Arrêter de fumer avec les huiles essentielles

Arrêter de fumer avec les huiles essentielles

Gommes à mâcher, comprimés, patches nicotiniques... et si les huiles essentielles pouvaient compléter l'arsenal classique des thérapies de remplacement de tabac dans le cadre du sevrage tabagique ?

Il y a une dizaine d'années, une étude clinique a suggéré que l'inhalation de l’huile essentielle de poivre noir (piper nigrum) pouvait aider les fumeurs à réduire les symptômes de sevrage tabagique.

Arrêter de fumer en agissant directement sur les récepteurs

La thérapie de remplacement de tabac est couramment utilisée pour traiter la dépendance à la nicotine. La plupart du temps, elle fait appel à des patches, des gommes à mâcher, des inhalateurs ou des comprimés. Cette technique thérapeutique est souvent efficace pour traiter les symptômes de sevrage et permet l’arrêt du tabagisme2 . Il est communément reconnu que la nicotine a des effets directs au niveau du cerveau en agissant sur les récepteurs nicotiniques des neurones à travers l'activation du système olfactif et de l'irritation des voies respiratoires4. Une alternative thérapeutique consiste à administrer une substance antagoniste, qui bloque les récepteurs ciblés par la drogue d’abus sans les activer, et par conséquent inhibe l’effet euphorisant3.

Une étude clinique avec le poivre noir et le menthol

L’huile essentielle de poivre noir, relativement facile à utiliser, douce et pourtant méconnue

Dans l'étude publiée par Jed E. Rose et Frederique M. Behrn "Inhalation of vapor from black pepper extract reduces smoking withdrawal symptoms" (parue dans Drug and Alcohol Dependence 34 (1994) 225-229),  les auteurs - appartenant à ‘Nicotine Research Laboratory, VA Medical Center and Department of Psychiatry of Duke University, USA’ - ont étudié un dispositif de cigarette de substitution, à savoir un tube à bouffées à base d’huile essentielle de poivre noir (piper nigrum).

L'huile essentielle de poivre noir était en effet susceptible de provoquer de légers effets irritants des voies respiratoires et supprimerait l’envie de fumer. L'objectif principal de cette étude était d'évaluer les effets des composants de cette huile essentielle assez peu utilisée sur les symptômes de sevrage subjectifs au cours d'une brève période d'abstinence tabagique chez 48 fumeurs de sexe masculin âgés de 19 et 56 ans.

Tous les sujets participant à l'étude fumaient entre 20 et 50 cigarettes par jour.

Expérimentation:

Le dispositif utilisé (EZ Quit, par Inc, Tarzana, CA) était un tube creux en plastique, de la taille d'une cigarette, avec une entrée d'air à une extrémité et une embouchure à l'autre extrémité.

Tous les participants devaient s'être abstenus de fumer pendant au moins 8 heures avant le début de l’expérience. L'abstinence tabagique a été vérifiée en mesurant les niveaux de monoxyde de carbone dans l'air expiré.

Les sujets furent subdivisés au hasard en 3 groupes:

Groupe poivre : prenait une bouffée dans le dispositif qui livre l'huile essentielle de poivre noir,

Groupe menthe : prenait une bouffée dans le dispositif qui livre un arôme de menthe, à savoir du menthol,

Groupe placebo : utilisait un appareil contenant une cartouche vide.

Tous les fumeurs inhalaient par la bouche ad libitum (jusqu'à pleine satisfaction) pendant une session de 3 h. A la fin de chaque heure, les sujets remplissaient un questionnaire pour évaluer les bouffées (goût, satisfaction, force des sensations dans les différentes régions du tractus, similitude des sensations des voies respiratoires de leur propre marque de cigarette, sensation de la nicotine - bien qu'il n'y ait de nicotine dans aucun des 3 dispositifs).

En plus de cette évaluation qualitative des bouffées, les sujets devaient remplir un autre questionnaire sur les symptômes en relation avec les effets de l'administration de la nicotine (l’envie de fumer une cigarette, l’effet négatif, l'excitation, l'appétit, la sensation de manque de quelque chose, l'anxiété somatique, symptômes gastro-intestinal, toux et maux de gorge).

Résultats:

[caption id="attachment_3282" align="alignright" width="210"]Fig. 1 Le poivre noir est clairement la stratégie gagnante sur cet aspect Fig. 1 Le poivre noir est clairement la stratégie gagnante sur cet aspect

Les résultats de l'étude furent assez étonnants :

1) L’envie de fumer une cigarette a diminué à la fin de la session de 3h beaucoup plus pour le groupe poivre que pour les groupes menthe et placebo (voir Fig. 1).

2) Une réduction significative du désir de fumer pour le groupe poivre comparé aux autres groupes.

[caption id="attachment_3283" align="alignleft" width="210"]Fig.2 Le poivre noir fait mieux que la menthe, et ensemble ils font mieux que le placebo Fig.2 Le poivre noir fait mieux que la menthe, et ensemble ils font mieux que le placebo

3) L’effet négatif a diminué davantage pour le groupe poivre que pour celui de placebo. Cependant, pas de grande différence par rapport au groupe menthe (voir Fig. 2).

4) Pas de différence significative pour l’excitation subjective dans les 3 groupes.

5) Les symptômes somatiques liés à l'anxiété ont été considérablement réduits pour le groupe poivre, plus que pour les groupes menthe et placebo.

6) Au niveau du goût, le poivre noir est mieux apprécié que le placebo et il est comparable à la menthe (Fig. 3).

[caption id="attachment_3281" align="alignright" width="210"]Fig.3 Il semblerait que le poivre noir ait andquot;bonandquot; goût ;-) Fig.3 Il semblerait que le poivre noir ait "bon" goût ;-)

7) La forte sensation dans la poitrine est significativement plus forte pour le groupe poivre que pour les autres groupes. Par contre, pas de différences significatives entre les 3 groupes pour les sensations au niveau de la langue, du nez, de la bouche et de la gorge ou la trachée.

8) Il n'y a aucun effet des inhalations de poivre noir sur le volume expiratoire forcé durant la première seconde ‘indice FEV1’ et sur le débit expiratoire moyen avec 25 % du volume restant ‘FEF25’

Conclusion:

Les résultats de cette étude confirment que l’inhalation par la bouche de l’huile essentielle de poivre reprend en partie les sensations des voies respiratoires éprouvées par le tabagisme et réduit ainsi l’envie de fumer.

L’huile essentielle de poivre était non seulement plus efficace que le placebo du dispositif sans saveur, mais elle réduit également plus l’envie de fumer qu'un placebo actif tel que la menthe (menthol).

 Et vous dans tout ça ?

[caption id="attachment_2755" align="alignleft" width="225"]Respirer pour faire passer l'envie. Respirer pour faire passer l'envie.

Il est bon de rappeler que si vous souhaitez arrêtez de fumer, il est important de vous faire encadrer par un service thérapeutique compétent tel votre pharmacien, ou mieux encore un tabacologue et/ou un médecin.

Dans le cadre du sevrage, rien ne vous empêche de respirer des huiles essentielles à même le flacon à chaque envie irrésistible. L'inhalation ainsi pratiquée est sans contre-indication avec la menthe poivrée, l'ylang-ylang, et bien entendu le poivre noir.

Attention cependant à ne pas en abuser et à inhaler calmement, par exemple en pratiquant trois inspirations profondes à chaque envie de fumer, mais pas plus.

Dans le même esprit, votre pharmacien peut lui même vous proposer un inhalateur (du type "tube" à respirer) qu'il aura pris soin de préparer avec une cartouche imbibée d'huile essentielle de poivre noir ou de menthe poivrée. Un tube de ce type est actuellement en vente à l'achat d'une synergie Solution défenses naturelles de la gamme Aromaforce.

Quoi qu'il en soit, renseignez-vous toujours auprès d'un professionnel de la santé et des addictions avant de vous lancer, vous trouverez ainsi la méthode de sevrage qui vous convient le mieux. Gardez à l'esprit votre motivation et faites vous encourager par vos proches.

Le jeu en vaut la chandelle, car au final, vous profiterez du plaisir olfactif des huiles essentielles avec plus d'émotion encore !

Références:

2Stead, L. F., Perera, R., Bullen, C., Mant, D. et Lancaster, T. (2008). Nicotine replacement therapy for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews. (1), CD000146.

3Didier Jutras-Aswad, Julie Bruneau et Yasmin L. Hurd. Neurobiologie de la toxicomanie : avancées récentes et nouvelles stratégies d’intervention. Drogues, santé et société, vol. 8, n° 2, 2009, p. 27-73.

4Albino J. Oliveira-Maia et al. Nicotine activates TRPM5-dependent and independent taste pathways". January 2009 online Early Edition 

DOORGAAN MET LEZEN

Arrêter de fumer à l'aide des Huiles Essentielles

Mal de l’époque ou maladie ? L’addiction est un souci qui fait parler ! Les addictions dans notre société sont nombreuses et les Huiles Essentielles peuvent être de véritables alliées pour nous aider à arrêter de fumer naturellement. En ce mois sans tabac, focus sur la dépendance la plus répandue dans le monde. Alors, prêt(e) à écraser votre dernière cigarette? Comprendre l’addiction au tabac L’addiction est un comportement psycho-pathologique qui se caractérise par un désir constant et irrépressible d’une substance en dépit de la motivation et des efforts pour y échapper. Le tabac a un potentiel addictif très fort, devant l’alcool, le cannabis ou encore la cocaïne. C’est bien la nicotine qui est à l’origine de l’addiction au tabac. Le tabac, ça fait quoi ? Chaque cigarette que vous fumez met en danger votre santé. La consommation de tabac est la première cause de décès évitable et la principale cause de décès prématuré, réduisant de 10 ans en moyenne l’espérance de vie du fumeur chronique. Pire encore, la moitié des personnes qui fument à l’âge de 20 ans et qui n’arrêtent pas mourront d’une maladie liée au tabac. Les risques de décès dépendent de plusieurs facteurs : âge de la première cigarette, le nombre total d'années pendant lesquelles on a fumé, la quantité de tabac consommée quotidiennement, la façon de fumer (aspirations profondes, nombre de bouffées, cigarette maintenue entre les lèvres, etc.), type de tabac (additifs, teneur en goudrons et en nicotine), et de facteurs génétiques individuels. Mais ce qui est certain, c’est qu’il n'existe pas un nombre minimal de cigarettes qui soit inoffensif. Dire STOP au tabac naturellement ? La première chose à faire pour arrêter de fumer c’est d’avoir la volonté nécessaire et la motivation suivra ! Effectivement, arrêter de fumer est une décision personnelle importante et un véritable défi. Pour se libérer de cette dépendance et renouer alors avec vos sens, comme le goût par exemple, il faut du temps et cela se fait souvent par étapes.  Chacun a ses propres raisons de vouloir arrêter de fumer mais il n’est pas rare que cette envie soit partagée à la crainte de ne pas y arriver. Soyez confiant en votre capacité de changement et n’hésitez pas à consulter un spécialiste comme un tabacologue, un pharmacien ou un médecin spécialisé si le besoin s’en fait sentir. Bonne nouvelle cependant, sachez que dès que vous arrêtez de fumer, votre santé s’améliore et les méthodes pour arrêter sont nombreuses : les médicaments, l’hypnose, l’acupuncture, l’homéopathie ou encore l’aromathérapie. Il y a deux ans, nous vous parlions dans le blog d’une étude clinique suggérant que l’inhalation de l’Huile Essentielle de poivre noir (piper nigrum) pouvait aider les fumeurs à réduire les symptômes de sevrage tabagique. Etude clinique : Poivre noir Pour rappel, l’étude publiée par Jed E. Rose et Frederique M. Behrn « Inhalation of vapor from black pepper extract reduces smoking withdrawal symptoms » (parue dans Drug and Alcohol Dependence 34 (1994) 225-229), les auteurs – appartenant à ‘Nicotine Research Laboratory, VA Medical Center and Department of Psychiatry of Duke University, USA’ – portait sur un dispositif de cigarette de substitution, à savoir un tube à bouffées à base d’Huile Essentielle de poivre noir (piper nigrum). L’huile essentielle de poivre noir est en effet susceptible de provoquer de légers effets irritants des voies respiratoires et supprimerait ainsi l’envie de fumer. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer les effets des composants de cette huile essentielle assez peu utilisée sur les symptômes de sevrage subjectifs au cours d’une brève période d’abstinence tabagique chez 48 fumeurs de sexe masculin âgés de 19 et 56 ans. Les résultats de cette étude étaient assez étonnants car ils confirmaient que l’inhalation par la bouche de l’huile essentielle de poivre noir reprenait en partie les sensations des voies respiratoires éprouvées par le tabagisme et réduisait ainsi l’envie de fumer. Toutefois, cette étude démontrait qu’il ne fallait pas abuser de l’inhalation et que trois inspirations profondes à chaque envie de fumer étaient suffisantes. Les huiles essentielles et les symptômes du sevrage tabagique Actuellement, d’autres études scientifiques démontrent que l’aromathérapie aide à supporter les symptômes liés au sevrage tabagique. Notamment car elles s’avèrent efficaces pour rééquilibrer l’organisme à plusieurs niveaux : limiter la nervosité, combattre la fatigue mentale et les insomnies, améliorer le transit, limiter la prise de poids, éviter les grignotages et calmer les pulsions et besoins irrépressibles de compensation. Contre le stress et la déprime L’arrêt du tabac peut entraîner une forme de stress, de déprime, voire de dépression. Les huiles essentielles riches en linalol et/ou linalyl acétate, comme la lavande vraie [1-7], la sauge sclarée [8], ou encore la bergamote [11-12] ont des vertus avérées sur ces phénomènes et pourraient donc représenter des alliées de choix dans le sevrage tabagique. Difficultés de concentration Le sevrage tabagique peut être à l’origine de difficultés de concentration durant la journée. Afin de palier à ce symptôme, l’huile essentielle de menthe poivrée est évidemment un grand classique de l’aromathérapie [13]. Mais d’autres huiles apparaissent également d’un grand intérêt dans ce contexte, notamment les huiles de Romarin officinal à cinéole [14-15]. Insomnies Dans certains cas, l’arrêt du tabac peut mener à des troubles du sommeil. Encore une fois l’huile essentielle de lavande vraie pourra avoir une action bénéfique en favorisant l’endormissement. Par ailleurs, les Huiles Essentielles riches en carvone comme le carvi, l’aneth, ou encore la menthe verte pourraient également jouer sur la nervosité et le sommeil [21-23]. Enfin, on notera que la carvone a été rapportée comme ayant un effet bénéfique sur les comportements compulsifs [24]. La prise de ces mêmes huiles essentielles, sous forme de spray ou de gommes à mâcher, permet également de remplacer les cigarettes lors de l’arrêt progressif. Des solutions naturelles ? Arrêter de fumer est extrêmement difficile car cela provoque une triple dépendance qui est : physique, psychologique et comportementale. Pour contrer cette triple dépendance, nous avons développé une gamme 100% naturelle et sans nicotine pour le sevrage. Les capsules Forte Soutien global La prise de capsules Forte Soutien global facilite la période de sevrage grâce à une approche globale des symptômes du manque. Cette prise en charge globale comprend à la fois l’aspect physique : perturbation métabolique et prise de poids et l’aspect psychologique : irritabilité, dépression, fatigue mentale. Conseils d'utilisation : 1 capsule à prendre avec un peu d'eau pendant le repas, 1 à 2 fois par jour, (matin et midi) durant la période délicate Références [1] Malcolm BJ and Tallian K. (2017) – “Essential oil of lavender in anxiety disorders: Ready for prime time?” Ment Health Clin [Internet]. 2017;7(4):147-55. DOI: 10.9740/mhc.2017.07.147. [2] B.F. Bradley, N.J. Starkey, S.L. Brown, R.W. Lea (2007) – “Anxiolytic effects of Lavandula angustifolia odour on the Mongolian gerbil elevated plus maze” Journal of Ethnopharmacology, 111 (2007), pp. 517-525 [3] López V, Nielsen B, Solas M, Ramírez MJ, Jäger AK (2017) – “Exploring Pharmacological Mechanisms of Lavender (Lavandula angustifolia) Essential Oil on Central Nervous System Targets.” Front Pharmacol. 2017 May 19;8:280. doi: 10.3389/fphar.2017.00280. eCollection 2017. [4] de Sousa DP, de Almeida Soares Hocayen P, Andrade LN, Andreatini R. (2015) – “A Systematic Review of the Anxiolytic-Like Effects of Essential Oils in Animal Models.” Molecules. 2015 Oct 14;20(10):18620-60. doi: 10.3390/molecules201018620. [5] Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) from the European Medecines Agency (EMA) (2012) – “Assessment report on Lavandula angustifolia Miller, aetheroleum and Lavandula angustifolia Miller, flos” EMA/HMPC/143183/2010 27 March 2012. [6] Schuwald AM, Noldner M, Wilmes T, Klugbauer N, Leuner K, Muller WE. (2013) – “ Lavender oil-potent anxiolytic properties via modulating voltage dependent calcium channels.” PLoS One. 2013;8(4):e59998. DOI: 10.1371/journal.pone.0059998. PubMed PMID: 23637742. [7] Chioca LR, Ferro MM, Baretta IP, Oliveira SM, Silva CR, Ferreira J, Losso EM, Andreatini R. (2013) – “Anxiolytic-like effect of lavender essential oil inhalation in mice: participation of serotonergic but not GABAA/benzodiazepine neurotransmission.” J Ethnopharmacol. 2013 May 20;147(2):412-8. doi: 10.1016/j.jep.2013.03.028. Epub 2013 Mar 22. [8] Seol GH, Shim HS, Kim PJ, Moon HK, Lee KH, Shim I, Suh SH, Min SS. (2010) – “Antidepressant-like effect of Salvia sclarea is explained by modulation of dopamine activities in rats.” J Ethnopharmacol. 2010 Jul 6;130(1):187-90. doi: 10.1016/j.jep.2010.04.035. Epub 2010 May 2. [9] Gastón MS, Cid MP, Vázquez AM, Decarlini MF, Demmel GI, Rossi LI, Aimar ML, Salvatierra NA. (2016) – "Sedative effect of central administration of Coriandrum sativum essential oil and its major component linalool in neonatal chicks.” Pharm Biol. 2016 Oct;54(10):1954-61. doi: 10.3109/13880209.2015.1137602. Epub 2016 Feb 25. [10] Cioanca O, Hritcu L, Mihasan M, Trifan A, Hancianu M. (2014) – “Inhalation of coriander volatile oil increased anxiolytic-antidepressant-like behaviors and decreased oxidative status in beta-amyloid (1-42) rat model of Alzheimer's disease.” Physiol Behav. 2014 May 28;131:68-74. doi: 10.1016/j.physbeh.2014.04.021. Epub 2014 Apr 18. [11] Romolà L, Tridico L, Scuteri D, Sakurada T, Sakurada S, Mizoguchi H, Avato P, Corasaniti MT, Bagetta G, Morrone LA. (2017) – “Bergamot Essential Oil Attenuates Anxiety-Like Behaviour in Rats.” Molecules. 2017 Apr 11;22(4). pii: E614. doi: 10.3390/molecules22040614. [12] Saiyudthong S and Marsden CA. (2011) – “Acute effects of bergamot oil on anxiety-related behaviour and corticosterone level in rats.” Phytother Res. 2011 Jun;25(6):858-62. doi: 10.1002/ptr.3325. Epub 2010 Nov 23. [13] Kennedy D, Okello E, Chazot P, Howes MJ, Ohiomokhare S, Jackson P, Haskell-Ramsay C, Khan J, Forster J, Wightman E. (2018) – “Volatile Terpenes and Brain Function: Investigation of the Cognitive and Mood Effects of Mentha × Piperita L. Essential Oil with In Vitro Properties Relevant to Central Nervous System Function.” Nutrients. 2018 Aug 7;10(8). pii: E1029. doi: 10.3390/nu10081029. [14] Pengelly A, Snow J, Mills SY, Scholey A, Wesnes K, Butler LR (2012) – “Short-term study on the effects of rosemary on cognitive function in an elderly population.” J Med Food. 2012 Jan;15(1):10-7. doi: 10.1089/jmf.2011.0005. Epub 2011 Aug 30. [15] Moss M, Oliver L (2012) – “Plasma 1,8-cineole correlates with cognitive performance following exposure to rosemary essential oil aroma.” Ther Adv Psychopharmacol. 2012 Jun;2(3):103-13. doi: 10.1177/2045125312436573. [16] Tildesley NT, Kennedy DO, Perry EK, Ballard CG, Wesnes KA, Scholey AB. (2005) – “Positive modulation of mood and cognitive performance following administration of acute doses of Salvia lavandulaefolia essential oil to healthy young volunteers.” Physiol Behav. 2005 Jan 17;83(5):699-709. [17] Kennedy DO, Dodd FL, Robertson BC, Okello EJ, Reay JL, Scholey AB, Haskell CF. (2011) – “Monoterpenoid extract of sage (Salvia lavandulaefolia) with cholinesterase inhibiting properties improves cognitive performance and mood in healthy adults.” J Psychopharmacol. 2011 Aug;25(8):1088-100. doi: 10.1177/0269881110385594. Epub 2010 Oct 11. [18] Scholey AB, Tildesley NT, Ballard CG, Wesnes KA, Tasker A, Perry EK, Kennedy DO. (2008) – “An extract of Salvia (sage) with anticholinesterase properties improves memory and attention in healthy older volunteers.” Psychopharmacology (Berl). 2008 May;198(1):127-39. doi: 10.1007/s00213-008-1101-3. Epub 2008 Mar 19. [19] Kennedy DO, Pace S, Haskell C, Okello EJ, Milne A, Scholey AB. (2006) – “Effects of cholinesterase inhibiting sage (Salvia officinalis) on mood, anxiety and performance on a psychological stressor battery.” Neuropsychopharmacology. 2006 Apr;31(4):845-52. [20] Lopresti AL. (2017) – “Salvia (Sage): A Review of its Potential Cognitive-Enhancing and Protective Effects.” Drugs R D. 2017 Mar;17(1):53-64. doi: 10.1007/s40268-016-0157-5. [21] de Sousa DP, de Farias Nóbrega FF, de Almeida RN. (2007) “Influence of the chirality of (R)-(-)- and (S)-(+)-carvone in the central nervous system: a comparative study.” Chirality. 2007 May 5;19(4):264-8. [22] Juan Carlos R. Gonçalves, Aron de Miranda H. Alves, Anna Erika V. de Araújo, Jader Santos Cruz, Demetrius Antônio Machado Araújo. (2010) « Distinct effects of carvone analogues on the isolated nerve of rats” European Journal of Pharmacology Volume 645, Issues 1–3, 25 October 2010, Pages 108-112 [23] G. Buchbauer, W. Jäger, A. Gruber, H. Dietrich (2005) « R-(+)- and S-(−)-carvone: influence of chirality on locomotion activity in mice” Flavour and Fragrances Journal Volume 20, Issue 6 November 2005 Pages 686–689 DOI: 10.1002/ffj.1600[24] Francianne P. Nogoceke, Inara M.R. Barcaro, Damião P. de Sousa, Roberto Andreatini (2016) “Antimanic-like effects of (R)-(−)-carvone and (S)-(+)-carvone in mice” Neuroscience Letters 619 (2016) 43–48.

Des jambes au top tout l’été !

Dans cet article, retrouvez nos conseils à base de remèdes bio et 100% naturels pour avoir de belles jambes cet été mais surtout des jambes en pleine santé ! Jambes lourdes, cellulite, varices, épilation, … autant de problématiques pour lesquelles les huiles essentielles peuvent être de vraies alliées ! Jambes lourdes Une mauvaise circulation sanguine peut devenir un véritable calvaire, accentué par l’arrivée des beaux jours, des voyages en avion ou des longs trajets en voiture. Loin d’être une fatalité, il est possible de soulager ses effets désagréables mais aussi d’en atténuer les causes naturellement grâce aux Huiles Essentielles. Pour composer ma synergie: Huile essentielle Cyprès Toujours Vert- 50 gouttes ; Huile essentielle Menthe poivrée - 50 gouttes ; Huile Essentielle Niaouli - 50 gouttes ; Gel d’Aloe Vera QSP 60 ml ; Flacon pompe 60 ml. En pratique : Une pression de pompe à appliquer localement en massage tonifiant 3 à 4 fois par jour. Bon à savoir: En plus de l’action tonifiante et décongestionnante des Huiles Essentielles, l’Aloe vera vous apportera cette touche de fraicheur pour un bien-être immédiat. Composition: Aqua, Cupressus sempervirens oil, Melaleuca quinquenervia oil, Mentha piperita oil, Polyglyceryl-6 Caprylate, Polyglyceryl-4 Caprate, Xanthan gum, Aloe Barbadensis Leaf Juice powder, Potassium sorbate, Sodium benzoate, Amorphophallus Konjac Root Extract, Caesalpinia spinosa gum, Lactic acid, Aqua, Citral*, Citronellol*, Eugenol*, Farnesol*, Geraniol*, Limonene*, Linalool* - *Substance naturellement présente dans les huiles essentielles.  Notre conseil simplifié pour des jambes plus légères? Huile essentielle de Menthe poivrée - 75 gouttes ; Dans le flacon de lait hydratant neutre - 250 ml. En pratique : Une pression de pompe à appliquer localement en massage tonifiant 3 à 4 fois par jour. Des solutions toutes faites existent également pour vous simplifier la vie!  La gamme CIRCULAROM est idéale pour soulager les jambes lourdes et fatiguées. Un spray bio pour soulager les symptômes et rafraichir, un gel crème à masser le soir comme traitement de fond et enfin des capsules FORTE qui aident au drainage en cas de rétention d’eau et à soutenir la circulation des jambes lourdes.  Pour les femmes enceintes, Pranarôm a développé récemment dans la gamme PranaBB un lait jambes légères Bio conçu pour soulager les jambes lourdes et fatiguées dès les premiers mois de grossesse grâce à la synergie d’Immortelle, de Romarin et de Cade réputées pour leur effet tonifiant circulatoire. Peut s’utiliser pendant l’allaitement.  RALENTIR LA REPOUSSE DES POILS Connaissez-vous les bienfaits de l’huile végétale de Souchet? L'huile de Souchet (Cyperus esculentus) vierge est issue de la pression des fruits d'une plante à rhizome. Également appelé amande de terre ou noix tigrée, le souchet est une plante comestible dont on extrait le fruit pour obtenir, entre autres, une huile précieuse. L’huile de souchet est traditionnellement utilisée par les femmes orientales pour ralentir et éviter la repousse des poils.  Pour composer ma synergie: Huile Essentielle Lavande vraie - 7 gouttes ; Huile Végétale de Souchet - 50 ml. LE PETIT +: l’huile essentielle de Lavande vraie rendra l'application encore plus agréable grâce à ses propriétés apaisantes cutanées. En pratique: Il est conseillé d'appliquer l'huile de souchet non seulement après l'épilation, mais également tous les soirs sur la zone épilée, jusqu'à la prochaine épilation. Les effets sont visibles après 1 mois au moins, et uniquement si on a bel et bien épilé les poils avec leur racine (donc à la cire ou à la pince, et non avec un rasoir ou une tondeuse). La réputation du Souchet se base sur les retours d’utilisatrices constatant son effet sur la pousse des poils après une application quotidienne. Un joli teint halé Pour des jambes halées plus vraies que nature rien ne vaut les huiles végétales naturelles et bio de Carotte ou d’Argousier ! Notre macérât vitaminé de prédilection pour dorer la peau n’est autre que la Carotte. Cette huile très pénétrante et joliment orangée et idéale en cosmétique pour préparer la peau au bronzage et pour illuminer le teint. C’est le fameux bêta-carotène qui donne à ce macérât huileux sa belle couleur ! L’argousier méritait bien sa place dans cet article au même titre que la carotte pour son côté «autobronzant naturel». Les fruits orange vif de ce petit arbuste aux feuilles grises sont riches en vitamines et en acides gras. Il faut savoir que l’Argousier est la seule plante connue pour contenir à la fois des acides gras oméga 3, 6, 7 et 9. Riche en caroténoïdes, elle prépare la peau au bronzage et allonge la durée du hâle (effet autobronzant). Pour composer ma synergie: Lait hydratant neutre - 50 ml (25 pressions de pompe) ; Huile végétale de Carotte - 125 gouttes (5 ml) ; Dans un flacon pompe 60 ml. En pratique: Versez une légère pression de la pompe, chauffez entre les mains et appliquez sur la zone désirée. Huile contre la cellulite Cellulite, peau d’orange, culotte de cheval : autant d’appellations pour désigner un même phénomène, très courant mais redouté par beaucoup de femmes. Pour y faire face les huiles essentielles associées à l’action du massage quotidien aideront à lisser les capitons et à atténuer l’effet peau d’orange.  La meilleure huile essentielle contre la cellulite est celle d’immortelle. Elle allie des propriétés anti-inflammatoires à des propriétés drainantes, grâce à sa composition particulière. Elle contient en effet des molécules cétonées (italidione), mais aussi des esters et des terpènes qui apaisent, lissent et stimulent la peau à un niveau profond. Pour composer ma synergie: Huile Essentielle de Romarin CT camphre - 90 gouttes ; Huile Essentielle de Pamplemousse - 90 gouttes ; Huile Essentielle de Cèdre de l’Atlas - 90 gouttes ; Huile Essentielle de Lemongrass - 90 gouttes ; Huile Essentielle d'Immortelle - 90 gouttes ; Huile Végétale de Macadamia QSP - 60ml ; Flacon pompe 60 ml. En pratique Appliquez localement une légère pression de la pompe 2 fois par jour et massez généreusement la zone concernée. Composition: Macadamia ternifolia seed oil, Cedrus atlantica bark oil, Citrus paradisi peel oil, Cymbopogon citratus leaf oil, Rosmarinus officinalis leaf oil, Helichrysum italicum flower oil, Tocopherol, Limonene*, Citral*, Geraniol*, Eugenol*, Farnesol*, Linalool*, Isoeugenol*, Citronellol* - *Substance naturellement présente dans les huiles essentielles.  Découvrez une synergie simplifiée: Dans cette vidéo retrouvez l’association de l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas et du Gel d’aloe vera + pour faire face à la cellulite.  L’huile essentielle de Cèdre de l'Atlas va dissoudre le gras, et le traitement répété va éliminer cette désagréable et douloureuse cellulite. Non seulement l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas fragmente les cellules, mais draine et surtout contribue à éliminer les mauvaises composantes de l’hypoderme. L’Aloe Vera, de par ses propriétés régénératrices sur les cellules et son effet hydratant sur la peau réduit les crevasses disgracieuses que constitue la peau d’orange. Huile jambes disgracieuses Les varices sont des veines endommagées, dilatées, dans lesquelles le sang circule mal. Elles sont douloureuses, à la différence des varicosités qui touchent les petites veines et font rarement mal. Les huiles essentielles peuvent aider à prévenir ou atténuer ces signes d’une circulation veineuse en difficulté. L’huile essentielle de Cyprès toujours vert est particulièrement efficace sur l’appareil circulatoire. Riche en monoterpènes, elle est une belle décongestionnante veineuse et lymphatique, au niveau des membres inférieurs.  Pour composer ma synergie: Huile essentielle de Cyprès toujours vert - 25 gouttes ; Huile essentielle d’Immortelle - 10 gouttes ; Huile végétale de Calophylle - 250 gouttes ; Flacon pompe 60 ml. En pratique Massez délicatement et faites pénétrer sur la zone sans appuyer, 2 fois par jour jusqu’à amélioration. Composition: Calophyllum inophyllum seed oil, Cupressus sempervirens oil, Helichrysum italicum flower oil, Tocopherol, Linalool*, Limonene*, Citronellol*, Citral*, Geraniol*, Eugenol* - *Substance naturellement présente dans les huiles essentielles.  Précautions et mise en garde Avant de commencer votre préparation, veuillez consulter nos recommandations concernant les bonnes pratiques de fabrication et précautions d’usage.