Bouffées de chaleur et aromathérapie, quelle formule ?

Bouffées de chaleur et aromathérapie, quelle formule ?

Beaucoup de femmes aux alentours de l'âge de la ménopause se plaignent de bouffées de chaleur. On estime en général que 8 femmes ménopausées sur 10 sont concernées. 

Fait marquant, certaines femmes plus sensibles sont également sujettes aux bouffées de chaleur pendant leur cycle menstruel

Les épisodes de bouffées de chaleur durent en général de 2 à 10 minutes et se répètent plusieurs fois, tout au long de la journée, voire au cœur de la nuit. Le tout peut provoquer des troubles du sommeil. 

Les bouffées de chaleur se manifestent avant tout au niveau du thorax ou du visage, mais elles peuvent ensuite se manifester dans le corps tout entier et occasionner des "sueurs froides" très inconfortables.

Heureusement, l’utilisation d’huiles essentielles pour bouffées de chaleur permet d’atténuer les symptômes et de retrouver un véritable confort de vie pendant ses règles ou pendant la ménopause !

Qu'en est-il de l'apport de l'aromathérapie ?

Traitées généralement avec un succès moyen grâce à des traitements hormonaux substitutifs, les bouffées de chaleur sont réputées pour bien réagir à l'utilisation d'huiles essentielles en application cutanée et/ou orale. 

Une formule de Dominique Baudoux, pharmacien et aromatologue, éveille l'intérêt dans le cadre d’un traitement naturel et non invasif pour respecter le système hormonal de la femme.

Non, les bouffées de chaleur ne sont pas inévitables ! Qu’elles soient dues à vos règles ou à l’âge, il existe des solutions 100 % naturelles pour réguler vos niveaux d’oestrogènes et retrouver un réel de confort de vie.

Une huile aromatique à masser

Sueurs nocturnes, difficiles à supporter. Dans son "Formulaire d'aromathérapie pratique pour le prescripteur et le conseil pharmaceutique", Dominique Baudoux propose en page 105 une formule d'huile de massage fortement aromatisée à base d’huile essentielle pour bouffées de chaleur, indiquée en cas de bouffées de chaleur :

On obtient une huile de massage aromatique à l'odeur assez puissante, dosée à 9% d'huiles essentielles, pour une application locale 2 à 3 fois par jour sur le ventre ou à la base de la colonne vertébrale à raison de 8 gouttes d'huile de massage par application. 

L'auteur conseille de pratiquer les massages pendant 3 semaines jusqu'à amélioration. Cette huile essentielle pour le confort féminin permet de profiter de tous les bienfaits des plantes pour soulager les symptômes de la ménopause, améliorer l’humeur et atténuer les douleurs de règles.

Il est évident que cette huile essentielle pour bouffée de chaleur de convient pas aux femmes enceintes ni aux jeunes femmes pubères. 

On retrouve dans la formule des huiles essentielles ayant un tropisme tout à fait intéressant sur la sphère circulatoire, dont le lentisque, le cyprès et l'hélichryse, auxquelles on adjoint la présence d'une faible dose d'huile de calophylle également conseillée pour les troubles veineux et vasculaires. 

La menthe poivrée est également bienvenue pour son effet glaçon très rafraîchissant.

 

Des gélules poudre à faire préparer en pharmacie

En complément de l'huile de massage, Dominique Baudoux propose également une formule de gélule qu'il est possible de faire formuler par un pharmacien qui pratique le préparatoire en officine :

On conseille dans l'ouvrage 1 gélule matin et soir avant le repas du septième au vingt-et-unième jour du cycle selon les besoins. Cette formule à base d’huile essentielle pour bouffée de chaleur est donc à utiliser tant en cas de ménopause qu'en période de préménopause ou en cas de cycle difficile. 

Notons qu'on peut favorablement associer les deux voies d'administration. Il est intéressant à ce stade de faire un parallèle entre la formule de gélule citée ci-dessus et la composition des capsules d'huiles essentielles Oléocaps 6. Conseillées en cas d'inconforts circulatoires (jambes lourdes, etc.), ces capsules contiennent une synergie d'huiles essentielles de Niaouli, Patchouli, Lentisque pistachier, Pin sylvestre et Sauge sclarée. 

On peut donc considérer en aromathérapeute averti que cette synergie pourrait également être indiquée en complément de l'huile de massage décrite plus haut, et ce, en cas d'impossibilité de faire réaliser les gélules à base de lentisque, menthe et citron. 

Il serait par exemple possible de prendre 1 capsule d'Oléocaps 6 matin et soir au repas avec une goutte d'huile essentielle anti-bouffée de chaleur de menthe poivrée en complément, mêlée à une cuillère à café d'huile végétale ou de miel. 

Cet usage détourné des capsules est ici décrit à titre exceptionnel mais fait sens grâce à la présence de lentisque, de niaouli et de sauge sclarée dans la formule.

NB : Attention à ne pas confondre les capsules Oléocaps 6 avec les capsules Oléocaps 5, confort gynécologique, indiquées en cas de cycle menstruel inconfortable. Ces dernières sont de précieuses aides en cas de troubles menstruels.

D'autres pistes pour atténuer les bouffées de chaleur ?

Déjà évoquée sur ce blog, l'huile d'onagre est souvent décrite comme la meilleure amie des femmes matures car sa prise par voie orale s'avère appréciée par beaucoup de femmes souffrant de bouffées de chaleur.

L’huile essentielle bien-être offre l’avantage d’être polyvalente et multi-usages. Quelques gouttes de nos produits permettent d’atténuer les bouffées de chaleur, mais aussi de bénéficier d’un meilleur sommeil ou encore de réduire son stress. Soignez-vous au naturel avec Pranarom ! 

Nous prenons soin de votre santé avec des solutions naturelles et une action en profondeur pour les maux du quotidien. Les plantes ont des propriétés connues et reconnues dont nous vous permettons de profiter à travers nos soins. 

Retrouvez un véritable confort de vie avec l’huile essentielle pour bouffées de chaleur !

Il est bon de rappeler qu'un régime alimentaire peu épicé, sans caféine et sans alcool, est également appréciable dans la prise en charge des symptômes de la ménopause difficile. 

Rappelons aussi qu'en cas de troubles durables et importants, il est impératif de consulter un médecin et de suivre ses recommandations à la lettre.  

CONTINUER LA LECTURE

6 atouts contre les règles douloureuses et les infections urinaires

Règles douloureuses, infections urinaires, déséquilibres hormonaux,... Que l’on soit une super maman, une femme d’affaires ou encore une retraitée épanouie, il est difficile d'échapper à ces problèmes typiquement féminins. Pour ces désagréments du quotidien, les huiles essentielles et végétales peuvent s’avérer être de véritables alliées naturelles. Quelles sont les principales huiles face à ces problèmes ?  La meilleure amie : l'huile végétale d'Onagre L’huile féminine par excellence ! Elle est idéale pour maintenir la santé et la beauté de la peau grâce à ses acides gras insaturés. Elle aide à réguler la production d'hormones telles que l’œstrogène ou la progestérone. Cette huile est également reconnue pour son action type oestrogen like dans le sens où elle procure les mêmes effets que les œstrogènes naturels sans en avoir les effets secondaires.  Les symptômes des règles difficiles ou irrégulières s'en trouvent donc fortement atténués dans une majorité des cas. De plus, beaucoup de femmes en pré-ménopause témoignent de son efficacité sur les bouffées de chaleur grâce à l'action anti-inflammatoire de l'acide gras (GLA) associée à l'effet œstrogénique. Enfin, lors d'un déséquilibre hormonal, il est possible de régulariser le cycle grâce à une cure d’onagre quelque soit l'âge. Vous avez dit dérèglements ? L'huile essentielle de Fenouil Grâce à ses nombreuses propriétés, l’huile essentielle de Fenouil présente de multiples indications en particulier pour les problèmes typiquement féminins. C'est donc une alliée indispensable à avoir dans son aromathèque.  En effet, l’huile essentielle de Fenouil comble tous les désagréments du cycle hormonal: règles douloureuses, retard de règles, règles abondantes, nervosité.  Grâce à ses nombreux bienfaits, elle aide notamment à calmer les douleurs, les spasmes et les crampes durant cette période. Vous avez dit douleurs ? L'huile essentielle de Gingembre  Cette racine bien connue de la cuisine asiatique est reconnue depuis longtemps pour ses propriétés anti-inflammatoires et décongestionnantes. Sur le cycle hormonal, c’est elle qui va nous soulager en cas de constipation, de règles douloureuses, de ventre gonflé et sensible mais aussi en cas de nausées. Actuellement, plusieurs études en double aveugle avec placebo ont établi l’efficacité et l’innocuité du gingembre dans le traitement des nausées de grossesse et des nausées post-opératoires. Vous avez dit nervosité ? L'huile essentielle de lavande vraie Véritable porte d'entrée de l'aromathérapie, on connait l’huile essentielle de Lavande vraie pour son action calmante sur le système nerveux et pour son action anti douleur. Très efficace contre les crampes, elle pourra être un atout contre les désagréments liés à la période des règles. Sa parfaite innocuité, son excellente tolérance, alliée à son efficacité sans ombre ont très certainement contribué au rôle primordial qu’elle occupe dans toute pharmacie aromatique digne de ce nom. Le nombre étendu d’indications traitées par cette huile essentielle la place comme une panacée universelle. Vous avez dit nausées ? L'huile essentielle de Menthe poivrée L’huile essentielle de Menthe poivrée est également une grande incontournable au pays des huiles essentielles. Elle est utile contre les nausées, les vomissements et le mal des transports. Elle aide à maintenir la santé des voies urinaires. De plus, cette huile peut apporter un véritable coup de boost en cas de coup de fatigue. Ses propriétés sont principalement antalgique, antispasmodique, anti-nauséeuse et tonique digestive. Des maux de tête peuvent parfois apparaître pendant la période des règles, l'huile essentielle de menthe poivrée vous soulagera instantanément. Appliquez 1 gouttes sur les temps et dans la nuque, vous sentirez une sensation de fraicheur immédiate.  Vous avez dit infection ? L'huile essentielle d'Origan vulgaire L’huile essentielle d’Origan est une huile particulièrement puissante. Elle a démontré une action antimicrobienne, antivirale, antiparasitaire et antifongique de premier plan. Elle couvre donc un large spectre d’actions. C’est en quelque sorte «une tueuse» de germes et sa manipulation demande donc certaines précautions. Il est préférable de l’avaler en capsules prêtes à l’emploi (pour les adultes et les enfants de plus de six ans). L’huile essentielle d’origan vulgaire va contribuer à lutter contre l’infection virale et bactérienne et à stimuler l’immunité, notamment dans le cas des problèmes de cystite.  Cette huile peut également être prise avec les antibiotiques classiques afin d’en renforcer l’activité.  Toutes ces huiles à l’exception de l’origan peuvent s’utiliser en voie locale et/ou sublinguale en fonction des symptômes. Il est important de respecter les règles d’utilisation spécifiques de chacune d'entre elles. La gamme Aromafemina, une solution complète Pour toutes celles réticentes à l'idée de mélanger ces huiles soi-même, Pranarôm a conçu une nouvelle gamme facile et simple à utiliser et à transporter: Aromafemina. Retrouvez en capsules toutes ces huiles essentielles et végétales associées et dosées pour obtenir un résultat maximal. Il existe trois capsules ciblées en fonction de trois thématiques féminines: Le confort (pré)menstruel (ex: contre les règles douloureuses) Le confort des voies urinaires (ex: contre la cystite) Le bien-être féminin : équilibre hormonale et beauté de la peau Nombreuses sont les huiles essentielles pouvant agir efficacement pour le bien-être féminin. Elles s'avèrent être des atouts majeures et efficaces pour soigner et pour rééquilibrer son corps de façon naturelle face à chaque problème rencontré tout au long de la vie d'une femme. Les symptômes d’une infection urinaire pendant les règles  Les infections urinaires peuvent survenir à tout moment, mais elles peuvent être particulièrement préoccupantes lorsqu'elles se manifestent pendant les règles. Ses symptômes, souvent confondus avec des manifestations normales du cycle menstruel, peuvent causer de l'inconfort et nécessiter une attention médicale. Il est important de noter que tous les symptômes ci-dessous ne sont pas systématiques et peuvent varier selon chaque individu.  Douleur ou brûlure lors de la miction : lorsque vous avez une infection urinaire, cela peut causer une sensation de brûlure ou de douleur lorsque vous essayez d'uriner.  Fréquence accrue des mictions avec peu d'urine produite  : vous pouvez ressentir plus souvent le besoin urgent d'aller aux toilettes  Urine trouble ou malodorante : lorsqu'un individu présente une infection urinaire, son urine peut avoir une couleur anormale. L'odeur de celle-ci peut également être différente de ce qui est habituel.  Sensation de pression dans le bas ventre ou le dos : les problèmes rénaux peuvent également provoquer une douleur dans le bas-ventre ainsi que dans le dos notamment au niveau du bassin.  Fièvre : dans certains cas, il se peut qu’une personne souffrant d'une infection urinaire ait également de la fièvre. 

Douleurs menstruelles ? Massez-vous !

Un massage apaisant en cas de règles douloureuses L’automassage de l'abdomen avec des huiles essentielles réduit les douleurs menstruelles et l'anxiété pendant la menstruation. C'est là ce qu'on apprend en étudiant les résultats d’une étude clinique contrôlée par un placebo chez des infirmières1.  Faisons le point avec le dr. Abdesselam Zhiri, directeur de Recherche chez Pranarôm, sur les résultats de cette étude et tentons de voir en quoi ils peuvent nous être utiles dans la vie quotidienne. Mon-Aromathérapie.com (M-A) : De quoi parle-t-on exactement lorsqu'on évoque les douleurs menstruelles ?  Une douleur récurrente Abdesselam Zhiri (AZ) : En général, la dysménorrhée désigne les troubles menstruels, mais on l’utilise communément pour parler des douleurs au bas de l’abdomen qui précèdent ou accompagnent les règles. Le terme le plus exact est l’algoménorrhée (algos = douleur)2. 25 à 97% de femmes éprouvent ces douleurs et 5 à 25% ressentent des douleurs très sévères3. L’algoménorrhée est traitée conventionnellement avec des médicaments tels que les inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines, les produits de contraception oraux et les analgésiques. On constate que les médicaments pourraient ne pas avoir d’effet s'ils ne sont pas utilisés régulièrement et l’algoménorrhée n’est pas  gérée de manière efficace, en dépit de sa fréquence élevée1. M-A : Quelle était la méthodologie de l'étude clinique en question  ?  AZ : L'étude clinique dont il est question, contrôlée1 sur des infirmières souffrantes de l’algoménorrhée (dysménorrhée), consistait à prouver l’efficacité d'un auto-massage avec une synergie d'huiles essentielles pour réduire les douleurs menstruelles. Les auteurs de cette étude ont sélectionné 83 infirmières de l’hôpital universitaire de Daejeon, en Corée de Sud. Elles présentaient des douleurs menstruelles supérieure à 5 points sur 10; par rapport à une échelle pré-établie de 0 à 10 points (avec 0 comme ‘pas de douleur du tout’ et 10 comme ‘la douleur la plus sévère’). La Sauge Sclarée, souvent l'amie des femmes Après sélection sur base de critères stricts, 55 infirmières furent retenues pour l’essai. Elles n'avaient aucune maladie systémique ou maladie des organes génitaux, elles n'avaient pas utilisé de contraceptifs ni aucun autre traitement. Elles ne présentaient pas non plus d'allergie avérée aux huiles essentielles. L'étude a fait la distinction entre trois groupes d'infirmières : Le groupe expérimental (n = 25), traité avec la formule suivante: absolue de Rosa centifolia, HE de Rosa damascena, HE de Salvia sclarea, HE de Pelargonium graveolens et HE de Zingiber officinale (dans un rapport 0,5-0,1-1-1-1), mélangées dans les huiles végétales d'amande douce, de jojoba, et d'onagre (dans un rapport 8-1-1). Le traitement consistait à s’auto-masser l’abdomen avec ce mélange, le 1er et le 2ème jour des règles et quand les douleurs s'avéraient trop sévères, pendant 10 minutes, 2 fois par jour. Le groupe placebo (n= 15), traité de la même manière mais uniquement avec de l'huile végétale d'amande douce. Le groupe témoin (n= 15), aucun traitement. Les chercheurs ont évalué les niveaux des douleurs menstruelles et d'anxiété à l’aide d’une Echelle Visuelle Analogique (EVA) avant le massage et 24 h après. Cette étude a été approuvée par la commission de révision institutionnelle de l'hôpital universitaire de Daejeon. M-A : Quels ont été les résultats de l'étude ? Des douleurs apaisées par le massage aromatique AZ : On peut les résumer comme suit : * Le niveau de la douleur était significativement plus faible dans le groupe expérimental que dans les deux autres groupes * Pour l'anxiété, la tendance était la même. Le changement dans le niveau d'anxiété a été fortement associé à l'utilisation des huiles essentielles. * Les changements des niveaux des douleurs et de l'anxiété étaient significativement associés. Ces résultats suggèrent que l’automassage de l’abdomen avec cette synergie d’huiles essentielles est efficace dans la lutte contre les douleurs menstruelles et l'anxiété. Ils accréditent l’utilisation traditionnelle de la sauge sclarée comme antispasmodique et comme régulateur de la menstruation, de la rose pour atténuer les problèmes utérins, du géranium pour réguler les perturbations menstruelles et du gingembre pour les flatulences abdominales et le réchauffement. M-A : Quelles conclusions en tirer ?  AZ : Les auteurs de cette étude concluent que l’aromathérapie peut être considérée comme un traitement sûr et efficace pour réduire les douleurs menstruelles et l'anxiété pendant la menstruation. Cependant, d'autres études randomisées, en utilisant des mesures plus objectives, un échantillonnage plus grand et des essais sur le long terme, sont nécessaires pour une confirmation définitive. Références : 1Yoo-Jin Kim, Myeong Soo Lee, Yun Seok Yang, Myung-Haeng Hur. Self-aromatherapy massage of the abdomen for the reduction of menstrual pain and anxiety during menstruation in nurses: A placebo-controlled clinical trial. European Journal of Integrative Medicine 3 (2011) pages 165–168. September 2011 2Règles douloureuses (dysménorrhée). http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=dysmenorrhee_pm 3Latthe PM, Champaneria R, Khan KS. Dysmenorrhoea. Clin Evid 2011;2:813. Après la lecture de cette étude, il est intéressant de rappeler que les huiles essentielles peuvent en effet être massées sur l'abdomen et le bas du ventre en cas d'inconforts gynécologiques. On veillera à les diluer dans une huile de massage neutre appropriée. En s'inspirant des formules données par Dominique Baudoux dans ses ouvrages, on peut par exemple masser le ventre 2 à 4 fois par jour avec 1/2 cuillère à café d'huile végétale aromatisée avec 2 gouttes d'huile essentielle de sauge sclarée et 2 gouttes de géranium, de rose de Damas ou, très décontractant, d'estragon. On peut aussi rappeler que la prise d'huiles essentielles par voie orale peut être intéressante afin de lutter contre ces inconforts. Les capsules Oléocaps 5 de Pranarôm (disponibles en pharmacies en France) sont justement conseillées pendant les périodes délicates. Elles contiennent des huiles essentielles de basilic, d’estragon, de coriandre et de laurier noble, qui ont en commun une capacité d’apaisement, de relâchement et d’assouplissement des muscles sensibles.