Chute de cheveux en automne : les huiles essentielles anti-chute

Vous êtes nombreuses (et nombreux) à nous envoyer des demandes pour prévenir la chute des cheveux en automne avec les huiles essentielles.

Je vous livre donc une recette anti-chute un peu particulière issue du best seller "L'Aromathérapie" par Dominique Baudoux.

Préparez le mélange d'huiles essentielles chémotypées suivant :

  • HECT Cajeput (melaleuca cajeputii) 10 gouttes
  • HECT Géranium rosat CV Egypte 20 gouttes
  • Ess. Mandarine zeste 20 gouttes
  • HECT Gingembre 10 gouttes
  • Incorporez trois gouttes de ce mélange à une noix de shampooing juste avant utilisation. Massez normalement (mmmh ça va sentir bon ce mélange) et rincez.

En plus de cette recette, je vous confie qu'habituellement les huiles essentielles utilisées dans les problématiques de chute de cheveux sont la cannelle (écorce ou feuille) et le pin sylvestre. Ces huiles essentielles ont en effet le pouvoir de stimuler l'échange cellulaire et sanguin et d'ainsi mieux irriguer le cuir chevelu ce qui rend la chevelure plus tenace. Ainsi par exemple, une friction aromatique bien utile à l'entrée de l'automne ou dans la trentaine pour ces messieurs :

  • Huile végétale de jojoba 30 ml
  • HECT Cannelle écorce 5 gouttes
  • HECT Pin Sylvestre 20 gouttes

Le soir venu, frictionnez la chevelure ( ou ce qu'il en reste ;-) ) avec l'huile après avoir lavé, rincé et essoré  les cheveux normalement. Laissez poser toute la nuit. Vous pouvez protéger votre oreiller avec une serviette de toilette.Répétez ce rituel deux à trois fois par semaine pendant trois semaines environ. Remarques : Ce mélange ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes. Si les cheveux ont déjà disparu, à ce jour aucune huile essentielle n'a été prouvée apte à donner lieu à une repousse.

CONTINUER LA LECTURE

L’huile essentielle de Rose de Damas pour la réduction des coliques néphrétiques

Les coliques néphrétiques en deux mots : « Les coliques néphrétiques sont des douleurs lombo-abdominales dues à un obstacle au niveau des voies urinaires. Il s’agit d’une sous tension soudaine de la voie excrétrice de l’appareil urinaire en amont d’une obstruction à l’écoulement urinaire par une lithiase (calcul rénal) ou l’un de ses fragments le plus souvent, mais aussi par une papille nécrosée, un caillot ou une tumeur ».2 « La douleur se déclare de manière brutale, le plus souvent le matin et/ou la nuit. Elle est ressentie d’un seul côté, au niveau du rein touché. Elle est d'intensité variable mais connaît des pics particulièrement aigus. Une douleur sourde persiste fréquemment entre chaque épisode de crise, dont la durée peut aller d'une dizaine de minutes à quelques heures. Les coliques néphrétiques s'accompagnent, parfois de troubles digestifs (nausées, vomissements, ballonnements) ou urinaires (envies d'uriner fréquentes ou brutales). La présence de sang dans les urines est relativement fréquente ».3 L’huile essentielle de Rose de Damas Rose de Damas partie distillée la fleur L’HE de Rose de Damas possède des propriétés anxiolytiques, anti-inflammatoires, analgésiques et antispasmodiques confirmées par la recherche. Pourtant, elle n’avait pas encore été testée dans le traitement des coliques néphrétiques dont la douleur est actuellement traitée principalement par la morphine et la péthidine mais aussi par les agents anti-inflammatoires non stéroïdiens, le paracétamol par voie intraveineuse, les analgésiques opiacés, la desmopressin intranasale et l’acuponcture. 4,5. Le but de la présente étude, réalisée en 2013 par Murat Ayan et al., était d’explorer la possibilité d'utiliser les HE en tant que traitement d'appoint aux traitements médicamenteux conventionnels pour atténuer les supplices des coliques néphrétiques1. Expérimentation Dans cette étude clinique en double aveugle, randomisée et contrôlée contre un placebo, les 80 patients souffrant de colique rénale ont été répartis aléatoirement en deux groupes: Group I (n=40), conventional therapy6 + placebo7  et Group II (n=40), conventional therapy + aromatherapie par diffusion de l’HE de rose de Damas à 2%. La sévérité de la douleur des patients a été évaluée en utilisant l'échelle ‘VAS’ (Visual Analog Scale) fractionnée en 0: absence de douleur, 1-4: douleur légère, 5-6: douleur modérée et 7-10: douleur sévère. La VAS, la pression artérielle moyenne et la fréquence du pouls en battements par minute ont été mesurées chez tous les patients avant le traitement, 10 et 30 minutes après le traitement. Résultats Les valeurs moyennes VAS du groupe Placebo sont passées de  8,18 avant traitement à 5,60 après 10 minutes et 3,75 après 30 minutes. Les valeurs moyennes VAS du groupe Aromathérapie sont passées de  8,63 avant traitement à 4,25 après 10 minutes et 1,08 après 30 minutes. Elles sont statistiquement plus faibles et significatives que dans le groupe Placebo. Les valeurs initiales de la MAP et de la BPM du groupe Placebo étaient plus élevées que celles du groupe Aromatherapy. 10 min et 30 min après le traitement, ces valeurs ont baissé dans les deux groupes et sont plus importantes dans le groupe Placebo. Mais les résultats sont néanmoins très prometteurs et démontrent l’intérêt de l’aromathérapie comme support d’appoint dans la gestion des douleurs. Sources : Murat et al. "Investigating the effect of aromatherapy in patients with renal colic." The Journal of Alternative and Complementary Medicine 19.4 (2013): 329-333. Weber et al. Colique néphrétique aigüe. HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève. Service de médecine de premier recours. 2013. http://www.hug-ge.ch Solano. La colique néphrétique. juin 2014. http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=colique-nephretique. 4, 5. A. Holdgate, T. Pollock. Systematic review of the relative efficacy of non-steroidal anti-inflammatory drugs and opioids in the treatment of acute renal colic. BMJ 2004;328; 1401.— 5S. Morgan. Intravenous paracetamol in patients with renal colic. Emerg Nurse 2011;18(9):22–25. 75 mg de diclofénac par voie intramusculaire Diffusion de sérum physiologique, NaCl 0,9% Produit conseillé : andgt; Huile essentielle de Rose de Damas - fleur - Rosa damascena

A bas la cellulite ! Avec les huiles essentielles...

Le printemps vient d'arriver mais il faut s'y prendre bien à temps pour atténuer la peau d'orange et les capitons si l'on espère avoir un résultat. Dans son livre "L'aromathérapie", Dominique Baudoux nous livre une recette aromatique à appliquer localement pour lutter contre la cellulite. La cellulite est une inflammation du tissu cellulaire sous cutané. Mais ce terme est communément utilisé pour désigner un développement excessif du tissu graisseux au niveau de l'hypoderme aboutissant à un capitonnage disgracieux et parfois douloureux surtout au niveau des cuisses et des flancs (essentiellement chez la femme). Ce qui se passe est avant tout dû à une mauvaise circulation sanguine, rendue difficile à cause de la compression des vaisseaux sanguins par le tissu fibreux (collagène) et graisseux. La recette "cellulite" de Dominique Baudoux : huile essentielle HECT de Niaouli : 2 gouttes HECT Cannelle de Chine (écorce) : 1 goutte HECT Citronnelle de java : 2 gouttes HECT Eucalyptus mentholé : 2 gouttes HECT Patchouli : 2 gouttes Ess. de citron zeste : 2 gouttes à diluer dans 4 ou 5 grosses gouttes d'huile végétale de noisette. L'ouvrage nous conseille d'appliquer 8 à 12 gouttes du mélange total localement en massage pénétrant 2 à 3 fois par jour sur les zones concernées jusqu'à nette amélioration. Il est à noter que la recette ne vous permettra pas de réaliser plusieurs applications. Si vous souhaitez vous préparer cette huile minceur à l'avance pour des applications répétées comme c'est conseillé, alors multipliez les quantités d'huile essentielle et d'huile végétale par 10.