Huiles Essentielles et Antibiotiques égal la fin des pathogènes résistants ?

Huiles Essentielles et Antibiotiques égal la fin des pathogènes résistants ?

Découvrez dans cet article un moyen pour combattre les infections urinaires à l'aide des Huiles Essentielles.  

La bibliographie regorge d’études sur le pouvoir antimicrobien des Huiles Essentielles et actuellement, personne ne peut nier l’action des huiles essentielles sur les souches bactériennes résistantes, voire multirésistantes, aux antibiotiques.

Une approche récente consiste à combiner l’utilisation des huiles essentielles et des antibiotiques. C’est là une nouvelle stratégie pour surmonter les problèmes de résistance et des effets secondaires associés aux médicaments. Un exemple avec une étude sur les infections urinaires.

Combiner huile essentielle et antibiotique ?

Tripti et al (août 2011) ont étudié l’effet combiné de l’huile essentielle de Pelargonium graveolens (le géranium) et de la Ciprofloxacine sur les uropathogènes suivants: Klebsiella pneumoniae, Proteus mirabilis et Staphylococcus aureus.

Ces recherches révèlent une étonnante synergie entre l’antibiotique et l’huile essentielle contre ces pathogènes impliqués dans les infections urinaires.

Ces auteurs ont déterminé les concentrations minimales inhibitrices CMI de l’huile essentielle de Pelargonium graveolens et de la ciprofloxacine par la méthode standard de dilution ‘microbroth’ et l’interaction entre ces deux agents par la méthode de ‘checkerboard’.

La mesure de l’effet combiné de l’huile essentielle et de l’antibiotique a été obtenue en calculant l’Indice de Concentration Inhibitrice Fractionnaire ‘FICI’ selon les formules.

Selon Rosato et al, si FICI ≤ 0,5 on parle d’effet synergique des deux produits, si FICI  entre 0,5 et 1 on parle d'effet  additif, et quand FICI est supérieur à 1, on parle d’effet antagoniste.

Une synergie gagnante contre l'infection !

L’étude de Tripti et al montre que le FICI pour K. pneumoniae et P. mirabilis est égal à 0,375 et le FICI pour S. aureus est égal à 0,5. Les valeurs de cet indice ‘FICI’ sont donc ≤ 0,5 pour les 3 micro-organismes testés, ce qui indique que l’huile essentielle de Pelargonium graveolens et l’antibiotique ciprofloxacine ont une action antibactérienne synergique.

Pour confirmer la potentialisation de l’activité antibactérienne de la ciprofloxacine par l’huile essentielle de Géranium d'Egypte Pelargonium graveolens contre ces 3 uropathogènes, ces auteurs ont procédé à l’élaboration d’isobologrammes (= représentations graphiques des phénomènes de synergie et d’inhibition) suivants:

Conclusion :

Pour conclure, les auteurs suggèrent la combinaison de l’huile essentielle de Géranium d'Egypte (Pelargonium graveolens) et la ciprofloxacine pour traiter les infections des voies urinaires, ce qui peut réduire la dose efficace de la ciprofloxacine et minimiser les effets secondaires de la ciprofloxacine.

Des tests in vivo sont nécessaires pour évaluer le potentiel de cette combinaison à des fins thérapeutiques.

Nous ajoutons que des études sur l’association d’antibiotiques avec des huiles essentielles connues par leur pouvoir antibactérien sont vivement recommandées afin d’aller plus loin dans la recherche concernant ce domaine prometteur.

Sources :

  • Tripti Malik, Padma Singh, Shailja Pant, Nirpendra Chauhan and Hema Lohani.2011. Potentiation of Antimicrobial Activity of Ciprofloxacin by Pelargonium graveolens Essential Oil against Selected Uropathogens. Phytother. Res. 25. Issue 8 pages 1225–1228.
  • Rosato A, Vitali C, Laurentis ND, Armenise D, Milillo MA. 2007. Antibacterial effect of some essential oils administered alone or in combination with norfloxacin. Phytomedicine 14: 727–732.

    CONTINUER LA LECTURE

    Fibromyalgie : Quelles solutions avec l’aromathérapie ?

    Douleurs musculaires, tendineuses et articulaires, sommeil troublé, état dépressif, anxiété, fatigue dès le lever ?  Les symptômes qui caractérisent la fibromyalgie sont nombreux et très variés tant en nombre qu’en intensité.  Un mal flou donc, et une maladie qui a encore bien du mal aujourd’hui à trouver de bonnes réponses thérapeutiques auprès de la médecine moderne. Beaucoup de patients fibromyalgiques espèrent un soulagement sensible en explorant les ressources thérapeutiques de l’aromathérapie.  Alors, quel remède à base d’huiles essentielles pour soulager les symptômes de la fibromyalgie ? Les points typiquement douloureux de la fibromyalgie Fibromyalgie : c'est quoi ? Le mot « fibromyalgie » évoque le latin fibra (« filament », qui évoque ici les tendons et les articulations), et le grec ancien my ou myos (« muscle ») et algos (« douleur »). Ce n’est qu’en 1992 que l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) a reconnu cette maladie comme rhumatismale. Elle est référencée depuis quelques années sous son propre nom en tant que maladie, sous la référence M079. La « fibro » n’était auparavant considérée par le corps médical que comme un syndrome psychiatrique, voire une hystérie féminine.  De fait, la maladie n’a aucune trace biologique et ne peut donc pas être diagnostiquée sur base d’une prise de sang ou d’un examen précis. Typiquement féminine, les douleurs de la fibromyalgie toucheraient un peu moins de 2 % de la population du monde industrialisé, dont 70 % de femmes ! Décrire la fibromyalgie en deux phrases n’est pas simple. C’est une maladie qui se caractérise par la douleur et la fatigue, et qui semble en lien avec certains troubles nerveux pouvant en être tant la conséquence que la cause. Pourquoi utiliser les huiles essentielles ? Avec un protocole de soin naturel à base d’huiles essentielles, les troubles musculaires et articulaires peuvent s’atténuer, permettant aux patients de reprendre une activité physique dans de bonnes conditions par exemple. Le stress ou l’anxiété liés aux douleurs peuvent également diminuer. L’usage d’un roller à base d’huiles essentielles muscles et articulations permet une amélioration du bien-être via des protocoles de soin naturels, non invasifs pour le corps. Il serait dommage de se passer des bienfaits de l’aromathérapie ! Alimentation de qualité, activité physique, vitamine : on oublie souvent de conjuguer une bonne hygiène de vie avec l’utilisation des fleurs ou autre plante dans le cadre d’une amélioration de son bien-être global.  Le remède de grand-mère pour la fibromyalgie est une première alternative aux médicaments plus invasifs sans être pour autant plus efficaces. En synergie, le mélange d’huiles essentielles constitue un excellent remède de grand-mère pour la fibromyalgie. Les symptômes disparaîtront petit à petit pour soulager le corps et surtout retrouver un réel confort de vie au quotidien. Nous avons souhaité faire le point sur l’approche naturopathique de la fibromyalgie en évoquant les solutions possibles avec Dominique Baudoux, pharmacien et aromatologue mondialement apprécié pour ses ouvrages sur la santé avec les huiles essentielles. Entretien avec Dominique Baudoux, pharmacien-aromatologue et auteur  Mon-aromatherapie.com (MA) : Dominique Baudoux, un protocole de soin à base d’huiles essentielles est-il envisageable pour la fibromyalgie ? Dominique Baudoux (DB) : Oui, mais c’est très complexe. En effet, un protocole de soin adapté à la fibromyalgie devrait idéalement : Drainer tous les émonctoires de l’organisme Intervenir efficacement sur le système immunitaire Offrir une action antalgique performante Agir en profondeur sur le système nerveux Lorsque tout le corps est sensible et fait mal, lorsqu’en plus la fonction de neuromédiation est touchée, il faut une panoplie de moyens thérapeutiques. L’aromathérapie peut apporter une réponse très complète aux cas de fibromyalgie, mais elle cumulera plusieurs remèdes. MA : Votre approche naturopathique du « terrain » vous invite à nous recommander de drainer l’organisme. Comment ? DB : Une bonne hygiène alimentaire est capitale mais il est important d’éliminer toutes les toxines et autres résidus car ils engendrent des états inflammatoires douloureux et ils affaiblissent parfois les défenses immunitaires naturelles. La Livèche officinale (racine), le Romarin CT verbénone, la Carotte cultivée, le Genévrier commun et le Céleri cultivé donnent des huiles essentielles intéressantes. Il faut y penser dans le cadre d’un protocole de soin sur la durée. MA : Et pour intervenir sur le système immunitaire ? Quelles huiles essentielles ? DB : Rien n’est meilleur que l’Origan compact pour remettre à niveau les défenses de l’organisme est agissant aussi de manière très bénéfique sur la flore commensale des intestins. Avec les capsules d'Origan, c’est un grand nettoyage de dépuration qui se poursuit. On peut en prendre 1 capsule matin et midi, pendant le repas. La prise à ces doses peut durer 3 semaines, puis arrêt 1 semaine et reprise selon le même cycle. MA : Ces deux gestes, le drainage des émonctoires et l’assainissement de l’organisme, sont la base d’un protocole de soin réussi mais ils n’auront pas d’effet direct sur la douleur. Que faire ? DB : Contre la douleur, on veillera à cumuler plusieurs moyens, agissant tant sur la sphère musculaire que sur le système nerveux et émotionnel. La Gaulthérie couchée, la Lavande vraie, l’Ylang-ylang et tant d’autres lèvent les spasmes, l’inflammation, la douleur et les contractures. Rien n’est plus utile qu’une huile aromatisée avec ces huiles essentielles pour soulager localement au travers de la peau. Si certaines zones sont plus douloureuses ou ne permettent pas un massage doux, je recommande le spray Aromalgic qui est plus concentré en huiles essentielles que l’huile de massage et qui permet une application facile grâce au spray sans gaz propulseur, pour une action plus intense encore. Parallèlement, on veillera également à pratiquer à volonté tout au long de la journée ou de la nuit des inhalations d’huiles essentielles afin d’agir sur les neurorécepteurs olfactifs. Ils sont en rapport direct avec le système nerveux central (SNC) et sont un moyen idéal pour gérer les douleurs les plus intenses. MA : Comment agir sur la douleur par l’olfaction ? DB : On peut se préparer un mélange d’huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale comme suit : Douleurs ou angoisse HECT Ylang-ylang (cananga odorata): 2ml ; HECT Noix de muscade  (myristica fragrans) : 2 ml ; HECT Encens (boswellia carterii): 2 ml ; HV Noyau d’abricot (prunus armeniaca) : 4 ml. Huile essentielle et équilibre émotionnel sont directement liés. On conserve ce mélange aromatique de 10 ml dans un flacon compte-gouttes en verre ambré que l’on garde sur soi. A chaque besoin (douleur plus intense ou angoisse), on applique 3 gouttes sur la face interne des poignets. On joint les mains en cathédrale pour couvrir le nez et on inspire profondément à 3 reprises. MA : Ce mélange est formulé dans le but de rééquilibrer la sphère nerveuse par l’olfaction, mais que faire si l’on souffre tellement qu’on en devient particulièrement irritable et que les idées noires ou violentes s’installent ? DB : L’olfaction fait déjà beaucoup et la présence d’Encens et d’Ylang-ylang est réconfortante. On peut cependant envisager un autre mélange à utiliser pour offrir un « déstresse » intense et rapide, dans un bain aromatique par exemple. Synergie pour le bain Une synergie pour le bain à tester à raison de 6 gouttes par bain dans une huile de bain neutre, une dose de crème fraîche ou un jaune d’œuf à disperser dans l’eau du bain : HECT Lavande vraie (lavandula angustifolia) : 3 ml ; HECT Patchouli (pogostemon cablin) : 1 ml ; HECT Ylang-ylang (cananga odorata) : 1 ml ; HECT Mandarine (zeste) (citrus reticulata) : 5 ml. Ce bain aromatique sera le garant d’une « zénitude » absolue. Il invite en outre au sommeil réparateur. Si l’on veut vraiment optimaliser l’action sur le système nerveux, réguler tant l’humeur que le sommeil, on peut d’ailleurs penser à prendre 2 capsules Oléocaps+ 7 Détente chaque soir au coucher. Un sommeil réparateur est crucial dans le cadre de la gestion de la maladie. Merci à Dominique Baudoux pour ce protocole intéressant et toutes nos pensées pour les personnes atteintes par la fibromyalgie. Nous les invitons à consulter bien entendu leur médecin régulièrement et à évoquer ces options de complément de soin avec lui.  Derniers petits conseils de santé naturelle : les aliments anti-inflammatoires, la phytothérapie ou encore l’acupuncture sont également des pistes intéressantes dans le cadre de notre protocole de soin de la fibromyalgie.

    La Marjolaine d'Espagne, cette belle inconnue

    Connaissez-vous les propriétés étonnantes et toutes particulières de l’Huile Essentielle de Thymus Mastichina ? Elle semblerait indiquée en cas de bronchite, sinusite, respiration encombrée, ou encore, infections respiratoires. Mais cette essence aux accents du sud cache bien son jeu ! On la dit également salvatrice en cas de stress, de mélancholie et même de pellicules. Un mot d'explication et un petit panorama s'imposent ! Une invitation au voyage olfactif. Direction, la péninsule Ibérique. Un thym de plus ? Une plante vivace endémique à l'Espagne et au Portugal. Sur sols rocailleux et secs. La marjolaine sylvestre, parfois appelée à tort thym d’Espagne ou thym résineux ("mastic thyme" en anglais), est une plante aromatique issue de la famille des lamiacées que l’on ne rencontre que sur la péninsule Ibérique, d’où son nom courant faisant référence au pays de Don Quichote. La plante pousse en effet dans les terres intérieures du centre et du sud de l’Espagne, mais également au Portugal où elle porte le joli nom populaire de « bela luz » ou « belle lumière ». Cette plante de la grande famille des thyms offre une huile essentielle à l’arôme complexe, frais et troublant. L’odeur de l’huile essentielle évoque tant la rudesse du thym vulgaire que la rondeur de la marjolaine à coquilles, plantes avec lesquelles il ne faut pas la confondre. Une composition complexe très intéressante Contrairement aux essences de thyms les plus connues que sont le thym à thymol, à linalol ou à thymol, l’huile essentielle de thymus mastichina se compose en majorité d’1.8 cinéole, un oxyde terpénique qui la rend très expectorante comme toutes les huiles essentielles cinéolées. Cette forte présence de cinéole est tempérée cependant par une part assez variable mais non négligeable de monoterpènes tels le limonène et le béta-pinène. Selon divers auteurs, ce profil moléculaire lui confère ainsi des propriétés décongestionnantes de l'appareil respiratoire et régulatrices de la sphère nerveuse. Une histoire à raconter Une très belle floraison (photo. J Villares) Au sud du Portugal, on raconte que les villageois des terres rurales avaient pour habitude d’allumer des feux de marjolaine sylvestre à la Saint Jean pour fêter les jours les plus longs de l’année. La tradition populaire évoque que celui qui n’avait pas respiré l’arôme de cette « belle lumière » (bela luz), et qui n’avait pas sauté par-dessus son feu, ne reconnaîtrait pas l’amour cette année-là. En olfactothérapie, on pense d’ailleurs à la marjolaine sylvestre pour aider à passer un cap difficile au niveau émotionnel, pour surmonter une rupture, un manque de confiance en soi ou une fragilité affective. Une utilisation variée Fraîche ou séchée, la marjolaine sylvestre s’utilise pour aromatiser les soupes, les viandes ou le riz dans certaines parties de l’Espagne et du Portugal. Elle procure un arôme unique aux plats. En aromathérapie, l’huile essentielle de marjolaine sylvestre (HECT thymus mastichina) issue des sommités fleuries s’utilise essentiellement en diffusion et en application cutanée. Diffusée, elle est réputée assainir l’air et faciliter la respiration des personnes encombrées au niveau des bronches. Diluée et massée très localement sur le front ou les sinus mais aussi et surtout sur la poitrine et le haut du dos, elle est réputée atténuer les bronchites, les catarrhes, les sinusites ou les infections respiratoires. Comptez un dosage de 20 à 30 % dans une huile végétale pour bénéficier de ces propriétés. En olfactothérapie, respirée pure ou diluée à même les poignets, le plexus solaire ou la nuque, elle apporterait un réconfort certain en cas de chagrin, d’épisode de déprime ou de nostalgie. En cosmétique, elle semblerait également indiquée à raison de 2 % dans un shampooing neutre ou une huile de soin pour lutter contre les pellicules sèches ou grasses. Sécurisante sur les adultes sains, on la déconseille cependant aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants en dessous de 6 ans. Marjolaine Sylvestre, te voilà ! Forts de ces quelques éléments d'information, les amateurs et professionnels de l’aromathérapie et de l’olfactothérapie en feront sans nul doute leur nouvelle alliée !