Olfactothérapie : Une étude prouve que la diffusion d'Huile Essentielle réduit le stress

Diffuser de la bergamote pour se relaxer, une bonne idée.

Et si on diffusait des Huiles Essentielles dans les lieux de travail pour le bien-être de tous ?

Une étude menée dans des écoles primaires de Taiwan a démontré que de courtes séances de diffusion d'Huile Essentielle de bergamote permettait de réduire le stress des enseignants.

Ces résultats encourageants complètent admirablement les conclusions déjà tirées auparavant sur l'impact positif de la diffusion d'huiles essentielles sur la régulation du système nerveux autonome. L'olfactothérapie - la branche de l'aromathérapie qui s'intéresse à l'interaction entre l'olfaction, les fragrances aromatiques et la santé - semble avoir de beaux jours devant elle !

Et vous, avez-vous déjà fait usage d'un diffuseur d'Huiles Essentielles pour calmer votre anxiété ou votre stress au travail ? 

Une étude menée dans trois écoles primaires à Taïwan

L'étude dont il est question a été publiée en 2011 par Kang-Ming Chang et Chuh-Wei Shen dans Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. Volume 2011, Article ID 946537 (Hindawi Publishing Corporation).

Son titre "Aromatherapy Benefits Autonomic Nervous System Regulation for Elementary School Faculty in Taiwan", nous indique qu'elle avait pour but de mesurer l'impact de l'aromathérapie sur la régulation du système nerveux autonome.

Plus précisément, l'étude s'est intéressée à la réduction du stress des enseignants.

Des enseignants sous pression

Professeur, un métier de plus en plus difficile

Les enseignants d'aujourd'hui sont de plus en plus stressés. Dans notre monde occidental, ils se plaignent de leurs conditions de travail, de leurs nombreuses tâches et responsabilités quotidiennes, de la pénibilité du métier et de la difficulté d'enseigner dans une société toujours plus exigeante et face à des parents parfois déconnectés de la réalité de l'école. Il est communément établi que le stress des enseignants influe sur la qualité de l’enseignement et le bien-être de bon nombre d’enseignants, et des coûts énormes en découlent car beaucoup souffrent de troubles de santé ou de dépression qui peuvent mener à un arrêt.

En partant de ces constats alarmants, l'équipe de l'étude approuvée par le comité d'éthique de ‘Asia University Medical Research' à Taiwan, a recruté 54 enseignants de trois écoles primaires pour évaluer la performance de l'aromathérapie sur la réduction de leur stress.

Une méthodologie par étapes

Le premier stade de l'étude a mesuré le niveau d’anxiété des enseignants volontaires. Celui-ci a été évalué par un instrument de mesure appelé "Inventaire d’Anxiété de Beck" (Beck Anxiety Inventory ou BAI), listant 21 symptômes d’anxiété par le biais d’un questionnaire. A l'issue du questionnaire, les enseignants ont été évalués comme faiblement anxieux, légèrement anxieux ou modérément anxieux.

L’essai, qui a duré une semaine, consistait à diffuser de l’huile essentielle de bergamote à des moments dédiés à l'aide d'un diffuseur à ultrasons, soit un diffuseur d'huiles essentielles à froid équipé d'un réservoir d'eau qui reçoit les huiles essentielles et qui les disperse dans l'air sous forme d'une brume aromatique.

Expérimentation :

Le  tabac, l'alcool et le café sont interdits six heures avant le début de l’expérimentation et les volontaires ont été invités à se reposer pendant cinq à dix minutes avant l’enregistrement de leurs fréquences cardiaques pendant 7 minutes. Durant cet enregistrement, la personne est assise, les yeux ouverts, et ne pratique aucune activité. Une infirmière procède ensuite à une séance de dix minutes de diffusion d'huile essentielle de bergamote (citrus bergamia) à l’aide d’un diffuseur à ultrasons, comme le montre la photo ci-dessous. La fréquence respiratoire et le volume respiratoire durant cette session devaient être les mêmes que ceux au cours de la période de repos. On procède alors à un post-test de 7 minutes où l'on enregistre des paramètres physiologiques à nouveau (deux paramètres de pression artérielle et cinq paramètres de variabilité de fréquence cardiaque).

Résultats:

Après analyse statistique en ‘t-test’ des résultats, on a constaté des différences significatives pour tous les paramètres physiologiques. Les enseignants traités par la diffusion de l’HE de bergamote présentent tous une diminution de la pression artérielle (systolique ‘SYS’ et diastolique ‘DIA’), une diminution de la fréquence cardiaque (basse fréquence ‘LF’ et basse fréquence/haute fréquence ‘LF/HF’) et une augmentation de l'activité nerveuse parasympathique (haute fréquence ‘HF’ et variabilité du rythme cardiaque ‘HRV’) qui indique que l’huile essentielle de bergamote semble conduire l'activité du système nerveux autonome vers un équilibre (voir Tableau). Des résultats encourageants pour l'olfactothérapie

Conclusion:

Cette étude fournit des informations utiles sur la possibilité de réduire le stress des enseignants par inhalation de l’Huile Essentielle de bergamote diffusée à froid. Bien évidemment, l’étude de l'action générale des huiles essentielles sur la régulation du système nerveux autonome et des études plus approfondies sur les autres formes de stress doivent compléter ce travail.

On est cependant tout naturellement invité à penser à diffuser de l'Huile Essentielle aux vertus relaxantes (les agrumes et citrus, la lavande vraie, ...) dans les espaces de travail où le stress se fait pressant. Après tout, c'est vrai, un diffuseur dans une salle de classe ou dans un bureau n'est pas forcément incompatible avec le travail et peut même susciter l'intérêt des personnes présentes. Il n'y a pas non plus de contre-indication à diffuser en présence des jeunes enfants, pour autant que l'on utilise des Huiles Essentielles appropriées à la diffusion dans une pièce suffisamment grande et aérée. 

CONTINUER LA LECTURE

Ménopause : massez des Huiles Essentielles !

La ménopause n'est pas toujours un cap facile à passer. La ménopause est un événement marquant dans la vie de la plupart des femmes, car elle est associée à de nombreux changements physiques et émotionnels. La ménopause peut être associée, chez 80 à 85 % des femmes, à des symptômes vasomoteurs, psychologiques, urogénitaux et sexuels, ce qui peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie d’un nombre important de femmes. Bonne nouvelle pour les femmes ménopausées, une étude clinique randomisée et contrôlée affirme qu’une huile de massage à 3% d’Huiles Essentielles est efficace pour réduire les symptômes de la ménopause. Quelques explications sur le protocole suivi et ses résultats encourageants... Bref rappel sur l'encadrement médical de la ménopause : Durant les trois dernières décennies, les hormones ont été lourdement prescrites pour prévenir les symptômes de la ménopause chez les femmes. En 2004 cependant, la fameuse étude "Women’s Health Initiative" (menée sur 26.000 femmes aux États-Unis) a mis en avant un risque, arguant que les formules les plus populaires à base d’œstrogène-progestatif et d’œstrogène seul (souvent prescrites aux femmes vers l’âge de la ménopause) augmentaient le risque d’attaque, de thrombose veineuse, de démence et d’incontinence. Pire, selon l'étude, la thérapie combinée à base d'oestrogènes augmentait aussi le risque de cancer du sein. Depuis, ces préoccupations sanitaires ont permis le développement d’un large éventail de thérapies complémentaires pour soulager les symptômes de la ménopause à court terme, en ce compris l'aromathérapie qui implique l'usage d'huiles essentielles et/ou d'huiles végétales dans le traitement de confort de la patiente. Une étude Iranienne Pour bien masser l'abdomen, une position de détente est obligatoire Prouver l'efficacité clinique des huiles essentielles sur les symptômes de la ménopause? Tel était l'objectif de la recherche récente (2012) de Fatemeh Darsareh et al - approuvée par le comité d'éthique de ‘Tehran University of Medical Sciences’ et enregistrée dans le ‘registre iranien d'essais cliniques’ et dans le ‘Registres primaires de l’Organisation Mondiale de la Santé’. L'étude Effect of aromatherapy massage on menopausal symptoms. A randomized placebo-controlled clinical trial par Fatemeh Darsareh, Simin Taavoni, Soodabeh Joolaee, and Hamid Haghani et parue dans"Menopause: The Journal of The North American Menopause Society". Vol. 19, No. 9, 2012. pp. 995/999)a voulu prouver de façon clinique (étude randomisée et contrôlée par un placebo) l'efficacité d’une huile de massage à 3% d’huiles essentielles pour réduire les symptômes de la ménopause. Expérimentation : 90 femmes naturellement ménopausées, qui satisfaisaient aux critères d'inclusion, ont été recrutées par ‘la clinique de la ménopause de l’hôpital de gynécologie de Téhéran’ et subdivisées en 3 groupes... - Un groupe de massage ‘aromathérapie’ (n = 30) : traité par le mélange d’HE de lavande, de géranium rosat, de rose et de romarin à 4:2:1:1, dilué à 3% dans l’HV d’amande douce (87%) et d'Onagre (10%). Un groupe de massage ‘placebo’ (n = 30) : traité par une solution liquide de la vaseline. Un groupe de contrôle (n = 30) : n’a reçu aucun traitement. Les traitements consistaient en 30 minutes/séance de massage de l'abdomen, du fémur et du bras par une sage-femme certifiée, deux fois par semaine pendant 4 semaines (8 séances au total). Les participantes se trouvaient dans une position allongée avec un coussin placé sous les genoux pour garder l'abdomen détendu. Résultats (extraits traduits de la publication) : Nous constatons après les 8 séances de massage que les symptômes de la ménopause ont diminué, selon une échelle d'évaluation de la ménopause ‘Menopause Rating Scale score’ de 21.86 à 13.11 points dans le groupe ‘aromathérapie’ et de 21.72 à 19,07 points dans le groupe ‘placebo’ (Tableau). Ces résultats sont statistiquement significatifs pour les groupes ‘aromathérapie’ et ‘placebo’ (Pandlt;0,001) par contre dans le groupe ‘témoin’ les statistiques ne diffèrent pas (P=1) (Tableau). Les résultats de cette étude montrent que les symptômes de la ménopause ont été diminués de 8,75 points dans le groupe ‘aromathérapie’ alors que dans le groupe ‘placebo’, la réduction ne dépasse pas 2,65 points. Voici le tableau de comparaison de l'impact des massages ‘aromathérapie’ et ‘placebo’ sur les symptômes de la ménopause selon ‘Menopause Rating Scale score’. Based on paired-samples t test. Data are presented as mean ± SD : Conclusions de l'étude : Finies les bouffées de chaleur avec les huiles essentielles ? Les auteurs de cette étude concluent que les résultats de l'étude démontrent que les massages avec ces HE sont efficaces pour réduire les symptômes de la ménopause. Cependant, d'autres études randomisées, en utilisant des mesures plus objectives, un échantillonnage plus grand sont nécessaires pour une confirmation définitive. Nos conseils pratiques : Si vous souhaitez bénéficier vous aussi des effets d'un massage de l'abdomen dans le cadre d'un traitement de confort en cas de ménopause difficile, il vous est tout à fait possible de fabriquer vous-même une huile de massage "imitant" la formule testée dans l'étude. Pour ce faire, nous vous proposons une formule plus précise que celle de l'étude afin de réaliser environ 50 ml d'huile de massage. Dans un flacon en verre ambré, versez successivement : HECT Lavandula angustifolia : 13 gouttes HECT pelargonium asperum : 10 gouttes HECT rosmarinus officinalis CT camphre : 10 gouttes HECT rosa damascena : 5 gouttes HV amande douce : 43 ml HV onagre : 5 ml Cette huile se masse 2 fois par semaine pendant 30 minutes au total sur l'abdomen, le bras gauche et les hanches. Demandez idéalement à un membre de votre entourage de vous masser si possible. Les capsules d'huile d'onagre se trouvent en pharmacies et magasins bio Vous pensez souffrir de bouffées de chaleur ? Relisez alors la formule réputée efficace de Dominique Baudoux. Celle-ci était dosée à un peu plus de 10% d'HE et est bien différente de celle présentée dans l'étude. Vous avez d'autres petits soucis plus intimes ? N'oubliez pas de consulter votre médecin en premier lieu. C'est lui seul qui pourra vous soigner en cas de troubles de santé liés à la ménopause. Pour votre confort intime, pensez aussi à prendre des capsules d'huile d'onagre en guise de compléments alimentaires. Elles sont appréciées pour leur capacité à réguler l'humeur, lutter contre les phénomènes inflammatoires, la sécheresse vaginale et faciliter le passage à la ménopause.

Ménopause : massez des Huiles Essentielles !

La ménopause n'est pas toujours un cap facile à passer. La ménopause est un événement marquant dans la vie de la plupart des femmes, car elle est associée à de nombreux changements physiques et émotionnels. La ménopause peut être associée, chez 80 à 85 % des femmes, à des symptômes vasomoteurs, psychologiques, urogénitaux et sexuels, ce qui peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie d’un nombre important de femmes. Bonne nouvelle pour les femmes ménopausées, une étude clinique randomisée et contrôlée affirme qu’une huile de massage à 3% d’Huiles Essentielles est efficace pour réduire les symptômes de la ménopause. Quelques explications sur le protocole suivi et ses résultats encourageants... Bref rappel sur l'encadrement médical de la ménopause : Durant les trois dernières décennies, les hormones ont été lourdement prescrites pour prévenir les symptômes de la ménopause chez les femmes. En 2004 cependant, la fameuse étude "Women’s Health Initiative" (menée sur 26.000 femmes aux États-Unis) a mis en avant un risque, arguant que les formules les plus populaires à base d’œstrogène-progestatif et d’œstrogène seul (souvent prescrites aux femmes vers l’âge de la ménopause) augmentaient le risque d’attaque, de thrombose veineuse, de démence et d’incontinence. Pire, selon l'étude, la thérapie combinée à base d'oestrogènes augmentait aussi le risque de cancer du sein. Depuis, ces préoccupations sanitaires ont permis le développement d’un large éventail de thérapies complémentaires pour soulager les symptômes de la ménopause à court terme, en ce compris l'aromathérapie qui implique l'usage d'huiles essentielles et/ou d'huiles végétales dans le traitement de confort de la patiente. Une étude Iranienne Pour bien masser l'abdomen, une position de détente est obligatoire Prouver l'efficacité clinique des huiles essentielles sur les symptômes de la ménopause? Tel était l'objectif de la recherche récente (2012) de Fatemeh Darsareh et al - approuvée par le comité d'éthique de ‘Tehran University of Medical Sciences’ et enregistrée dans le ‘registre iranien d'essais cliniques’ et dans le ‘Registres primaires de l’Organisation Mondiale de la Santé’. L'étude Effect of aromatherapy massage on menopausal symptoms. A randomized placebo-controlled clinical trial par Fatemeh Darsareh, Simin Taavoni, Soodabeh Joolaee, and Hamid Haghani et parue dans"Menopause: The Journal of The North American Menopause Society". Vol. 19, No. 9, 2012. pp. 995/999)a voulu prouver de façon clinique (étude randomisée et contrôlée par un placebo) l'efficacité d’une huile de massage à 3% d’huiles essentielles pour réduire les symptômes de la ménopause. Expérimentation : 90 femmes naturellement ménopausées, qui satisfaisaient aux critères d'inclusion, ont été recrutées par ‘la clinique de la ménopause de l’hôpital de gynécologie de Téhéran’ et subdivisées en 3 groupes... - Un groupe de massage ‘aromathérapie’ (n = 30) : traité par le mélange d’HE de lavande, de géranium rosat, de rose et de romarin à 4:2:1:1, dilué à 3% dans l’HV d’amande douce (87%) et d'Onagre (10%). Un groupe de massage ‘placebo’ (n = 30) : traité par une solution liquide de la vaseline. Un groupe de contrôle (n = 30) : n’a reçu aucun traitement. Les traitements consistaient en 30 minutes/séance de massage de l'abdomen, du fémur et du bras par une sage-femme certifiée, deux fois par semaine pendant 4 semaines (8 séances au total). Les participantes se trouvaient dans une position allongée avec un coussin placé sous les genoux pour garder l'abdomen détendu. Résultats (extraits traduits de la publication) : Nous constatons après les 8 séances de massage que les symptômes de la ménopause ont diminué, selon une échelle d'évaluation de la ménopause ‘Menopause Rating Scale score’ de 21.86 à 13.11 points dans le groupe ‘aromathérapie’ et de 21.72 à 19,07 points dans le groupe ‘placebo’ (Tableau). Ces résultats sont statistiquement significatifs pour les groupes ‘aromathérapie’ et ‘placebo’ (Pandlt;0,001) par contre dans le groupe ‘témoin’ les statistiques ne diffèrent pas (P=1) (Tableau). Les résultats de cette étude montrent que les symptômes de la ménopause ont été diminués de 8,75 points dans le groupe ‘aromathérapie’ alors que dans le groupe ‘placebo’, la réduction ne dépasse pas 2,65 points. Voici le tableau de comparaison de l'impact des massages ‘aromathérapie’ et ‘placebo’ sur les symptômes de la ménopause selon ‘Menopause Rating Scale score’. Based on paired-samples t test. Data are presented as mean ± SD : Conclusions de l'étude : Finies les bouffées de chaleur avec les huiles essentielles ? Les auteurs de cette étude concluent que les résultats de l'étude démontrent que les massages avec ces HE sont efficaces pour réduire les symptômes de la ménopause. Cependant, d'autres études randomisées, en utilisant des mesures plus objectives, un échantillonnage plus grand sont nécessaires pour une confirmation définitive. Nos conseils pratiques : Si vous souhaitez bénéficier vous aussi des effets d'un massage de l'abdomen dans le cadre d'un traitement de confort en cas de ménopause difficile, il vous est tout à fait possible de fabriquer vous-même une huile de massage "imitant" la formule testée dans l'étude. Pour ce faire, nous vous proposons une formule plus précise que celle de l'étude afin de réaliser environ 50 ml d'huile de massage. Dans un flacon en verre ambré, versez successivement : HECT Lavandula angustifolia : 13 gouttes HECT pelargonium asperum : 10 gouttes HECT rosmarinus officinalis CT camphre : 10 gouttes HECT rosa damascena : 5 gouttes HV amande douce : 43 ml HV onagre : 5 ml Cette huile se masse 2 fois par semaine pendant 30 minutes au total sur l'abdomen, le bras gauche et les hanches. Demandez idéalement à un membre de votre entourage de vous masser si possible. Les capsules d'huile d'onagre se trouvent en pharmacies et magasins bio Vous pensez souffrir de bouffées de chaleur ? Relisez alors la formule réputée efficace de Dominique Baudoux. Celle-ci était dosée à un peu plus de 10% d'HE et est bien différente de celle présentée dans l'étude. Vous avez d'autres petits soucis plus intimes ? N'oubliez pas de consulter votre médecin en premier lieu. C'est lui seul qui pourra vous soigner en cas de troubles de santé liés à la ménopause. Pour votre confort intime, pensez aussi à prendre des capsules d'huile d'onagre en guise de compléments alimentaires. Elles sont appréciées pour leur capacité à réguler l'humeur, lutter contre les phénomènes inflammatoires, la sécheresse vaginale et faciliter le passage à la ménopause.