Tout savoir sur l’Eucalyptus radié

Tout savoir sur l’Eucalyptus radié

S’il y a une plante aromatique implantée dans nos foyers depuis de nombreuses générations, c’est bien l'eucalyptus. Sa fragrance cinéolée est inscrite dans la mémoire collective et évoque les froideurs hivernales et leur lot de rhumes, catarrhes, grippes, refroidissements.

Mais connaissez-vous son efficacité sous forme d’huile essentielle ? L’eucalyptus radié en inhalation permet de renforcer son système immunitaire et de dégager ses sinus. Découvrons ensemble ses bienfaits et les indications d’usage.

Qu’est-ce que l’eucalyptus radié ?

Tantôt arbrisseau ou buisson, tantôt grand arbre de 30 mètres, l’eucalyptus radié règne en Australie, le plus grand producteur de cette huile essentielle réputée. Il montre une cime étalée et tombante alors que ses rameaux sont rougeâtres. 

Les jeunes feuilles sont opposées, de forme arrondie et de couleur plus claire tandis que les feuilles adultes sont de couleur plus foncée. De la famille des Myrtacées, l’eucalyptus radié s’accommode de tous types de sols.

Que l’eucalyptus soit radié, globuleux, à bractée multiples, staigeriana, de Smith, peu importe ! L’huile essentielle d’eucalyptus radié en inhalation contient systématiquement une forte proportion de 1,8 cinéole, molécule de la famille des oxydes terpéniques.  Elle se nomme vulgairement « eucalyptol », c’est dire si elle symbolise ce grand arbre de la famille botanique des myrtacées.

Activité thérapeutique de l'Eucalyptus

L’Huile Essentielle d’Eucalyptus radié ou officinal est une matière aromatique réputée pour ses propriétés anti catarrhales et plus précisément expectorantes (= faciliter l’évacuation des mucosités en excès) mais aussi pour ses propriétés antivirales et antibactériennes. De plus, elle dispose propriétés antiparasitaires et antifongiques mais à un degré moindre. 

La molécule de 1.8 cinéole est l’une des premières à avoir rejoint la pharmacie et elle est donc particulièrement connue. Lorsque l’on parle de « 1.8 cinéole », on pense aussi à d’autres huiles essentielles comme : le Ravintsara, le Mandravasarotra(appelé saro), le Niaouli, le Cajeput, le Myrte vert, le Romarin CT cinéole et même le Cardamome.

Quelques précautions d’utilisation

À côté des énormes bienfaits de cet eucalyptus radié par inhalation, il faut cependant noter une certaine toxicité du 1,8 cinéole sur le tissu nerveux. Pour cette raison, il sera fortement déconseillé chez le nourrisson dont le terrain familial aurait indiqué un risque de convulsions ou de crises épileptiques. Par prudence extrême, nous serons également vigilants pendant la grossesse, l’allaitement ainsi qu’auprès des séniors dont la fragilité du tissu nerveux apparaitrait dans l’un ou l’autre symptôme. On évite également chez les femmes enceintes.

Les bienfaits de l’eucalyptus radiata

L’huile essentielle d’eucalyptus radié par inhalation et autres utilisations se positionne comme un remède incontournable pour désencombrer les voies respiratoires. 

Sinusite, rhinite, rhinopharyngite, toux grasse, rhume : elle possède des propriétés fluidifiantes et expectorantes pour lutter efficacement contre les maux de l’hiver.

 En massage, en application topique ou par inhalation, cette plante de qualité est anti-infectieuse, expectorante, anti-inflammatoire et anti-fatigue. Sa diffusion dans le corps permet de renforcer l’immunité et de favoriser la concentration. Sans compter son odeur apaisante !

Indications thérapeutiques de l’Eucalyptus radié

Catarrhes ORL, grippes, sinusites : 

Cette synergie contenant du 1.8 cinéole, du menthol et des molécules cétoniques ne peut pas convenir au bébé, à la femme enceinte ou allaitante, ainsi qu’aux patients neurologiquement affectés (épilepsie, convulsion, Parkinson, …).

Nous pouvons envisager de multiples moyens d’administration :

  1. Cette synergie est à diluer à 1% dans une huile végétale de Millepertuis dans un flacon muni d’un compte-gouttes avec une pipette verre. Il suffit de placer une goutte dans chaque narine, 4 à 6 fois par jour, jusqu’à amélioration.
  2. Elle peut aussi rentrer dans la fabrication de suppositoires à hauteur de 50 à 75mg pour des enfants de 3 à 7 ans et de 100 à 150mg pour des adultes.
  3. Enfin, on peut aussi en faire des inhalations en plaçant 5 à 6 gouttes sur une eau bouillante d’un inhalateur et tenir cette administration pendant un minimum de 5 minutes et d’en appliquer sur le front en regard de la douleur, 5 à 6 fois par jour. Ces administrations seront répétées 3 à 4 fois par jour selon la sévérité des symptômes. 
  4. Au besoin, elle pourrait encore être mise en œuvre pour une diffusion atmosphérique dont l’objectif serait un assainissement de l’atmosphère par la destruction de microbes en suspension dans un air que nous respirons. Notez que la concentration d’huiles essentielles dans l’air ne sera jamais suffisante pour revendiquer une action thérapeutique. 

Otites, bronchites et pneumonies :

Cette formule trouvera aussi plusieurs moyens d’administration.

Une dilution à 50% dans une huile végétale de Noyau d’abricot permet aisément une application de 15 à 20 gouttes sur le thorax ou le haut du dos (bronchite) ou de 3 à 4 gouttes pour un massage péri-auriculaire (otite), 3 à 6 fois par jour, à moins de faire une dilution à 20% de cette synergie dans 80% d’HV de millepertuis et placer 1 à 2 gouttes dans le conduit de l’oreille 3 fois par jour.

En plus de l’application locale, la voie orale peut très bien compléter toutes les actions thérapeutiques de la synergie (anti-infectieuse, anti-inflammatoire, antalgique) : 3 gouttes dans un peu de miel, sucre de canne, yaourt en bouche 3 à 4 fois par jour pendant 5 à 15 jours selon la pathologie. 

Petites parasitoses intestinales chez l’enfant (oxyures) :

Dès 30 mois, 3 gouttes de la synergie dans une noisette de beurre de karité sur la zone anale, 2 à 3 fois par jour pendant 3 jours et répéter ce traitement 3 semaines plus tard. 

Emphysème, BPCO et encombrement pulmonaire :

15 à 20 gouttes sur le thorax ou le haut du dos 3 à 6 fois par jour selon la sévérité de la pathologie et 6 à 8 gouttes dans un peu de miel, yaourt ou sucre de canne, en bouche 3 à 4 fois par jour, pendant 2 à 3 semaines et plus si nécessaire.

Si le patient ne sait pas utiliser la voie orale, il reste encore la voie rectale par l’application de suppositoires à raison de 150mg de cette synergie par suppositoire, 3 fois par jour sur la même durée. 

Défenses immunitaires en périodes hivernales

1 à 2 gouttes dans un jus de fruits ou dans un peu de miel ou yaourt, à avaler, le matin avant le repas, 3 semaines sur 4 pendant 3 mois.

Cette synergie peut également être diffusée dans l’atmosphère pour assainir l’air en le débarrassant des microbes en suspension ou encore être appliquée dans le bas du dos 2 fois par jour durant la même période. 

Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.

Envie de tout savoir sur les huiles essentielles ?

Retrouver les articles écrits par Dominique Baudoux, unitaire par unitaire.

TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRÈS DE CHEZ VOUS

CONTINUER LA LECTURE

Tout savoir sur le Tea-tree

Aujourd’hui Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique, nous parle de l’huile essentielle de Tea-tree ! Connaissez-vous les bienfaits de cette huile précieuse sur votre santé ? Plutôt arbuste qu’arbre, le tea-tree ou arbre à thé est rarement plus haut que 6 à 8 mètres. Il montre une allure buissonnante et adore les zones marécageuses gorgées d’eau de certaines régions d’Australie. Dès que l’on froisse les feuilles, celles-ci dégagent une forte odeur aromatique, comparable à l’huile essentielle. Cet arbuste privilégie les sols humides d’Australie, du Kenya, du Zimbabwe et de Chine.  Activités thérapeutiques Voilà une star incontestée de l’aromathérapie depuis plus de 40.000 ans ! En effet, les aborigènes australiens utilisaient son feuillage pour en faire un feu dont ils inhalaient les fumées porteuses de molécules aromatiques volatiles de l’essence qu’il contenait. Cette fumigation n'est plus autorisée de nos jours car elle provoquait une toxicité pulmonaire mais le principe est bel et bien resté au travers de cette bonne vieille inhalation de nos grands-mères. Exploiter la chaleur d’une eau bouillante qui génère une vapeur d’eau emportant avec elle les actifs volatiles de l’huile essentielle que l’on a déposé à sa surface reste le moyen le plus performant pour soulager toute affection de la sphère ORL.  Ces hommes y avaient trouvé un autre emploi thérapeutique en broyant mécaniquement les feuilles pour en exprimer l’essence puis en y ajoutant de l’argile et de l’eau pour réaliser une pâte qu’ils appliquaient sur toutes les dermatoses infectées. De nos jours, la dermatologie continue à faire grand usage de cette huile essentielle aux innombrables propriétés. Lorsque le capitaine d’un vaisseau anglais découvre l’Australie pour la première fois, James Cook entre en contact avec les peuples aborigènes dont il examine les coutumes. Il constate que ces hommes très proches de la nature cueillent les feuilles d’un certain arbre pour les mettre en infusion dans l’eau avant d’en boire ce breuvage. Quand on est anglais cela s’appelle un thé… d’où le nom du tea-tree donné à cet arbre du genre botanique Melaleuca. Aujourd’hui, les changements climatiques et l’urbanisation ont fortement réduit les espaces de développement du Tea-tree qui provient souvent du Kenya (très belle qualité) ou de Chine (qualité très singulière).  Le monde de l’aromathérapie scientifique en est très friand car ses molécules majoritaires de terpène lui confèrent de superbes propriétés antimicrobiennes à large spectre d’action aussi bien sur les virus et les bactéries que sur les champignons et les parasites. De plus, son action immunomodulante, antalgique et anti-inflammatoire lui ouvre un peu plus encore le champ de tous les possibles. Incontournable de toute aromathèque familiale, le Tea-tree sera une réelle panacée en infectiologie humaine et vétérinaire en prévention ou en curatif.  Indications thérapeutiques du Tea-tree Maladie de Lyme Action préventive Pour se protéger des tiques, appliquer le Spray répulsif suivant: HECT Tea Tree (Melaleuca alternifolia): 3 ml ; HECT Cannelle de Chine (Cinnamomum cassia): 1 ml ; HECT Niaouli (Melaleuca quinquenervia): 3 ml ; HECT Menthe Poivrée (Mentha piperita): 2 ml ; Alcool à 70% : QSP 50 ml. Dans un flacon en verre muni d’un spray pompe. Pulvériser sur les chaussures et les pantalons avant la balade en forêt ou dans les herbes hautes.  Action curative Enlever la tique à l’aide de la pince à tique prévue à cet effet. Ensuite appliquer localement sur la morsure le mélange suivant à titre préventif : HECT Tea Tree (Melaleuca alternifolia): 2 ml ; HECT Giroflier (Eugenia caryophyllus): 0,5 ml ; HECT Laurier noble (Laurus nobilis): 1 ml ; HV Calendula (Calendula officinalis): 1,5 ml.  2-3 gouttes sur la morsure de tique, 3 fois par jour pendant 3 jours.  ET Origan + - BIO: 2 caps 3 fois par jour pendant 3 jours.  En cas d’infection diagnostiqué de maladie de Lyme Le protocole complet se doit d’être administré dans sa totalité.  Drainage de tous les émonctoires avec le complexe DEPURAGEM de la marque Herbalgem10 gouttes en bouche 3 fois par jour, 3 semaines sur 4, pendant 3 à 6 mois, selon la sévérité de la pathologie.  Gestion des radiodermites consécutives aux traitements anticancéreux de radiothérapie En préventif HECT Tea Tree (Melaleuca alternifolia): 1,5 ml ; HECT Niaouli (Melaleuca quinquenervia): 3 ml ; HECT Tanaisie annuelle (Tanacetum annuum): 0,5 ml. Le matin du jour de la séance de radiothérapie et si possible 1h avant la séance, appliquer le nombre de gouttes suffisant pour couvrir la zone cutanée à irradier (en évitant l’application sur d’éventuelles traces de marqueurs sur la peau).  En curatif  Appliquer un pack de gel frais gardé au réfrigérateur et que vous emportez avec vous à l’hôpital afin de la placer sur la zone cutanée irradiée et le laisser pendant 15 minutes. Ensuite appliquer 4 à 6 gouttes d’Huile Essentielle de Lavande Aspic, de 10 minutes en 10 minutes pendant une heure. Enfin, appliquer 2 à 3 fois par jour le baume réparateur suivant  HECT Myrrhe (Commiphora molmol): 0,5 ml  HECT Immortelle (Helichrysum italicum): 0,5 ml  HECT Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora): 1 ml  HV Nigelle (Nigella sativa): 5 ml  HV Calophylle (Calophyllum inophyllum): 3 ml  Huile Végétale d'Argan (Argania spinosa): 20 ml Acné HECT Tea Tree (Melaleuca alternifolia): 2 ml HECT Immortelle (Helichrysum italicum): 0,5 ml  HV Nigelle (Nigella sativa): 3 ml  Huile Végétale d'Argan (Argania spinosa): 3,5 ml  1 application matin et soir pendant 10-15 jours.  Une étude clinique en double aveugle affiche d’excellents résultats anti acnéiques du tea-tree dès 5% de concentration.  Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.

Tout savoir sur la Camomille noble

Dominique Baudoux, fondateur de Pranarōm aromathérapie scientifique nous parle de l’Huile Essentielle de Camomille noble. Connaissez-vous les bienfaits de cette huile précieuse sur votre santé ? La rentrée est bien installée et après des mois de confinement, de travail à distance, de changements d’habitudes de vie familiale, il est temps de retrouver petit à petit une vie normale. Oui mais voilà, il y a un monde d’avant COVID et un monde d’après. Cependant, une chose est certaine tout changement quel qu’il soit créé des interrogations ou des attentes, des joies, des craintes, des opportunités ou des risques, … Face à ces incertitudes, nul doute qu’un nombre important de salariés pourraient malmener leur équilibre nerveux, troubles de leurs émotions, bousculer un certain art de vivre qu’ils avaient adopté. Rester en harmonie, en équilibre psycho-affectif ou tout simplement rester soi n’est pas une évidence pour chacun de nous, c’est là ou certaines huiles essentielles agiront au plus profond de vous pour faciliter la transition, autoriser l’évolution et prendre, au besoin, de la hauteur dans un retour à un quotidien normalisé  La Camomille noble, également appelée « romaine », est l’Huile Essentielle de circonstance dans ces situations. Pour bénéficier de ce qualificatif «noble», c’est qu’elle a dû convaincre de nombreuses cultures aussi anciennes que l’Egypte, la Grèce d’Asclépiade, la Rome de Galien et nos druides gaulois qui la considéraient comme une plante sacrée, parfait miroir végétal du soleil. Elle illumine, elle est radieuse, elle est réconfortante. Forte et douce à la fois. Magie ou miracle à moins qu’elle ne Activité thérapeutique Lorsque nous regardons la biochimie aromatique de l’huile essentielle de Camomille noble, nous voyons immédiatement la place prépondérante de la classe des esters terpéniques et de sa molécule majoritaire : l’angélate d’isobutyle toujours proche de 40%. La nature même de cette molécule lui donne une puissance très élevée pour ses activités calmantes, sédatives, hypnotiques, somnifères et dès lors elle possède un intérêt majeur pour tous les troubles nerveux du comportement, des émotions, des peurs, du sommeil ainsi que pour toutes les dystonies nerveuses ou autrement dit tout symptôme dont nous verrions à son origine un trouble nerveux : eczéma nerveux, asthme nerveux, spasmes nerveux, troubles de la digestion, situations de blocage mental et physiologique,…  L’angélate d’isobutyle est aussi un superbe antispasmodique: douleurs spastiques, coliques du nourrisson et autres spasmes digestifs, douleurs de règles, etc. Excellente anti-inflammatoire et antalgique très efficace (pré anesthésiante), cette molécule voit son action s’étendre à la dermatologie pour tous les prurits et démangeaisons, pour toutes les rougeurs et irritations, pour toutes les personnes avec les nerfs à fleur de peau : eczéma, psoriasis, herpès, zona, etc.  La camomille noble assure et rassure ! Elle offre la capacité de se détacher, de relativiser, de dédramatiser. Apportant le calme, la détente, la sérénité et l’harmonie, son message positif rappel que la vie prend le dessus sur toutes les souffrances. Elle est particulièrement dédiée aux enfants et bébés, aux adultes et à toute personne dont l’hypersensibilité est un fardeau au quotidien. Mais son contenu moléculaire met en exergue la présence de cétones, heureusement à des concentrations non toxiques, surtout si la camomille noble est en synergie avec d’autres HECT comme c’est presque toujours le cas. La molécule cétonique apporte une action hépatovésiculaire très utile (cholagogue cholérétique) en cas de calculs vésiculaires. Elle est aussi myorelaxante et à ce titre, très efficace sur les crampes et les contractures musculaires. Elle est enfin antiparasitaire et nous l’utiliserons pour toutes les verminoses intestinales de la petite enfance. Elle se doit d’être présente dans toutes les Aromathèques familiales même si son prix est plus élevé que les autres huiles essentielles classiques. Aucun être vivant n’échappera à la souffrance morale et aux chocs émotionnels, raison pour laquelle elle sera une parfaite compagne.  Si elle ne devait pas vous séduire vous pouvez porter votre choix sur la lavande vraie (moins puissante) ou sur l’angélique (équivalente ou même plus puissante).  Cette huile essentielle de Camomille noble à l’avantage de n’avoir aucune toxicité. Cette parfaite innocuité l’autorise dans des multiples usages chez le bébé tout comme chez le senior.  Indications thérapeutiques de la Camomille noble Chocs et trauma psycho-émotionnels HECT Camomille noble : 2 ml ; HECT Mélisse officinale : 1 ml ; HECT Encens : 2 ml ; HV Noyau d’abricot : 5 ml. 4 gouttes sur le plexus solaire et/ou sur chaque voute plantaire et/ou sur la face interne des poignets pour procéder à la méthode d’olfactothérapie et/ou10 à 15 gouttes dans le dos pour un massage paravertébral partant de la nuque pour descendre vers le bas du dos, 2 à 3 fois par jour si besoin.    Addiction de tous ordres Peu importe la nature de l’addiction (tabagisme, boulimie, drogues, alcoolisme), le sujet est le trouble comportemental initié par un mal-être, une souffrance morale et l’addiction est devenu un rempart. Cette dépendance exige un travail sur soi et la volonté incontournable dans le succès espéré. HECT Camomille noble : 2 ml ; HV Noyau d’abricot : 3 ml. 4  gouttes sur la face interne des poignets pour procéder à la méthode d’olfactothérapie autant de fois que le nombre de pulsions du patient pour sa dépendance.      Asthme nerveux HECT Camomille noble : 2 ml ; HECT Anis étoilé : 3 ml ; HECT Eucalyptus citronné : 1 ml ; HECT Copahu : 2 ml ; HECT Khella : 2 ml ; HV Noyau d’abricot : 5 ml. 15 à 20 gouttes sur le thorax ou le haut du dos et 6-8 gouttes dans un peu de miel, de yaourt, de compote.Protocole à répéter toutes les 30 minutes, pendant 2h puis 3 -4 fois par jour selon l’évolution des symptômes.  Eczéma nerveux HECT Camomille noble : 1 ml ; HECT Thym vulgaire CT Linalol : 1 ml ; HECT Ciste ladanifère : 0,5 ml ; HECT Tanaisie annuelle : 0,5 ml ; HV Calendula : 12 ml. 2-3 applications locales par jour jusqu’à amélioration sensible mais la méthode d’olfactothérapie complétera judicieusement l’usage topique car elle agira au départ du symptôme cutané pour éviter sa manifestation. Article rédigé par Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm aromathérapie scientifique.