Huile végétale de COLZA BIO : un trésor d'oméga 3

colza

La mode des acides gras "oméga 3" est certes un peu passée, mais nous aurons au moins grâce à elle tous compris que notre organisme a un réel besoin d'acides gras essentiels complexes. Ces acides gras ont tendance à faire défaut dans notre alimentation occidentale. C'est pourquoi beaucoup de marques vous proposent des compléments alimentaires riches en "acides gras oméga 3". C'est d'ailleurs devenu également un argument de vente pour certains yaourts, certaines minarines et bien entendu pour les huiles. Faut-il chercher midi à quatorze heures pour trouver une source d'oméga 3 ? Pas du tout, redécouvrons par exemple l'huile de colza... B Acides Gras Essentiels vous dites ? L'huile de colza BIO de Pranarôm (Brassica napus) est une huile particulièrement bien équilibrée qui contient des acides gras essentiels des trois groupes : oméga 3, oméga 6 et oméga 9.  On trouve en effet dans 100 grammes d'huile de colza environ 10 grammes d'acides alpha linoléniques, les fameux oméga 3. Seule l'huile de rose musquée fait mieux avec 35 grammes. En outre, une cuillère à café d'huile de colza par jour couvre environ 30 % des besoins quotidiens de l'organisme en vitamine E ! Un trésor pour prévenir l'oxydation des cellules, donc. Le rôle de l'huile de colza peut donc être à la fois énergétique et structurel : l'apport de cette huile joue un rôle bénéfique dans la création des membranes cellulaires et stimule l'activité cérébrale. Oui je sais, on vous dit cela aussi pour les huiles de poissons les plus connues. L'avantage ici, c'est qu'on est face à une huile exclusivement végétale et certifiée BIO ! Comment utiliser l'huile de colza ? Si l'idée d'en prendre une cuillère à café par jour vous rebute, pensez à utiliser cette huile en cuisine lors des assaisonnements de salades ou de pâtes. Comptez alors l'équivalent d'une cuillère à café par convive au minimum. Une recette sympa consiste aussi à mélanger un yaourt nature (BIO si possible) avec une cuillère à café de miel, des petits copeaux de pomme verte et une petite cuillère d'huile de colza. Le mélange se fera très onctueux et tout doux pour les papilles. L'huile de colza est aussi une bonne huile de massage pour le corps ou le visage, mais elle est alors souvent combinées à des huiles plus "cosmétiques" telles que argan, rose musquée ou noyaux d'abricots.

CONTINUER LA LECTURE

Se prémunir de la Grippe avec les huiles essentielles : l'émission de Direct 8

Le mois dernier, certains d'entre vous ont pu regarder à la télévision sur Direct 8 l'émission "Bien-être" qui parlait des moyens naturels de se prémunir des maux d'hiver et de la grippe en particulier. Grippe A, quand tu nous tiens ! Michel Odoul, naturopathe holisticien de renommée installé en France, parle dans l'émission du pouvoir des molécules aromatiques pour assainir l'air, les voies respiratoires et pour renforcer l'immunité. Michel Odoul recommande entre autre les produits de Pranarôm. Découvrez la vidéo ! L'émission d'une cinquantatine de minutes aborde en fin de programme les produits de Pranarôm recommandés par Michel Odoul pour se prémunir de la grippe : AROMAFORCE (spray ou friction) et OLEOCAPS 1 ou OLEOCAPS 4 (capsules d'origan ou complexes d'huiles essentielles anti-infectieuses).

Ravensare ou Ravintsara ? Deux huiles essentielles aux accents Malgaches

On vous a parlé de l'huile essentielle de Ravintsara dans toutes les langues pendant la crise de la grippe A H1N1. En effet, cette huile essentielle originaire de Madagascar est réputée en ethnobotanique pour son action antivirale et stimulante immunitaire. Très bien tolérée par tous, elle devient donc de plus en plus populaire auprès du public. Attention cependant à ne pas la confondre avec l'huile essentielle de Ravensare aromatique, plante Malgache elle aussi, pourtant bien différente de sa cousine. Voyons un peu comment les différencier. D Le Ravintsara, cinnamomum camphora, fleurit de novembre à janvier et fournit une baie très caractéristique. Pranarôm, pour sécuriser ses approvisionnements et pour favoriser une agriculture durable, travaille à Madagascar en collaboration avec des acteurs locaux pour planter des champs de Ravintsara. Notre petit stagiaire agronome Lucas est d'ailleurs revenu tout récemment de l'île après avoir bouclé une nouvelle implantation. Vous pouvez encore lire son témoignage sur le blog. [caption id="attachment_2020" align="aligncenter" width="150" caption="Pranarôm cultive le ravintsara à Mada"] L'huile essentielle de Ravintsara contient des molécules aromatiques de 1,8 cinéole (un oxyde expectorant), d'alpha-terpinéol et de sabinène. La plante appartient à la famille des Lauracées. On la décrit dans les ouvrages d'aromathérapie comme une antibactérienne et anti-infectieuse à large spectre d'action. Elle est utilisée par les populations locales de Madagascar pour les affections ORL, les refroidissements et pour stimuler l'immunité. En hiver, beaucoup d'utilisateurs massent 5 à 6 gouttes de cette huile essentielle sur la voûte plantaire, le dos et le thorax pour se prémunir des agressions virales. Certains la prennent aussi dans un peu de miel. L'huile essentielle de Ravensare aromatique, ravensara aromatica, est quant à elle toute différente. Elle contient des molécules aromatiques de limonène, sabinène et du methyl-eugénol. On la confond souvent à tort avec le Ravintsara. Elle n'a pourtant pas de vertus anti-infectieuses. C'est plutôt une huile essentielle à utiliser en dilution dans de l'huile végétale pour apaiser les douleurs articulaires ou cervicales par exemple. On ne l'utilise jamais en voie interne. Comme pour toutes les huiles essentielles, rappelons-nous qu'il ne faut pas utiliser ces huiles sans le conseil d'un thérapeute qualifié et qu'il faut respecter les précautions d'utilisation surtout pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge.