aide des Huiles Essentielles
Arrêter de fumer à l'aide des Huiles Essentielles

Mal de l’époque ou maladie ? L’addiction est un souci qui fait parler ! Les addictions dans notre société sont nombreuses et les Huiles Essentielles peuvent être de véritables alliées pour nous aider à arrêter de fumer naturellement. En ce mois sans tabac, focus sur la dépendance la plus répandue dans le monde. Alors, prêt(e) à écraser votre dernière cigarette? Comprendre l’addiction au tabac L’addiction est un comportement psycho-pathologique qui se caractérise par un désir constant et irrépressible d’une substance en dépit de la motivation et des efforts pour y échapper. Le tabac a un potentiel addictif très fort, devant l’alcool, le cannabis ou encore la cocaïne. C’est bien la nicotine qui est à l’origine de l’addiction au tabac. Le tabac, ça fait quoi ? Chaque cigarette que vous fumez met en danger votre santé. La consommation de tabac est la première cause de décès évitable et la principale cause de décès prématuré, réduisant de 10 ans en moyenne l’espérance de vie du fumeur chronique. Pire encore, la moitié des personnes qui fument à l’âge de 20 ans et qui n’arrêtent pas mourront d’une maladie liée au tabac. Les risques de décès dépendent de plusieurs facteurs : âge de la première cigarette, le nombre total d'années pendant lesquelles on a fumé, la quantité de tabac consommée quotidiennement, la façon de fumer (aspirations profondes, nombre de bouffées, cigarette maintenue entre les lèvres, etc.), type de tabac (additifs, teneur en goudrons et en nicotine), et de facteurs génétiques individuels. Mais ce qui est certain, c’est qu’il n'existe pas un nombre minimal de cigarettes qui soit inoffensif. Dire STOP au tabac naturellement ? La première chose à faire pour arrêter de fumer c’est d’avoir la volonté nécessaire et la motivation suivra ! Effectivement, arrêter de fumer est une décision personnelle importante et un véritable défi. Pour se libérer de cette dépendance et renouer alors avec vos sens, comme le goût par exemple, il faut du temps et cela se fait souvent par étapes.  Chacun a ses propres raisons de vouloir arrêter de fumer mais il n’est pas rare que cette envie soit partagée à la crainte de ne pas y arriver. Soyez confiant en votre capacité de changement et n’hésitez pas à consulter un spécialiste comme un tabacologue, un pharmacien ou un médecin spécialisé si le besoin s’en fait sentir. Bonne nouvelle cependant, sachez que dès que vous arrêtez de fumer, votre santé s’améliore et les méthodes pour arrêter sont nombreuses : les médicaments, l’hypnose, l’acupuncture, l’homéopathie ou encore l’aromathérapie. Il y a deux ans, nous vous parlions dans le blog d’une étude clinique suggérant que l’inhalation de l’Huile Essentielle de poivre noir (piper nigrum) pouvait aider les fumeurs à réduire les symptômes de sevrage tabagique. Etude clinique : Poivre noir Pour rappel, l’étude publiée par Jed E. Rose et Frederique M. Behrn « Inhalation of vapor from black pepper extract reduces smoking withdrawal symptoms » (parue dans Drug and Alcohol Dependence 34 (1994) 225-229), les auteurs – appartenant à ‘Nicotine Research Laboratory, VA Medical Center and Department of Psychiatry of Duke University, USA’ – portait sur un dispositif de cigarette de substitution, à savoir un tube à bouffées à base d’Huile Essentielle de poivre noir (piper nigrum). L’huile essentielle de poivre noir est en effet susceptible de provoquer de légers effets irritants des voies respiratoires et supprimerait ainsi l’envie de fumer. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer les effets des composants de cette huile essentielle assez peu utilisée sur les symptômes de sevrage subjectifs au cours d’une brève période d’abstinence tabagique chez 48 fumeurs de sexe masculin âgés de 19 et 56 ans. Les résultats de cette étude étaient assez étonnants car ils confirmaient que l’inhalation par la bouche de l’huile essentielle de poivre noir reprenait en partie les sensations des voies respiratoires éprouvées par le tabagisme et réduisait ainsi l’envie de fumer. Toutefois, cette étude démontrait qu’il ne fallait pas abuser de l’inhalation et que trois inspirations profondes à chaque envie de fumer étaient suffisantes. Les huiles essentielles et les symptômes du sevrage tabagique Actuellement, d’autres études scientifiques démontrent que l’aromathérapie aide à supporter les symptômes liés au sevrage tabagique. Notamment car elles s’avèrent efficaces pour rééquilibrer l’organisme à plusieurs niveaux : limiter la nervosité, combattre la fatigue mentale et les insomnies, améliorer le transit, limiter la prise de poids, éviter les grignotages et calmer les pulsions et besoins irrépressibles de compensation. Contre le stress et la déprime L’arrêt du tabac peut entraîner une forme de stress, de déprime, voire de dépression. Les huiles essentielles riches en linalol et/ou linalyl acétate, comme la lavande vraie [1-7], la sauge sclarée [8], ou encore la bergamote [11-12] ont des vertus avérées sur ces phénomènes et pourraient donc représenter des alliées de choix dans le sevrage tabagique. Difficultés de concentration Le sevrage tabagique peut être à l’origine de difficultés de concentration durant la journée. Afin de palier à ce symptôme, l’huile essentielle de menthe poivrée est évidemment un grand classique de l’aromathérapie [13]. Mais d’autres huiles apparaissent également d’un grand intérêt dans ce contexte, notamment les huiles de Romarin officinal à cinéole [14-15]. Insomnies Dans certains cas, l’arrêt du tabac peut mener à des troubles du sommeil. Encore une fois l’huile essentielle de lavande vraie pourra avoir une action bénéfique en favorisant l’endormissement. Par ailleurs, les Huiles Essentielles riches en carvone comme le carvi, l’aneth, ou encore la menthe verte pourraient également jouer sur la nervosité et le sommeil [21-23]. Enfin, on notera que la carvone a été rapportée comme ayant un effet bénéfique sur les comportements compulsifs [24]. La prise de ces mêmes huiles essentielles, sous forme de spray ou de gommes à mâcher, permet également de remplacer les cigarettes lors de l’arrêt progressif. Des solutions naturelles ? Arrêter de fumer est extrêmement difficile car cela provoque une triple dépendance qui est : physique, psychologique et comportementale. Pour contrer cette triple dépendance, nous avons développé une gamme 100% naturelle et sans nicotine pour le sevrage. Les capsules Forte Soutien global La prise de capsules Forte Soutien global facilite la période de sevrage grâce à une approche globale des symptômes du manque. Cette prise en charge globale comprend à la fois l’aspect physique : perturbation métabolique et prise de poids et l’aspect psychologique : irritabilité, dépression, fatigue mentale. Conseils d'utilisation : 1 capsule à prendre avec un peu d'eau pendant le repas, 1 à 2 fois par jour, (matin et midi) durant la période délicate Références [1] Malcolm BJ and Tallian K. (2017) – “Essential oil of lavender in anxiety disorders: Ready for prime time?” Ment Health Clin [Internet]. 2017;7(4):147-55. DOI: 10.9740/mhc.2017.07.147. [2] B.F. Bradley, N.J. Starkey, S.L. Brown, R.W. Lea (2007) – “Anxiolytic effects of Lavandula angustifolia odour on the Mongolian gerbil elevated plus maze” Journal of Ethnopharmacology, 111 (2007), pp. 517-525 [3] López V, Nielsen B, Solas M, Ramírez MJ, Jäger AK (2017) – “Exploring Pharmacological Mechanisms of Lavender (Lavandula angustifolia) Essential Oil on Central Nervous System Targets.” Front Pharmacol. 2017 May 19;8:280. doi: 10.3389/fphar.2017.00280. eCollection 2017. [4] de Sousa DP, de Almeida Soares Hocayen P, Andrade LN, Andreatini R. (2015) – “A Systematic Review of the Anxiolytic-Like Effects of Essential Oils in Animal Models.” Molecules. 2015 Oct 14;20(10):18620-60. doi: 10.3390/molecules201018620. [5] Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) from the European Medecines Agency (EMA) (2012) – “Assessment report on Lavandula angustifolia Miller, aetheroleum and Lavandula angustifolia Miller, flos” EMA/HMPC/143183/2010 27 March 2012. [6] Schuwald AM, Noldner M, Wilmes T, Klugbauer N, Leuner K, Muller WE. (2013) – “ Lavender oil-potent anxiolytic properties via modulating voltage dependent calcium channels.” PLoS One. 2013;8(4):e59998. DOI: 10.1371/journal.pone.0059998. PubMed PMID: 23637742. [7] Chioca LR, Ferro MM, Baretta IP, Oliveira SM, Silva CR, Ferreira J, Losso EM, Andreatini R. (2013) – “Anxiolytic-like effect of lavender essential oil inhalation in mice: participation of serotonergic but not GABAA/benzodiazepine neurotransmission.” J Ethnopharmacol. 2013 May 20;147(2):412-8. doi: 10.1016/j.jep.2013.03.028. Epub 2013 Mar 22. [8] Seol GH, Shim HS, Kim PJ, Moon HK, Lee KH, Shim I, Suh SH, Min SS. (2010) – “Antidepressant-like effect of Salvia sclarea is explained by modulation of dopamine activities in rats.” J Ethnopharmacol. 2010 Jul 6;130(1):187-90. doi: 10.1016/j.jep.2010.04.035. Epub 2010 May 2. [9] Gastón MS, Cid MP, Vázquez AM, Decarlini MF, Demmel GI, Rossi LI, Aimar ML, Salvatierra NA. (2016) – "Sedative effect of central administration of Coriandrum sativum essential oil and its major component linalool in neonatal chicks.” Pharm Biol. 2016 Oct;54(10):1954-61. doi: 10.3109/13880209.2015.1137602. Epub 2016 Feb 25. [10] Cioanca O, Hritcu L, Mihasan M, Trifan A, Hancianu M. (2014) – “Inhalation of coriander volatile oil increased anxiolytic-antidepressant-like behaviors and decreased oxidative status in beta-amyloid (1-42) rat model of Alzheimer's disease.” Physiol Behav. 2014 May 28;131:68-74. doi: 10.1016/j.physbeh.2014.04.021. Epub 2014 Apr 18. [11] Romolà L, Tridico L, Scuteri D, Sakurada T, Sakurada S, Mizoguchi H, Avato P, Corasaniti MT, Bagetta G, Morrone LA. (2017) – “Bergamot Essential Oil Attenuates Anxiety-Like Behaviour in Rats.” Molecules. 2017 Apr 11;22(4). pii: E614. doi: 10.3390/molecules22040614. [12] Saiyudthong S and Marsden CA. (2011) – “Acute effects of bergamot oil on anxiety-related behaviour and corticosterone level in rats.” Phytother Res. 2011 Jun;25(6):858-62. doi: 10.1002/ptr.3325. Epub 2010 Nov 23. [13] Kennedy D, Okello E, Chazot P, Howes MJ, Ohiomokhare S, Jackson P, Haskell-Ramsay C, Khan J, Forster J, Wightman E. (2018) – “Volatile Terpenes and Brain Function: Investigation of the Cognitive and Mood Effects of Mentha × Piperita L. Essential Oil with In Vitro Properties Relevant to Central Nervous System Function.” Nutrients. 2018 Aug 7;10(8). pii: E1029. doi: 10.3390/nu10081029. [14] Pengelly A, Snow J, Mills SY, Scholey A, Wesnes K, Butler LR (2012) – “Short-term study on the effects of rosemary on cognitive function in an elderly population.” J Med Food. 2012 Jan;15(1):10-7. doi: 10.1089/jmf.2011.0005. Epub 2011 Aug 30. [15] Moss M, Oliver L (2012) – “Plasma 1,8-cineole correlates with cognitive performance following exposure to rosemary essential oil aroma.” Ther Adv Psychopharmacol. 2012 Jun;2(3):103-13. doi: 10.1177/2045125312436573. [16] Tildesley NT, Kennedy DO, Perry EK, Ballard CG, Wesnes KA, Scholey AB. (2005) – “Positive modulation of mood and cognitive performance following administration of acute doses of Salvia lavandulaefolia essential oil to healthy young volunteers.” Physiol Behav. 2005 Jan 17;83(5):699-709. [17] Kennedy DO, Dodd FL, Robertson BC, Okello EJ, Reay JL, Scholey AB, Haskell CF. (2011) – “Monoterpenoid extract of sage (Salvia lavandulaefolia) with cholinesterase inhibiting properties improves cognitive performance and mood in healthy adults.” J Psychopharmacol. 2011 Aug;25(8):1088-100. doi: 10.1177/0269881110385594. Epub 2010 Oct 11. [18] Scholey AB, Tildesley NT, Ballard CG, Wesnes KA, Tasker A, Perry EK, Kennedy DO. (2008) – “An extract of Salvia (sage) with anticholinesterase properties improves memory and attention in healthy older volunteers.” Psychopharmacology (Berl). 2008 May;198(1):127-39. doi: 10.1007/s00213-008-1101-3. Epub 2008 Mar 19. [19] Kennedy DO, Pace S, Haskell C, Okello EJ, Milne A, Scholey AB. (2006) – “Effects of cholinesterase inhibiting sage (Salvia officinalis) on mood, anxiety and performance on a psychological stressor battery.” Neuropsychopharmacology. 2006 Apr;31(4):845-52. [20] Lopresti AL. (2017) – “Salvia (Sage): A Review of its Potential Cognitive-Enhancing and Protective Effects.” Drugs R D. 2017 Mar;17(1):53-64. doi: 10.1007/s40268-016-0157-5. [21] de Sousa DP, de Farias Nóbrega FF, de Almeida RN. (2007) “Influence of the chirality of (R)-(-)- and (S)-(+)-carvone in the central nervous system: a comparative study.” Chirality. 2007 May 5;19(4):264-8. [22] Juan Carlos R. Gonçalves, Aron de Miranda H. Alves, Anna Erika V. de Araújo, Jader Santos Cruz, Demetrius Antônio Machado Araújo. (2010) « Distinct effects of carvone analogues on the isolated nerve of rats” European Journal of Pharmacology Volume 645, Issues 1–3, 25 October 2010, Pages 108-112 [23] G. Buchbauer, W. Jäger, A. Gruber, H. Dietrich (2005) « R-(+)- and S-(−)-carvone: influence of chirality on locomotion activity in mice” Flavour and Fragrances Journal Volume 20, Issue 6 November 2005 Pages 686–689 DOI: 10.1002/ffj.1600[24] Francianne P. Nogoceke, Inara M.R. Barcaro, Damião P. de Sousa, Roberto Andreatini (2016) “Antimanic-like effects of (R)-(−)-carvone and (S)-(+)-carvone in mice” Neuroscience Letters 619 (2016) 43–48.

5 ARTICLES POUR DÉBUTER EN AROMATHÉRAPIE

Comment prendre les huiles essentielles? Les différentes galéniques

Comment prendre les huiles essentielles? Les différentes galéniques

Définition de l'Aromathérapie et des Huiles Essentielles

Définition de l'Aromathérapie et des Huiles Essentielles

Beauté / Soin Bien-être naturel
Comment choisir son Huile Végétale ?

Comment choisir son Huile Végétale ?

Les bases du DIY

Les bases du DIY