L’aromathérapie au secours de la médecine

Dominique Baudoux, le fondateur de Pranarôm, est parvenu depuis 25 ans à redonner ses lettres de noblesse aux huiles essentielles grâce à la création d’un véritable laboratoire de recherche, de labels HECT et HACT, mais aussi grâce à la formation et à l’information. C’est pourquoi il parcourt le globe pour répondre aux questions des uns et des autres. Visionnaire et passionné, il nous livre quelques réflexions sur l’avenir de l’aromathérapie.

Pourquoi toucher le grand public sur l’avenir de l’aromathérapie scientifique ?

Après 25 années d'enseignement d'aromathérapie aux professionnels de la santé à travers le monde entier et autant de témoignages de leurs superbes activités, nous pouvons affirmer que les huiles essentielles sont connues de tous grâce à leur efficacité immédiate en de nombreux domaines. Elles séduisent énormément de consommateurs qui sont tentés de se lancer dans une automédication par ces quintessences végétales. Il y a, dès lors, un réel besoin de guider ces utilisations par la diffusion d'informations de qualité pour en percevoir tous les bénéfices sans éprouver d’effets secondaires.

Les Huiles Essentielles sont-elles vraiment si efficaces au point qu'elles pourraient être considérées comme des médicaments ?

Précisons d'emblée que d'anciens médicaments ne contenaient que des Huiles Essentielles comme principes actifs avant qu'ils ne cèdent la place aux molécules de synthèse chimique. C’est grâce aux nouvelles technologies analytiques que les mécanismes d'action des molécules contenues dans les huiles essentielles nous sont aujourd'hui très bien connus. Il ne s’agit plus simplement d'empirisme mais d’une vraie science dont le succès éclate au grand jour dans des domaines où le monde médical est en attente de solutions.

Voulez-vous dire que les Huiles Essentielles pourraient remplacer les médicaments ?

Bien que cette possibilité existe, il ne faut pas perdre de vue tous les bienfaits apportés par les médicaments de synthèse. Il est inutile de choisir entre le tout de synthèse et le tout naturel mais plutôt d’envisager le jour où les huiles essentielles seront associées au médicament pour en diminuer les effets secondaires néfastes et vaincre plus facilement la maladie. L'aromathérapie sera alors un moyen thérapeutique complémentaire. Les huiles essentielles seules représentent déjà un remarquable traitement alternatif aux médicaments si le patient en exprime le souhait.

Quels sont les domaines touchés par l'aromathérapie scientifique ?

De nouvelles pathologies virales, les nombreuses pathologies auto-immunes, les résistances de plus en plus nombreuses des microbes, les maladies liées à la pollution,… obligent le thérapeute à innover et à rechercher ce qui serait utile et efficace dans ces situations pour lesquelles le monde médical est actuellement sans réponses. L'aromathérapie apporte aujourd’hui des solutions très crédibles grâce à la recherche, aux publications, aux études cliniques et à notre approche rigoureuse et rationnelle.

Pourquoi ce message vers le consommateur ?

L'avenir de l'aromathérapie scientifique est le futur de la médecine. La conscience collective de l'intérêt des huiles essentielles dans l’accompagnement du patient est essentielle pour apporter un bien-être amélioré et un moyen efficace supplémentaire pour prendre en charge sa santé.

CONTINUER LA LECTURE

Eveillez vos sens et libérez les tensions avec l'Ylang-ylang

Originaire des Philippines, mais très présent à Madagascar notamment sur l’île de Nosy Be, l'Ylang-ylang (Cananga odorata) donne une huile essentielle qui allie le plaisir des sens et l'intérêt thérapeutique. Le plus grand consommateur d'HE d’Ylang-ylang est l’industrie de la parfumerie. Coco Chanel l'a rendue populaire avec son légendaire parfum "Bois de îles", et des notes plus discrètes dans le fameux Chanel n° 5. D'autres parfums connus tels que Joy de Patou, Opium de Yves Saint Laurent ou Paris de Guerlain contiennent aussi des notes d'Ylang-ylang. Au-delà de son parfum doux et sensuel, l'Ylang-ylang possède des vertus étonnantes notamment pour le traitement de la dépression, la fatigue (asthénie), les contractures ou le stress. La magie des bienfaits de cette HE s’explique par sa composition biochimique extrêmement complexe, fruit d’une distillation très longue et toute particulière. Parfum de tous les parfums A l’origine, « Ylang-ylang » signifie «fleur des fleurs» ou «parfum de tous les parfums ». Son HE libère en effet un parfum chaud, rond et sensuel, presque entêtant,  très caractéristique. L'air ambiant de l’île de Nosy Be au nord ouest de Madagascar, envoûte déjà l'Ylang Ylang. Arbre à croissance rapide pouvant atteindre une hauteur moyenne de 30 m, l'Ylang Ylang est élagué pour se maintenir à hauteur d’homme, faciliter la récolte et donner plus de fleurs. Une plantation classique compte 250 à 350 arbres par ha en fonction de la topographie. Chaque arbre produira 20-25 kg de fleurs par an pendant 25 ans. La production de fleurs a lieu toute l'année. A Nosy Be, la haute saison démarre en mars pour se terminer en mai. Pour une qualité et un rendement optimum, les fleurs sont toujours cueillies dès le lever du soleil et jusqu’en fin de matinée. Un usage multiple Un massage relaxant et profond à l'Ylang détend toujours. Les professionnels de l’aromathérapie scientifique considèrent l’HE d’Ylang-ylang comme très utile dans la lutte contre l’inflammation, la douleur et les contractures, mais aussi le stress, l’insomnie et la dépression. En dermo-cosmétique, on l’utilise aussi comme tonique capillaire dans le cadre de la lutte contre la chute de cheveux. En massage bien-être, l'Ylang-ylang s'avère excellent pour un rééquilibrage nerveux. En olfactothérapie, on fait respirer l’huile essentielle d’Ylang-ylang pour aiguiser les sens et pour tempérer la dépression, la peur, la colère et la jalousie entre autres. Sa fragrance chaude et sensuelle peut d'ailleurs avoir des effets aphrodisiaques et tonique sexuel. En Indonésie, la tradition veut d'ailleurs qu’on étale des fleurs sur le lit de la jeune mariée, comme une invitation au plaisir de la noce. Un profil aromatique très complexe C’est son profil biochimique très riche qui dote l’huile essentielle d’Ylang-ylang de toutes ces vertus, et notamment la présence d’esters terpéniques importants (acétate de linalyle et benzoate de linalyle). Encore faut-il savoir de quelle « fraction » d’Ylang-ylang on parle. En effet, la plante distillée délivre son essence en plusieurs étapes bien distinctes, appelées fractions. L’industrie de la parfumerie, grand consommateur d’Ylang-ylang,  peut choisir d’utiliser l’une ou l’autre fraction seulement, pour des raisons de budget ou de fragrance. Par exemple, l'Ylang-ylang extra est en fait une fraction de l'HE. Par contre, l’HE d’Ylang-ylang « totum » ou « totale », préférée par les aromathérapeutes, est la précieuse synergie de toutes les fractions distillées, les unes après les autres. Des densités différentes pour les fractions variées de l'ylang Des constituants multiples Le linalol et le géraniol donnent à l’HE des notes fraîches, fleuries et citronnées à la fois. D’autres alcools terpéniques sont aussi présents et arrondissent la fragrance. L’éther méthylique para-crésyl donne une odeur légèrement médicamenteuse  aux premières fractions de l'HE et à l’Extra, une fraction particulière du début de la distillation, difficile à obtenir. C’est probablement cette note qui fait que l’HE d’ylang ylang peut s’avérer entêtante ou peu appréciée par certains, alors qu’elle est addictive pour d’autres. Les sesquiterpènes, comme le germacrène-D et le farnésène, apportent des notes boisées et fleuries à la fois. Ce sont des notes plus vertes. Le caryophyllene et le cadinene donnent une note épicée, plus poivrée. L’acétate de géranyle et l'acétate de benzyle, des esters importants dans la composition, sont les seuls responsables de la note caractéristique de jasmin qui émane de l’HE d’ylang ylang. Ce sont aussi en partie ces esters qui confèrent à l’HE des propriétés calmantes et anti-inflammatoires dans une certaine mesure. Toutes les fractions de l’HE n’en contiennent cependant pas dans les mêmes proportions. Cette note de jasmin est un facteur appréciable pour ceux qui aiment l'ylang ylang ou justement très désagréable pour d'autres. Le benzoate de méthyle, un autre ester terpénique, est l'un des principaux éléments des fractions 1 et 2 de l’ylang ylang (10% environ).  Cet élément donne une note d’oeillet à l'HE. Les aldéhydes terpéniques présents dans l’HE lui confèrent une puissance olfactive très forte, notamment en diffusion. Des  phénols sont également présents à un niveau très bas, mais dans toutes les fractions. Le P-crésol, l'eugénol ou l'iso-eugénol confèrent à l'essence une pointe de chaleur, avec des notes épicées et balsamiques. Une distillation experte On obtient l’HE d’Ylang-ylang par distillation des fleurs fraîches de l’arbre « Cananga odorata ». On recueille l’huile essentielle en 5 fractions successives au cours d’une distillation qui peut durer de 10 à 20 heures environ. On distingue les fractions S Extra (S=supérieure), Extra, Première, Deuxième et Troisième.  Les fractions différentes sont déterminées en fonction de leur densité, qui est propre à chacune. Cent kilos de fleurs fraîches donneront entre 2 et 2.5 kilos d’Huile Essentielle. Pour commencer, les fleurs sont placées dans un tonnelier en acier inoxydable préchauffé. Cent kilos de fleurs fraîches donneront entre 2 et 2.5 kilos d’huile essentielle. Dès le début de la distillation, il faut une grande quantité d’énergie pour obtenir les fractions S Extra et Extra grâce à la vapeur très chaude. Si la chauffe n’est pas assez forte, on obtiendra tout de suite la première fraction de l’Ylang-ylang au lieu des grades extra, ce qui serait dommage. Cela implique donc qu’il faut beaucoup de bois de chauffe pour une bonne distillation, et ce n’est pas toujours facile à Madagascar de le trouver pour les plus petits producteurs. Après environ une heure de distillation, le distillateur réduit l'intensité du feu et peut laisser se consumer des branches et des bûches de la taille d'un bras. Les première et deuxième fractions peuvent alors être extraites. Après environ 6 heures de distillation, on obtient une fraction moins odoriférante, la troisième.  Cette fraction est cependant importante pour le produit final si on veut un "totum" (mélange de toutes les fractions). C’est pourquoi la distillation dure plus de 10 heures. L'huile essentielle d'ylang ylang est collectée tout au long de la distillation, à chaque fois que le décanteur contient 125 ml d'huile. Les 5 fractions sont donc en fait récoltées en 20 à 30 fois. Vous avez dit compliqué ? ;-) Une huile essentielle très complète L'huile essentielle d'Ylang-ylang Totale ou «Totum» est la favorite des aromathérapeutes . Ses vertus médicinales sont en effet supérieures à celles des fractions isolées puisque toutes les molécules aromatiques de la plante y sont. Cette huile essentielle est une matière précieuse, et donc très souvent hélas soumise à la FRAUDE ! La falsification de l'huile d'Ylang est assez fréquente, car la loi du profit règne en maître. Les principaux moyens de falsification sont : L’ajout d’une huile essentielle de « rupture » pour augmenter le volume (une huile minérale, une huile végétale, une huile essentielle...). C’est assez grossier et facilement détectable mais assez courant. L’ajout d’huile de coco. C’est également assez facilement détectable lors d’une chromatographie telle que celles pratiquées par Pranarôm. Le chauffage de la troisième fraction d’Ylang-ylang mélangé à un peu de grade extra ou de première fraction. Seuls de rares acteurs de la production de l’Ylang-ylang peuvent donner toute garantie à leurs clients quant à la traçabilité et à la qualité de leur produit. C’est bien entendu le cas des producteurs et distillateurs qui collaborent avec Pranarôm depuis tant d’années à Madagascar.

Eveillez vos sens et libérez les tensions avec l'Ylang-ylang

Originaire des Philippines, mais très présent à Madagascar notamment sur l’île de Nosy Be, l'Ylang-ylang (Cananga odorata) donne une huile essentielle qui allie le plaisir des sens et l'intérêt thérapeutique. Le plus grand consommateur d'HE d’Ylang-ylang est l’industrie de la parfumerie. Coco Chanel l'a rendue populaire avec son légendaire parfum "Bois de îles", et des notes plus discrètes dans le fameux Chanel n° 5. D'autres parfums connus tels que Joy de Patou, Opium de Yves Saint Laurent ou Paris de Guerlain contiennent aussi des notes d'Ylang-ylang. Au-delà de son parfum doux et sensuel, l'Ylang-ylang possède des vertus étonnantes notamment pour le traitement de la dépression, la fatigue (asthénie), les contractures ou le stress. La magie des bienfaits de cette HE s’explique par sa composition biochimique extrêmement complexe, fruit d’une distillation très longue et toute particulière. Parfum de tous les parfums A l’origine, « Ylang-ylang » signifie «fleur des fleurs» ou «parfum de tous les parfums ». Son HE libère en effet un parfum chaud, rond et sensuel, presque entêtant,  très caractéristique. L'air ambiant de l’île de Nosy Be au nord ouest de Madagascar, envoûte déjà l'Ylang Ylang. Arbre à croissance rapide pouvant atteindre une hauteur moyenne de 30 m, l'Ylang Ylang est élagué pour se maintenir à hauteur d’homme, faciliter la récolte et donner plus de fleurs. Une plantation classique compte 250 à 350 arbres par ha en fonction de la topographie. Chaque arbre produira 20-25 kg de fleurs par an pendant 25 ans. La production de fleurs a lieu toute l'année. A Nosy Be, la haute saison démarre en mars pour se terminer en mai. Pour une qualité et un rendement optimum, les fleurs sont toujours cueillies dès le lever du soleil et jusqu’en fin de matinée. Un usage multiple Un massage relaxant et profond à l'Ylang détend toujours. Les professionnels de l’aromathérapie scientifique considèrent l’HE d’Ylang-ylang comme très utile dans la lutte contre l’inflammation, la douleur et les contractures, mais aussi le stress, l’insomnie et la dépression. En dermo-cosmétique, on l’utilise aussi comme tonique capillaire dans le cadre de la lutte contre la chute de cheveux. En massage bien-être, l'Ylang-ylang s'avère excellent pour un rééquilibrage nerveux. En olfactothérapie, on fait respirer l’huile essentielle d’Ylang-ylang pour aiguiser les sens et pour tempérer la dépression, la peur, la colère et la jalousie entre autres. Sa fragrance chaude et sensuelle peut d'ailleurs avoir des effets aphrodisiaques et tonique sexuel. En Indonésie, la tradition veut d'ailleurs qu’on étale des fleurs sur le lit de la jeune mariée, comme une invitation au plaisir de la noce. Un profil aromatique très complexe C’est son profil biochimique très riche qui dote l’huile essentielle d’Ylang-ylang de toutes ces vertus, et notamment la présence d’esters terpéniques importants (acétate de linalyle et benzoate de linalyle). Encore faut-il savoir de quelle « fraction » d’Ylang-ylang on parle. En effet, la plante distillée délivre son essence en plusieurs étapes bien distinctes, appelées fractions. L’industrie de la parfumerie, grand consommateur d’Ylang-ylang,  peut choisir d’utiliser l’une ou l’autre fraction seulement, pour des raisons de budget ou de fragrance. Par exemple, l'Ylang-ylang extra est en fait une fraction de l'HE. Par contre, l’HE d’Ylang-ylang « totum » ou « totale », préférée par les aromathérapeutes, est la précieuse synergie de toutes les fractions distillées, les unes après les autres. Des densités différentes pour les fractions variées de l'ylang Des constituants multiples Le linalol et le géraniol donnent à l’HE des notes fraîches, fleuries et citronnées à la fois. D’autres alcools terpéniques sont aussi présents et arrondissent la fragrance. L’éther méthylique para-crésyl donne une odeur légèrement médicamenteuse  aux premières fractions de l'HE et à l’Extra, une fraction particulière du début de la distillation, difficile à obtenir. C’est probablement cette note qui fait que l’HE d’ylang ylang peut s’avérer entêtante ou peu appréciée par certains, alors qu’elle est addictive pour d’autres. Les sesquiterpènes, comme le germacrène-D et le farnésène, apportent des notes boisées et fleuries à la fois. Ce sont des notes plus vertes. Le caryophyllene et le cadinene donnent une note épicée, plus poivrée. L’acétate de géranyle et l'acétate de benzyle, des esters importants dans la composition, sont les seuls responsables de la note caractéristique de jasmin qui émane de l’HE d’ylang ylang. Ce sont aussi en partie ces esters qui confèrent à l’HE des propriétés calmantes et anti-inflammatoires dans une certaine mesure. Toutes les fractions de l’HE n’en contiennent cependant pas dans les mêmes proportions. Cette note de jasmin est un facteur appréciable pour ceux qui aiment l'ylang ylang ou justement très désagréable pour d'autres. Le benzoate de méthyle, un autre ester terpénique, est l'un des principaux éléments des fractions 1 et 2 de l’ylang ylang (10% environ).  Cet élément donne une note d’oeillet à l'HE. Les aldéhydes terpéniques présents dans l’HE lui confèrent une puissance olfactive très forte, notamment en diffusion. Des  phénols sont également présents à un niveau très bas, mais dans toutes les fractions. Le P-crésol, l'eugénol ou l'iso-eugénol confèrent à l'essence une pointe de chaleur, avec des notes épicées et balsamiques. Une distillation experte On obtient l’HE d’Ylang-ylang par distillation des fleurs fraîches de l’arbre « Cananga odorata ». On recueille l’huile essentielle en 5 fractions successives au cours d’une distillation qui peut durer de 10 à 20 heures environ. On distingue les fractions S Extra (S=supérieure), Extra, Première, Deuxième et Troisième.  Les fractions différentes sont déterminées en fonction de leur densité, qui est propre à chacune. Cent kilos de fleurs fraîches donneront entre 2 et 2.5 kilos d’Huile Essentielle. Pour commencer, les fleurs sont placées dans un tonnelier en acier inoxydable préchauffé. Cent kilos de fleurs fraîches donneront entre 2 et 2.5 kilos d’huile essentielle. Dès le début de la distillation, il faut une grande quantité d’énergie pour obtenir les fractions S Extra et Extra grâce à la vapeur très chaude. Si la chauffe n’est pas assez forte, on obtiendra tout de suite la première fraction de l’Ylang-ylang au lieu des grades extra, ce qui serait dommage. Cela implique donc qu’il faut beaucoup de bois de chauffe pour une bonne distillation, et ce n’est pas toujours facile à Madagascar de le trouver pour les plus petits producteurs. Après environ une heure de distillation, le distillateur réduit l'intensité du feu et peut laisser se consumer des branches et des bûches de la taille d'un bras. Les première et deuxième fractions peuvent alors être extraites. Après environ 6 heures de distillation, on obtient une fraction moins odoriférante, la troisième.  Cette fraction est cependant importante pour le produit final si on veut un "totum" (mélange de toutes les fractions). C’est pourquoi la distillation dure plus de 10 heures. L'huile essentielle d'ylang ylang est collectée tout au long de la distillation, à chaque fois que le décanteur contient 125 ml d'huile. Les 5 fractions sont donc en fait récoltées en 20 à 30 fois. Vous avez dit compliqué ? ;-) Une huile essentielle très complète L'huile essentielle d'Ylang-ylang Totale ou «Totum» est la favorite des aromathérapeutes . Ses vertus médicinales sont en effet supérieures à celles des fractions isolées puisque toutes les molécules aromatiques de la plante y sont. Cette huile essentielle est une matière précieuse, et donc très souvent hélas soumise à la FRAUDE ! La falsification de l'huile d'Ylang est assez fréquente, car la loi du profit règne en maître. Les principaux moyens de falsification sont : L’ajout d’une huile essentielle de « rupture » pour augmenter le volume (une huile minérale, une huile végétale, une huile essentielle...). C’est assez grossier et facilement détectable mais assez courant. L’ajout d’huile de coco. C’est également assez facilement détectable lors d’une chromatographie telle que celles pratiquées par Pranarôm. Le chauffage de la troisième fraction d’Ylang-ylang mélangé à un peu de grade extra ou de première fraction. Seuls de rares acteurs de la production de l’Ylang-ylang peuvent donner toute garantie à leurs clients quant à la traçabilité et à la qualité de leur produit. C’est bien entendu le cas des producteurs et distillateurs qui collaborent avec Pranarôm depuis tant d’années à Madagascar.