Quelles Huiles Essentielles en cas de rhumes, rhinites et sinusites ?

Quelles Huiles Essentielles en cas de rhumes, rhinites et sinusites ?

Vous avez remarqué que votre nez s’encombre ou se met à couler ? Consultez un médecin si les symptômes persistent. Pour agir vite et bien, faites aussi confiance aux Huiles Essentielles qui ont fait leurs preuves.

Le nez est un organe à chouchouter ! Outre son rôle de premier ordre en matière d’olfaction, notre nez joue un rôle de « filtre » à la pollution et aux agents infectieux. Si l’hygiène du nez n’est pas optimale et si les virus et les bactéries sont passés par là, c’est toute la sphère ORL qui risque d’être affectée. Faisons le point.

Des conseils sur mesure pour le rhume et la sinusite ? 

Certes, la sinusite n’est pas le rhume, mais il est intéressant de pouvoir apporter une réponse simple aux deux affections courantes de la sphère ORL.

Dans son livre « L’Aromathérapie – se soigner par les Huiles Essentielles », Dominique Baudoux nous livre une formule intéressante pour apaiser la sinusite. Il conseille d’appliquer 2 gouttes d’un mélange d’huiles essentielles pures 4 fois par jour en onction sur le front. Il recommande également la prise de 2 gouttes du même mélange sur un sucre à sucer 2 fois par jour.

Sinusite

La formule est la suivante (adaptée ici pour un flacon de 5 ml environ) :

Ces conseils sont adaptés à tous les adultes mais pas aux femmes enceintes ni aux enfants.

En cas de rhume, il est intéressant de constater qu’il suffirait de remplacer le poivre noir dans la formule citée plus haut par de l’Huile Essentielle de Sapin baumier (Abies balsamea) pour obtenir une synergie aromatique à masser sur le thorax et le haut du dos à raison de 6 gouttes 3 fois par jour pendant 3 jours. On pourrait en complément respirer cette synergie sur un mouchoir imbibé de 3 gouttes du mélange.

Toujours en cas de rhume, on veillera aussi à diffuser des huiles essentielles dans les pièces à vivre pour assainir l’air et faciliter une respiration dégagée. L’idéal est d’opter pour les synergies aromatique Solution défenses naturelles et Eucaly'pur

Formules trop compliquées ? Faites confiance à Aromaforce !

A ne pas oublier, la gamme Aromaforce de Pranarôm est d’un secours précieux en cas de rhumes ou d’affections nasales. On apprécie tout particulièrement les formules du spray nasal et la solution défenses naturelles. 

La solution défenses naturelles

La solution défenses naturelles permet de maintenir et de préserver l'immunité et les défenses naturelles de l'organisme. Elle peut-être utilisée :

  • par voie orale ;
  • en friction ;
  • en diffusion ;
  • en inhalation.

On peut l’utiliser en diffusion dans les pièces à vivre pour assainir l’air en période délicate (hiver, épidémies…). Très pratique, cette lotion permet aussi d’aromatiser votre gel lavant pour les mains en ajoutant seulement quelques gouttes de la solution défenses naturelles.

Pour renforcer votre immunité, appliquez la solution en friction locale sur le thorax et le dos. 

Le spray nasal 

Quant au spray nasal Aromaforce, il nettoie et dégage le nez en douceur et procure une sensation de fraicheur. 

Il s’agit d’une solution hypertonique au sel de l’Himalaya (hygiène parfaite) et aux huiles essentielles 100% bio de Géranium et de Ciste (de bonnes astringentes) et de Mandravasarotra, d’Epinette noire, d’Eucalyptus radié et de Myrte (réputées pour leur action décongestionnante et anti-infectieuse).

Petit plus, ce spray certifié bio contient aussi de la Propolis, un produit de la ruche qui augmente la résistance de l’organisme.

Les adultes peuvent utiliser le spray jusqu’à 5 fois par jour, à raison d’1 à 4 pulvérisations par narine.

Et les enfants dans tout ça ?

Beaucoup de solutions à base d’Huiles Essentielles existent pour nos adorables petits nez. Appréciable, même les enfants peuvent utiliser le spray nasal Aromaforce, et ce, dès 3 ans selon des posologies adaptées.

Pour les enfants en bas âge, retenons que l’idéal pour soigner la sphère respiratoire est d’avoir également recours à des suppositoires aux huiles essentielles. Seuls quelques pharmaciens les préparent encore à l’officine et il convient de se renseigner.

Le baume pectoral 

Plus simple et utilisable dès 5kg, le baume pectoral PranaBB est enrichi aux huiles essentielles 100% biologique, un must de la pharmacie ORL des bébés. En effet, ce baume pectoral très doux dégage les voies respiratoires de bébé en douceur et peut constituer un complément de choix dans le traitement des rhumes des enfants. 

On l’applique à raison d’une noisette de gel une fois par jour sur le thorax et le dos en cas d’inconfort avéré lors d'un léger massage "douceur". 

Ce moment câlin et bienfaisant est très apprécié par bébé

DOORGAAN MET LEZEN

Inhalation : un processus millénaire contre les affections ORL

Procédé thérapeutique très ancien, l’inhalation agit directement sur les voies respiratoires et la sphère ORL avec une efficacité redoutable. Un geste simple pour contrer les maux pénibles de l’hiver. Reste à bien sélectionner ses huiles essentielles et à suivre quelques conseils pratiques. L'inhalation sèche L’inhalation sèche consiste à mettre quelques gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir, un oreiller, un châle ou à même la peau (quand c’est possible) et d’en respirer l’odeur. Ce procédé, qui conjugue voie respiratoire, voie cutanée et odorat, est étroitement lié à l’olfactothérapie, la science qui étudie notamment l’influence des odeurs sur les émotions. Elle ne doit donc pas être confondue avec l’inhalation humide qui fait l’objet de cet article. Je me mets à l'olfaction en 10 étapes L’inhalation humide Pratiquée depuis des millénaires, l’inhalation dite humide consiste à verser quelques gouttes d’HE dans un bol d’eau chaude (mais pas bouillante) et à respirer la vapeur qui s’en dégage. La chaleur permet de libérer les principes volatiles qui pénètrent par les voies respiratoires supérieures et la sphère ORL. L’action est donc plus forte que pour la diffusion classique, mais plus douce qu’avec l’aérosolthérapie par exemple. Chauffer les huiles essentielles ? Pas de panique, chauffer les huiles essentielles dans ce cas-ci n’en dénature pas les propriétés puisqu’on ne fait qu’inverser le processus qui a permis de les extraire (rappelons que la distillation s’effectue en faisant passer de la vapeur d’eau sur les plantes), et qu’elles ne sont en contact avec la chaleur qu’un temps assez court. Techniques d’inhalation Utilisez un inhalateur ou mettez votre tête au-dessus d’un bol d’eau chaude en vous couvrant d’une serviette (dans ce cas attention à bien protéger vos yeux) ; Vous pouvez également utiliser un filtre à café dont vous coupez la base que vous placez à l’envers sur un bol tel un entonnoir, ce qui permet à la vapeur d’être canalisée vers votre nez et votre bouche ; Versez en moyenne 5 gouttes d’huile essentielle dans de l’eau non-bouillante. Les huiles essentielles n’étant pas solubles dans l’eau, elles vont flotter à la surface. Le volume d’eau n’a donc aucune importance. En revanche évitez de mettre trop d’huile essentielle. Quelles huiles essentielles pour l’inhalation ? Afin d’obtenir un résultat véritablement intéressant, il convient de mélanger les huiles essentielles en fonction de leurs spécificités : une pour ses propriétés expectorantes, une pour faciliter l’évacuation du mucus en le fluidifiant et l’autre pour ses vertus anti-infectueuses. Dominique Baudoux, pharmacien fondateur de Pranarôm, préconise donc de verser dans votre eau chaude : 2 gouttes de Ravintsara, d’Eucalyptus radié ou d’Eucalyptus globulus ; 2 gouttes d’Eucalyptus mentholé ou d’Inule Odorante ; 2 gouttes de Tea Tree, de Palmarosa ou, de Bois de Rose. Une version pratique ? Utilisez les capsules d’inhalation bio à dissoudre, prêtes à l’emploi, développées par Pranarōm. Constituées d’huiles essentielles de Ravintsara, d’Eucalyptus globuleux, de Tea tree, de Palmarosa, de Menthe poivrée et d’Eucalyptus mentholé. Conseils d'utilisation :  Une capsule à diluer dans un inhalateur, maximum 3 fois par jour pendant 5 jours ; Inhaler les vapeurs pendant 5 minutes maximum.  En cas d'irritation cutanée, appliquer un peu d'huile végétale sur la zone sensible. Lire attentivement la notice avant utilisation.  Quelques précautions : Toutes les huiles essentielles ne se prêtent pas au processus d’inhalation. Veillez surtout à ce qu’elles soient non-irritantes pour les voies respiratoires. Les huiles essentielles contenant des phénols sont interdites à l’inhalation. Cela concerne notamment l’huile essentielle de Thym à Thymol, l’Origan Compact, la Sarriette des Montagnes, le Giroflier (clous), la Cannelle de Ceylan ou encore le Basilic exotique. L’inhalation étant un procédé très puissant veillez à bien protéger le contour du nez et de la bouche souvent irrités par les passages répétés de mouchoirs avec du beurre de Karité par exemple. Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées dès 3 ans. L’inhalation est déconseillée à la femme enceinte ou allaitante. Restez au chaud après une inhalation car la dilatation des voies respiratoires par la chaleur de l’inhalation risque de rendre très désagréable un contact avec l’ai froid. Fermez les yeux lors de l’inhalation. Si vos yeux piquent, évitez de frotter avec de l’eau mais préférez une huile végétale comme l’amande douce ou l’huile de noyaux d’abricot qui viendra « diluer » l’huile essentielle. Source : Les Cahiers Pratiques d’Aromathérapie selon l’Ecole Française de Dominique Baudoux, septembre 2006

Epidémie de gastro-entérite. Un protocole à base d'huiles essentielles pour tous

Le réseau des médecins sentinelles français est formel :  l'ensemble du territoire de la France est touché depuis peu par une épidémie de gastro-entérite.  De fait, les cas de diarrhée aiguë examinés en consultation de médecine générale ont dépassé le seuil épidémique. Ce seuil est fixé à 283 cas pour 100.000 habitants. On comptait le 19 janvier dernier plus de 300 cas pour 100.000 habitants. Toutes les régions sont touchées par la gastro-entérite. Il est donc temps d'adopter les bons gestes pour limiter la propagation des virus. Se désinfecter soigneusement les mains semble être la recommandation principale des autorités. Mais que peut-on faire avec les huiles essentielles pour se prémunir ou se tirer d'affaire en cas de "gastro" ? L'an dernier sur ce blog, nous vous parlions déjà de formules à base d'huiles essentielles pour désinfecter les voies digestives et pour lutter efficacement contre les inconforts de la gastro-entérite avec l'aromathérapie. Cette année, Dominique Baudoux, pharmacien aromatologue, nous propose un protocole très complet face à l'épidémie de gastro-entérite : 1/ Désinfection des mains : Dominique Baudoux conseille de 3  à 6 nettoyages des mains par jour, et notamment avant les repas, avec un savon adapté 2/ Prévention de l'infection : Adultes : Dominique Baudoux recommande la prise d'une capsule Oléocaps 2 matin et soir. On ajoute à cela un massage du ventre avec 10 gouttes de la solution Défenses naturelles Aromaforce matin et soir. Enfants de 4 à 12 ans : On réduit à une capsule Oléocaps 2 le matin et à un massage du ventre avec 8 gouttes de solution Aromaforce matin et soir.  3/ Passage au curatif, en cas d'infection : Adultes : Dominique Baudoux recommande la prise de 3 capsules Oléocaps 2,  trois fois par jour pendant trois jours puis deux capsules trois fois par jour pendant quatre jours encore. En complément, on masse 12 gouttes d' Aromaforce friction sur le ventre, six à huit fois par jour pendant cinq jours. Enfants (8 à 12 ans): Dominique Baudoux invite à prendre 2 capsules d' Oléocaps 2", trois fois par jour pendant cinq jours. On masse également 8 gouttes d'Aromaforce friction sur le ventre 6 à 8 fois par jour. Enfants (4 à 7 ans) : Prise d'1 seule capsule d'Oléocaps 2, trois à quatre fois par jour pendant 5 jours  ET Aromaforce friction : 6 gouttes sur le ventre 4 à 6 fois par  Bébés de 0-12 mois : Dominique Baudoux nous invite à masser sur le ventre de bébé 5 gouttes d'une préparation à base d'huiles essentielles, et ce maximum six fois par jour pendant cinq jours. Formule :  HECT Palmarosa 2 ml , HECT Estragon 1 ml , HECT Camomille noble 0,5 ml , dans HV Noyaux abricot QSP 10 ml  Bébés de 13-30 mois : Un massage sur le ventre est possible à raison de 6 gouttes du mélange suivant, six fois par pendant cinq jours. Formule : HECT Palmarosa 2 ml , HECT Mandravasarotra 2 ml , HECT Estragon 1 ml , HECT Camomille noble 0,5 ml , dans HV Noyaux abricot QSP 10 ml .   Et les FEMMES ENCEINTES ou allaitantes ? Femme enceinte de moins de 3 mois : pas d'utilisation possible des huiles essentielles sans aide du médecin avisé. Femme enceinte de plus de 3 mois : La prise de 1 capsule d'Oléocaps 1, à raison de 3 fois par jour pendant maximum 5 jours est possible. Femme allaitante : En curatif, la prise de 2 capsules d'Oléocaps 1, à raison de trois fois par jour aux repas, est possible. Attention :  Les protocoles présentés dans cet article émanent d'un pharmacien. Cependant, il est impératif de consulter un médecin ainsi que votre propre pharmacien en cas d'inconforts digestifs importants.